• Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

2008 : une année dévastatrice

30122008

L’année 2008 fut l’une des plus dévastatrices en termes de catastrophes naturelles et de pertes humaines selon Munich Re, l’une des plus grandes compagnies d’assurance au monde. C’est plus de 220 000 humains qui ont péri cette année sous l’attaque de cyclones, tremblements de terre et inondations.

tornade.jpg

Les pertes ne sont pas seulement d’ordre écologique ou humaine, elles sont également très importantes pour l’économie. Les dommages à l’échelle planétaire s’élèvent à plus de 200 milliards de dollars pour 2008 avec 47 milliards de biens non assurés. C’est 50 % de plus qu’en 2007 nous rappelle Munich Re.

L’Asie fut le continent le plus touché en 2008. Le cyclone Nargis qui frappa le Burma le 2 mai dernier décima 130 000 habitants alors que le tremblement de terre qui ébranla la province du Sichuan en Chine fit 70 000 morts et 85 milliards de dommages. Il ne faut pas oublier l’ouragan Ike qui engendra 30 milliards de pertes ainsi que les 1700 tornades à avoir frappé les États-Unis pour un total d’un milliard de dommages.

L’organisation mondiale en météorologie prétend que l’année 2008 est la dixième plus chaude jamais enregistrée et que les dix années les plus chaudes ont eu lieu dans les 12 dernières années. Si aucune mesure n’est prise, nous rappelle monsieur Jeworrek, les coûts pour les générations futures seront exorbitants.

 

C’est véritablement la météo en folie aux Etats-Unis cette année…

Aux États-Unis d’Amérique, des pluies abondantes tombant sur un sol déjà saturé, combinées à la fonte des neiges, ont provoqué en avril des inondations très étendues qui ont touché le Missouri et le sud de l’Indiana. En juin, des records journaliers de précipitations ont été battus en maints endroits, dans l’Iowa, l’Illinois, le Wisconsin et le Missouri. On relèvera aussi que 2008 figure au nombre des 10années les plus meurtrières, pour ce qui est du nombre de décès (123 au total) liés aux tornades, depuis qu’il existe des statistiques fiables dans ce domaine, c’est-à-dire depuis 1953.

Décembre. Pendant que la Californie est inondée, on a reçu de la neige sur le Nevada et l’Arizona.  Les températures sur le sud de la Californie sont descendues d’au moins 12 degrés sous la normale cette saison.

Après la neige, la pluie. Les précipitations importantes et la hausse des températures menacent de provoquer les mêmes inondations qu’en avril dans le centre et le nord des Etats-Unis, après plusieurs jours de froid glacial. L’épaisse couche de glace qui s’était répandue sur les routes a dégelé, et les montagnes de neige se sont transformées en mares et en torrents.

Le Service de météorologie national (NWS) a lancé des alertes aux inondations samedi pour plusieurs secteurs de l’Illinois, de l’Iowa, du Wisconsin, de l’Indiana, du Michigan et du Missouri. Jusqu’à 500mm de pluie se sont déversés en deux heures durant la nuit de vendredi à samedi dans certaines zones de l’Illinois, selon la même source.

Luc 21:11  il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel.




Opération « plomb durci ».

27122008

Des avions de combat et hélicoptères d’assaut israéliens ont mené une large offensive sur la bande de Gaza aux mains du Hamas, faisant plus de 200 morts et 700 blessés.  C’est le plus lourd bilan côté palestinien en une seule journée depuis le début du conflit il y a 60 ans. Plus de 60 avions de combat israéliens ont touche en 2 vagues plus de 100 objectifs du Hamas. De son côté, le parti islamiste a fait voeu de déchaîner « l’enfer » pour venger les morts, et menacé d’éventuels attentats suicide en territoire israélien.

israelwarplans.jpg

Israël a mis ses menaces à exécution contre le Hamas. Après avoir répété, ces derniers jours, préparer une intervention militaire afin de mettre fin aux tirs de roquettes visant l’état hébreux, Israël a procédé samedi à une attaque aérienne d’envergure sur les installations du Hamas dans la bande de Gaza. Les appareils israéliens ont visé simultanément au moins trente cibles, dont des camps d’entraînement militaire, des bureaux gouvernementaux, des arsenaux et les quartiers généraux des services de sécurité et de la police. Toutes des installations de sécurité du du mouvement islamiste sont détruites. Or ces locaux se situent dans des zones résidentielles. Plus de 200 Gazaouis ont été tués (dont le chef de la police du Hamas) et 700 blessés lors des raids.

«Nos opérations continueront et seront étendues s’il le faut». Vendredi, le président israélien Shimon Peres avait assuré, dans une interview, que l’armée israélienne n’entrerait pas dans la bande de Gaza. «Nous avons fait preuve de retenue jusqu’à présent. Aujourd’hui, il n’y a pas d’autres options qu’une opération militaire», s’est défendue pour sa part la ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni.

« Ce ne sera pas facile et ce ne sera pas court », a dit Barak à des journalistes. « Il y a un temps pour le calme et un temps pour le combat, et maintenant le moment est venu de combattre.

Genèse 27 ; 29  Que des peuples te soient soumis, Et que des nations se prosternent devant toi! Sois le maître de tes frères, Et que les fils de ta mère se prosternent devant toi! Maudit soit quiconque te maudira, Et béni soit quiconque te bénira.




Le Hamas pilonne Israël

25122008

Benoît XVI a prié durant la messe de Noël au Vatican “pour que la paix advienne à Bethléem”. Devant des milliers de fidèles rassemblés dans la basilique Saint-Pierre, le pape a appelé à prier “pour que la paix advienne à Bethléem”, “pour que cessent la haine et la violence” dans le pays “.

La réponse à la prière : Le Hamas pilonne Israël qui prépare sa riposte.

Les islamistes palestiniens du Hamas ont adopté la politique du tout ou rien. Ils se sont livrés mercredi à un tir de barrage vers les localités du sud d’Israël sans précédent depuis des mois. Plus d’une soixantaine de roquettes et d’obus de mortier se sont abattus sur des localités.

tsahal.jpg

Tzipi Livni, la ministre des Affaires étrangères, a lancé une offensive diplomatique visant à prévenir la communauté internationale d’un possible scénario d’invasion de la bande de Gaza. En réponse à cette pluie de roquettes, le ministre de la Défense Ehoud Barak a annoncé mercredi sa décision de bloquer un bateau transportant des aides humanitaires et de la nourriture vers la bande de Gaza.

Pourtant, malgré les tirs incessants de Kassams pendant la journée de mardi, Ehoud Barak avait initiallement pris la décision d’autoriser le passage de vivres humanitaires vers l’enclave palestinienne pour répondre aux appels de la communauté internationale concernant la situation humanitaire à Gaza.

De la nourriture de base, des médicaments, de l’essence et des réchauds à gaz devaient être transférés vers la bande de Gaza via les points de passage de Karni et Kerem Shalom.

Cinq camions égyptiens contenant également des biens humanitaires ont été autorisés à entrer dans la bande de Gaza, une initiative de la femme du président Hosni Moubarak, Suzanne Moubarak.

Suite….




Joyeux Noël, vraiment?

24122008

Vœux de Noël du pape Benoît XVI à la Curie

Le 23 décembre  2008 – Eucharistie Sacrement de la Miséricorde – C’est l’un des rendez-vous les plus attendus de l’année : le Pape a rencontré en fin de matinée lundi les membres de la Curie romaine pour l’échange des vœux de Noël. Et comme le veut la tradition, il s’est livré à un tour d’horizon des événements qui ont marqué cette année la mission de l’Eglise.

Son voyage n’a pas encore été annoncé officiellement, mais Benoît XVI devrait selon toute vraisemblance se rendre en Israël, en Jordanie et dans les Territoires palestiniens pour son premier périple au Proche-Orient.

Joyeux Noël,  vraiment? dans religion A2512_7

Ce soir le pape Benoît XVI va célébrer la messe de la Nativité à minuit

Dans l’imaginaire collectif, Noël est avant tout une fête chrétienne et pour cause ! Mais s’arrêter à la seule commémoration depuis plus de 2000 ans de la naissance du Christ serait bien mal connaître les origines de la fête de Noël ! En effet, Noël comme beaucoup de fêtes religieuses d’ailleurs correspond à une fête païenne commémorée depuis des temps immémoriaux !

Cette période de fin d’année pose effectivement la question de la collusion entre la foi chrétienne et la mentalité païenne. Cependant, ce que certains ont longtemps considéré comme du syncrétisme s’avère être, au cours de l’histoire, bien plus conflictuel que ce que l’on pense généralement.

L’idée communément admise, c’est que Constantin, empereur de 306 à 337, ancien adorateur du soleil, pour imposer la foi nouvelle aux masses, aurait adapté au christianisme devenu officiel la fête romaine du solstice d’hiver. Or cette célébration païenne était relativement récente. Elle avait été instaurée une quarantaine d’années auparavant par l’empereur Aurélien vraisemblablement pour commémorer la dédicace du temple au soleil sur le champ de Mars, à Rome, en 274. Celui-ci l’avait appelée la fête de la naissance du soleil invaincu, et il l’avait fixée à la date du 25 décembre. Le but de l’empereur était de fonder sur de nouvelles bases le culte solaire romain tombé en désuétude et influencé par les cultes solaires orientaux, notamment le culte de Mithra.

Malgré sa disparition, le mithraïsme inspira beaucoup le christianisme, en particulier en ce qui concerne Noël. La fête la plus importante dans la religion de Mithra se situait au jour du Solstice d’hiver, considéré comme le jour de naissance de Mithra et la victoire de la lumière sur les ténèbres. En effet, à partir du solstice d’hiver les jours s’allongent de plus en plus avec la montée du Soleil vers le Nord.

Le conflit mithraisme /christianisme : Le culte mithraïque fut le plus sérieux rival des débuts du christianisme, se répandant depuis la Syrie, l’Anatolie et la Phrygie partout dans l’empire romain . D’où le mot de Renan :  » Si le christianisme eût été arrêté dans sa croissance par quelque maladie mortelle, le monde eût été mithriaste . »

Le besoin d’unir le paganisme et le christianisme : Pour apporter la paix interne à l’Empire, l’Empereur Constantin donna statut officiel au Christianisme, .il a déclaré le Christianisme comme étant la religion de l’état (Constantin a forcé tous les païens de son empire à être baptisés dans l’église romaine), mais Constantin savait qu’il y avait un besoin d’unir le paganisme et le Christianisme. L’église romaine corrompue était remplie de païens convertis d’apparence apparaissant comme Chrétiens, qui tous devaient être pacifiés. Quelle meilleure façon de « Christianiser » leurs idolâtries païennes. Ainsi, les religions Babyloniennes mystérieuses furent introduites dans le christianisme.

Noël est la fête qui complète celle de la pâques babylonienne. C’est essentiellement en tant que déesse de la fécondité qu’Ishtar-Astarté a obtenu ces lettres de noblesse. Son culte, était pratiqué essentiellement pendant l’équinoxe du printemps, période de productivité et d’abondance annoncée. L’imprégnation de la terre-mère se fait à l’equinoxe de printemps, la naissance du fils Marduk-Baal, le dieu-soleil, à lieu au solstice d’hiver (noël), symbolisant ainsi les neuf mois de gestation. Tout était axé sur la fertilité et le sexe. Ainsi la reine du ciel fécondée au printemps verra son fils le soleil naître en plein hiver où le soleil prendra sa victoire sur les ténèbres de la nuit.

 NOEL EST DONC UNE FETE PAIENNE !




Un pays brisé

20122008

ports.jpg

L’ossature industrielle des Etats-Unis  repose sur son industrie automobile et son complexe militaro-industriel. Après avoir mené deux guerres qui s’achèvent en grande pompe avec le retrait des troupes annoncées d’Irak et une facture de plus de mille milliards de dollars, le président Bush achève son travail de destruction massive de l’économie américaine en annonçant la quasi nationalisation de son industrie automobile. La colonne vertébrale industrielle des Etats-Unis est brisée !

Avec la crise économique et la récession qui frappe les Etats-Unis, « laisser l’industrie automobile américaine s’effondrer » ne serait pas « responsable », a déclaré le président George W. Bush. Il a averti que constructeurs et syndicats devraient « prendre les décisions difficiles nécessaires pour se réformer ».

Fermeture des chaînes de production

Les « Big Three » -General Motors, Ford et Chrysler- sont actuellement plongés dans une crise très grave. Mercredi, GM a d’ailleurs annoncé la fermeture momentanée de 20 de ses usines de production dans le Nord des Etats-Unis, vertaines étant arrêtées pendant tout le mois de janvier.
Idem pour Ford, qui a annoncé la fermeture de 10 de ses chaînes de montage nord-américaines, cette fois pendant une semaine en janvier. Dans une lettre envoyée à ses salariés, ses fournisseurs et au syndicat Union Auto Workers, Chrysler a, de son côté, indiqué qu’il fermait 30 usines de production pour un mois à compter de vendredi, jusqu’au 19 janvier prochain ou plus tard. De son côté, l’administration Bush étudie la possibilité d’une faillite « dirigée », pour sauver l’industrie automobile américaine.

General Motors prévoit une baisse de 60% de sa production en Amérique du Nord au premier trimestre par rapport à l’an dernier pour répondre à la chute de la demande. Cela mettrait la production de GM ex numéro un mondial, derrière celle de Ford, l’actuel numéro trois derrière le japonais Toyota. Les ventes de GM aux Etats-Unis ont dégringolé de 41% en novembre contre une baisse de 36% pour le secteur dans son ensemble.

La profondeur de la crise conduit la réserve fédérale des États-Unis à abaisser ses taux d’intérêt à un niveau inédit, proche de zéro.

La décision de la Réserve fédérale (FED), la banque centrale des États-Unis, de réduire son principal taux directeur à quasiment rien illustre d’abord la profondeur de la crise financière qui mine le pays. Impuissantes à relancer l’activité en dépit des multiples baisses de taux pratiquées déjà cette année, les autorités monétaires ont opté pour une véritable fuite en avant, ramenant le loyer de l’argent de 1 %, un niveau déjà historiquement bas, à une marge sans précédent située entre 0 et 0,5 %. C’est dire que les principaux opérateurs qui se refinancent auprès de la FED vont bénéficier de crédits gratuits. En fait, même négatifs, en termes réels (déduits de l’inflation, toujours officiellement à plus de 2 %).

La manoeuvre ressemble ainsi à s’y méprendre à une tentative désespérée de relancer le marché du crédit, aujourd’hui quasiment gelé, afin de stimuler une économie qui glisse vers la dépression. L’évolution du bilan de la Fed trahit ce recours massif à la planche à billets. De moins de 1000 milliards de dollars à la mi-septembre, il a plus que doublé à près de 2300 milliards.

Retour à la Grande Dépression (1929)

L’industrie automobile US est au bord de l’effondrement, représentant ainsi une crise sectorielle typique et symbolique de la tragédie économique qui est en train de frapper les USA. Si une aide d’urgence ne lui est pas accordée par l’administration GW Bush, il est possible, sinon probable, que General Motors et Chrysler se déclarent en faillite au début janvier 2009. Même si cette aide est accordée, la situation restera tragique, et le sort funeste repoussé de quelques semaines sans aucune issue garantie.

Cette situation sectorielle est en train de prendre effectivement des dimensions de tragédie nationale, donc de prendre une substance différente, – une sorte d’enjeu central de la crise économique qui se développe avec une rapidité effrayante. De ce fait, les tensions engendrées par cette crise deviennent nationales et politiques. Les perspectives d’une grande dépression peuvent désormais être évoquée.

La grande cure de la Grande Dépression, c’est effectivement la guerre et ce qui suivit (la Guerre froide), c’est-à-dire un “keynésianisme de l’industrie de guerre”; implicitement, nous pourrions admettre par la logique chronologique de cette description que les USA ne sont jamais sortis de la Grande Dépression d’une façon économiquement normale et qu’ils ont survécu dans une opulence absolument factice grâce à une base industrielle et technologique de l’armement alimentée par le keynésianisme de guerre camouflée, qu’ils ont rajouté là-dessus la piraterie du dollar, l’endettement, la privatisation, la globalisation financière, la dérégulation, etc., pour arriver à la rechute d’aujourd’hui…

L’Amérique n’est jamais sortie de la Grande Dépression; elle vit en sursis et artificiellement, au-dessus de ses moyens par la « magie » du roi dollar et des successions de guerres. Tout cela fonctionna tant que le monde accepta cette hégémonie impériale, mais aujourd’hui où ce même monde s’émancipe de la tutelle impériale, le Roi apparaît tel qu’il est, NU.

Apocalypse 3:17  Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu,

Désormais la logique de guerre « mondiale » retourne vers son auteur, sa matrice, le Etats-Unis qui devront la subir et l’accepter sur son propre sol, par une crise d’abord économique, puis sociale, pour finir par les armes.

Apocalypse 13:10  Si quelqu’un mène en captivité, il ira en captivité; si quelqu’un tue par l‘épée, il faut qu’il soit tué par l‘épée. C’est ici la persévérance et la foi des saints.

L’Amérique se révèle désormais pour ce qu’elle est réellement, Babylone, une prostituée vendue à Mammon.




Baiser d’adieu

15122008

Luc 9:5  Et ceux qui ne vous accueillent pas, sortez de leur ville; secouez la poussière de vos pieds en témoignage contre eux.»

Quelle humiliation pour ce président, ce n’est même pas la poussière qui est secouée devant lui, c’est toute la chaussure qui part avec, c’est dire !

http://www.dailymotion.com/video/kRpZihDxgepv4ySuJF

Le président américain George W. Bush a connu hier sa dernière mésaventure en Irak, en évitant de justesse de recevoir en plein visage une paire de chaussures lancée par un journaliste irakien au moment où il venait d’affirmer que « la victoire était proche ».

Dans la culture arabe, être qualifié de « chien » ou se voir lancer une chaussure est l’insulte suprême et en 2003, juste après l’entrée des troupes américaines, des Irakiens avaient frappé la statue de Saddam Hussein à coups de semelles. Assis au troisième rang, l’Irakien a bondi en criant « c’est le baiser de l’adieu, espèce de chien »

Pour des millions de personnes, Montazer Al-Zaidi, le « justicier attendu » [Montazer signifie attendu], et sa paire de chaussures auront permis d’empêcher le président américain d’oublier l’Irak après son départ de la Maison-Blanche. Il aura d’autant plus de mal à oublier qu’il a déjà été botté en touche par les Américains eux-mêmes quand ils ont tourné le dos à sa clique républicaine pour élire Barack Obama.

« A ce stade, quelque 200 journalistes irakiens mais aussi d’autres (nationalités), dont des Américains, ont exprimé le souhait de défendre le journaliste gratuitement », a dit à l’AFP Khalil Doulaïmi, basé à Amman.

Son pays ruiné, ses guerres perdues et son honneur bafoué, il ne manque rien, le bilan est parfait!

 

 

 




MAD-OFF (Folie-ouverte)

14122008

Si l’on voulait illustrer d’une manière parfaite que la finance est irrationnelle, corrompue et liée par le mal on ne pourrait pas le faire de meilleure manière qu’avec l’affaire Bernard Madoff, conseiller en investissements à Wall Street et ancien pdg de la Bourse Nasdaq.

 

nysemadoff.jpg

Grâce à cet homme 50 000 000 000 de dollars viennent de partir en fumée !

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe dans le milieu de la finance. Le parquet de New York et le FBI ont annoncé l’arrestation de Bernard Madoff, conseiller en investissements à Wall Street et ancien pdg de la Bourse Nasdaq et sa libération jeudi soir après versement d’une caution de 10 millions de dollars. Ce « Self-made man » qui avait commencé sa vie professionnelle comme maître-nageur sur les plages de Long Island, jouissait d’une réputation prestigieuse et était considéré comme un innovateur majeur dans le monde de la finance électronique. Il est accusé d’avoir monté une gigantesque fraude portant sur quelque 50 milliards de dollars.

Madoff a révélé mercredi à ses employés de la société « Bernard L. Madoff Investment Securities LLC » qu’il avait fondé une société parallèle frauduleuse. S’adressant à son personnel, l’homme d’affaires a déclaré qu’il « (était) fini, n’a(vait) plus rien et (avait) perdu environ 50 milliards de dollars ». Il a reconnu avoir monté une énorme pyramide financière frauduleuse, mais a ajouté qu’il se rendrait aux autorités après avoir utilisé les 200-300 millions de dollars qui lui restaient – dans une société distincte – pour solder ses dettes envers « certains salariés, sa famille et ses amis ».

Malgré ces surprenants forts retours sur investissements et le fait que des entreprises d’audit inconnues ou presque réalisaient ses audits, la SEC « est apparue totalement surprise » à l’annonce de l’arrestation du gérant, indique le New York Times.
« Malgré ces clignotants au rouge, les hedge funds (des fonds spéculatifs, ndlr) ont continué de faire la promotion des fonds de Madoff auprès d’autres fonds ou portefeuilles », écrit le journal.

En Suisse, les banquiers de la place financière de Genève pourraient perdre jusqu’à cinq milliards de dollars dans la fraude, a estimé samedi le quotidien suisse Le Temps . « Plusieurs estimations recueillies par Le Temps laissent à penser qu’au moins cinq milliards sont à risque » à Genève, explique le journal qui a contacté un certain nombre d’institutions de la ville au bord du Léman.

Nous avons là une affaire qui est 10 fois plus importante que l’affaire Kerviel et personne n’a rien vu, étrange non ?

En quelques mois une accélération dans la crise semble s’amorcer comme ce décuplement de l’affaire Kerviel ou du plan Paulson.  L’agence Bloomberg a fait le compte de l’ensemble des sommes garanties, prêtées ou dépensées par les autorités US depuis le début de la crise : 7 400 milliards de dollars, soit 50% du PIB US. Et ce total ne prend pas en compte les mesures qui augmentent de plus de 1 000 milliards la facture potentielle des interventions de l’Etat avec le renflouement de la banque Citi Group et l’annonce d’un nouveau programme d’acquisition d’obligations et de titres destiné à soutenir les crédits à la consommation, d’un montant de 800 milliards .

Jacques 5:3  Votre or et votre argent sont rouillés; et leur rouille s’élèvera en témoignage contre vous, et dévorera vos chairs comme un feu. Vous avez amassé des trésors dans les derniers jours!

 

 




Une démocratie irréprochable

8122008

2. Une démocratie irréprochable

L’honnêteté et l’impartialité de l’Etat sont à mes yeux des valeurs absolues. Je veux que vous ayez totalement confiance dans vos élus, dans votre démocratie, car c’est la force des grandes nations.

sarkozydassaultbouygueslagardere3.jpg

C’est sur ces valeurs que le candidat Sarkozy promettait une fois élu de conduire le pays. Mais depuis sont passés le traité de Lisbonne, Kadhafi, le fichier Edvige, etc…

Mais voilà qu’une nouvelle forfaiture est ajoutée aux nombreux dénis de démocratie que nous avons connu depuis l’élection de ce président.

« La droite sarkozyste à l’Assemblée nationale tente d’organiser un véritable coup d’État médiatique. Il n’y a pas d’autre mot pour qualifier le principe de la nomination des présidents de la télévision et de la radio publique par le président de la République. Celui-ci aurait aussi pouvoir de révocation sur eux. C’est le meilleur moyen de les museler. C’est un recul de plusieurs décennies. Un retour au temps où le ministre de l’Information dictait le menu du journal télévisé du soir aux rédacteurs en chef. L’avancée décisive, effectuée par le gouvernement de gauche de 1982 vers plus de liberté, est ainsi balayée. Non content de ce premier coup de force, voilà maintenant que le pouvoir veut supprimer la publicité par décret, bafouant ainsi le Parlement. L’antidémocratie ne peut progresser que par des actes antidémocratiques. » Patrick Le Hyaric.

Le contrôle total de l’information est en passe d’être établi en France qui devient le seul pays qui se dit démocratique à agir de la sorte. Désormais l’audiovisuel public est ajouté à la force médiatique des amis du président.

- Martin Bouygues, témoin de son mariage et parrain de son fils Louis, egalement PDG de Bouygues. TF1 (42,9 %), TF1 détenant elle-même les chaînes Eurosport, LCI, TV Breizh, Odyssée, et Histoire, Metro France (34,3%), groupe de presse gratuite

- Arnaud Lagardère, ami proche, président du groupe Lagardère. – Hachette Livre, premier groupe d’édition français : Fayard, Grasset, Hachette, Larousse, Le Livre de Poche. Hachette Filipacchi Médias, premier éditeur de presse magazine au monde : Paris Match, Elle, Entrevue, Télé 7 jours, TV Hebdo, La Provence, le groupe Nice-matin…
Lagardere Active, pôle audiovisuel du groupe industriel français Lagardère, détient Europe 1

- Serge Dassault, ami proche, contrôle la Socpresse a 100%.  Le Figaro.

- Bernard Arnault, témoin de mariage, président du numéro un mondial du luxe LVMH et propriétaire du quotidien économique La Tribune.

- Vincent Bolloré, ami proche et ex beau-frère de Gérard Longuet proche conseiller de Nicolas Sarkozy, dirige le groupe Bolloré. – La chaîne de télévision numérique terrestre Direct 8. Les quotidiens d’information gratuits Direct Soir et Matin Plus. La Société française de production (SFP) en association avec Euro Media Télévision

Le CSA (institut de sondage)




Le quatrième sceau

5122008

Ruinés par la crise, les cowboys laissent mourir leurs chevaux

palehorse.jpg
Confrontés à la crise économique, des Américains appauvris abandonnent ou affament leurs chevaux. Dans tout le pays, l’épidémie se propage. Les mêmes scènes lugubres se reproduisent: des bêtes amaigries à l’extrême errent sans but sur d’anciens pâturages rendus stériles par la sécheresse.
Ne pouvant plus ni les nourrir ni payer des soins vétérinaires devenus trop coûteux, leurs propriétaires les déposent loin de chez eux, ou les laissent dépérir dans des étables.

http://www.rue89.com/california-dreamin/2008/12/04/ruines-par-la-crise-les-cowboys-laissent-mourir-leurs-chevaux

 

Deutéronome 28 : 15 Mais si tu n’obéis point à la voix de l’Eternel, ton Dieu, si tu n’observes pas et ne mets pas en pratique tous ses commandements et toutes ses lois que je te prescris aujourd’hui, voici toutes les malédictions qui viendront sur toi et qui seront ton partage:

16  Tu seras maudit dans la ville, et tu seras maudit dans les champs.

17  Ta corbeille et ta huche seront maudites.

18  Le fruit de tes entrailles, le fruit de ton sol, les portées de ton gros et de ton menu bétail, toutes ces choses seront maudites.

19  Tu seras maudit à ton arrivée, et tu seras maudit à ton départ.

20  L’Eternel enverra contre toi la malédiction, le trouble et la menace, au milieu de toutes les entreprises que tu feras, jusqu’à ce que tu sois détruit, jusqu’à ce que tu périsses promptement, à cause de la méchanceté de tes actions, qui t’aura porté à m’abandonner.

 

En choisissant une forme antéchrist de leader dans la personne de G. W. Bush les américains se sont inscrit dans les écritures. Sous son mandat Bush aura brisé les 4 premiers sceaux de l’Apocalypse, le dernier symboliquement par la mort des chevaux, se brise sous nous yeux avant la fin de son mandat. Plus rien ne peut sauver ce pays désormais.

 

Apocalypse 6:7  Quand il ouvrit le quatrième sceau, j’entendis la voix du quatrième être vivant qui disait: Viens.

8  Je regardai, et voici, parut un cheval d’une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l’accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre.







Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers