Le quatrième sceau

28 03 2009

Après une relâche de quelques semaines je reprends sur le blog le suivi biblique de l’actualité.

thefourhorsemen.jpg

Le développement des évènements révélés dans l’Apocalypse par les 4 sceaux prend forme de manière toujours plus précise dans l’actualité économique et politique. Le 20 mars 2003 j’ai commencé l’étude et l’explication des quatre premiers sceaux de l’Apocalypse sur le site des Lettres à l’Epouse selon la compréhension que m’en donna le Seigneur. Aujourd’hui je peux dire que les trois premiers sceaux sont en phase d’achèvement et que se prépare la fin du jugement des Etats-Unis d’Amérique.

1 Pierre 4:17  Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Si comme je l’affirme le mot « crisis » la crise en anglais se confond avec le mot grec du nouveau testament pour le jugement, il paraît évident que c’est la nation qui se reconnaît comme la plus chrétienne qui est jugée la première par l’Eternel et le résultat est éloquent. Mais comme le monde ne reconnaît plus l’action de Dieu dans son temps les choses vont vers leurs termes selon ce qui fut annoncé dans la Bible.

Les années Bush  (le cheval blanc) amènent à la pire crise financière (les chevaux roux et noir) que vécurent les Etats-Unis, voilà que vient la crise sociale (le cheval pâle comme la mort).

La Fed monétise la dette.

Selon le Bureau du budget du Congrès américain (CBO), le déficit américain pourrait s’élever à 1.845 milliards de dollars lors de l’exercice 2008-09 (du 1er octobre 2008 et le 30 septembre 2009). Cela représenterait l’équivalent de 13,1% du Produit intérieur brut (PIB). La dégradation de la conjoncture et du marché de l’emploi s’est renforcée, provoquant à la fois une montée des dépenses publiques et une baisse des recettes fiscales. Sur l’ensemble de l’exercice, les dépenses devraient ainsi exploser de 34%, à 4.004 milliards de dollars. Dans le même temps, les recettes chuteraient de 15%, à 2.159 milliards de dollars. A titre de comparaison, le déficit budgétaire avait atteint l’an passé 459 milliards de dollars (3,2% du PIB), ce qui constituait déjà un record. Grosso modo la moitié (rien que ça !) du budget de l’Etat américain sera financé par de la dette….  Les marchés financiers étant incapables de financer cela on monétise donc la dette.

Le 18 mars, la FED (banque centrale US) a décidé de racheter des bons du trésor, ce qui revient à monétiser la dette. Cette information a fait quelques lignes dans les quotidiens nationaux (rien à la télévision) qui, pour l’essentiel, ont commenté cela de façon positive. Pourtant, cette date restera dans les livres d’histoire et sera plus importante que le fameux jeudi noir (krach de 1929) car elle marque la fin, à plus ou moins brève échéance du dollar et donc des USA.

La Fed a donc commencé à acheter des T-Bonds. La Grande-Bretagne le fait déjà. Idem pour le Japon. L’ampleur du projet est immense. Voyez comment ça fonctionne.  Lorsque vous achetez un bon du Trésor américain, vous le payez avec du véritable argent — ou du moins aussi véritable que le dollar. L’argent change de mains. Pas d’augmentation nette de la masse monétaire. Mais lorsque la Fed achète un bon du Trésor, elle crée l’argent pour l’acheter, si bien que la masse monétaire augmente. On appelle ça « monétiser la dette » — ou transformer la dette en devise. Etant donné la taille des futurs achats du Trésor, la taille de la base monétaire américaine devrait augmenter de 500% dans les mois qui viennent.


Actions

Informations






Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers