Les silences de Pie XII à Benoit XVI

14 05 2009

Le pape s’est rendu au camp de réfugiés d’Aïda avec Mahmoud Abbas. Celui-ci a lancé « un message de paix » aux Israéliens, leur demandant de « renoncer à l’occupation, à la colonisation, aux arrestations et aux humiliations » des Palestiniens. Il a condamné le mur de l’« apartheid » construit par Israël et qui s’étend sur plus de 650 km entre l’Etat hébreu et la Cisjordanie. « Les murs peuvent être abattus », a répondu Benoît XVI.

papeaidamur.jpg

Une fois de plus le pape clame haut et fort son soutient aux palestiniens, ce qui contraste avec bien des silences

Les silences de Pie XII à Benoit XVI

Une incroyable coïncidence spatio-temporelle permet de relier les hommes qui furent l’un pape pendant la guerre et l’autre qui grandit dans l’Allemagne nazi. C’est aussi une remarquable histoire  secrète  fait de silences coupables, de présomption d’innocence et de soupçons. Benoit XVI, en essayant de réintégrer dans l’Eglise les intégristes négationnistes autour de Mgr Williamson, a jeté le trouble dans les relations entre Catholiques et Juifs.
Après le pontificat exceptionnel de Jean Paul II et sa phrase admirable sur « les juifs, nos frères ainés et en un sens nos frères préférés,… », le doute, la banalisation de la Shoah à nouveau guettent.

Or le discours de Benoit XVI à Yad Vachem a profondément déçu, quelque part entre « peut mieux faire » et langue de bois. Tout en rappelant que « les souffrances des Juifs ne doivent ni être niées, ni minimisées, ni oubliées. », le pape a été bien en dessous de ce qui eut été souhaitable.

Aucune référence en effet aux criminels nazis et à la culpabilité active ou silencieuse de tant d’Allemands y compris catholiques. Compte tenu de l’origine germanique de Joseph Alois Ratzinger, devenu Benoit XVI, ce silence est parfaitement regrettable.

Il n’existe aucune matérialité pour accuser Joseph Ratzinger d’une quelconque complicité dans la Shoah. Enrôlé dans la Jeunesse Hitlérienne, passage obligatoire dès 1938, puis versé dans la DCA à 16 ans en 1943, il refuse d’intégrer la SS en 1944, en faisant valoir son intention de devenir prêtre.

Mais il existe sinon une forme de responsabilité morale, du moins un silence, commun à la majorité des Allemands sur lequel il eut été nécessaire de revenir, la visite à Yad Vachem, offrant la meilleur des tribunes.

Après tout, à peine plus âgés que le jeune Ratzinger, Hans et Sophie Scholl, Willi Graf, Christoph Probst et Alexander Schmorell créaient pendant l’hiver 42-43, en prenant tous les risques, le mouvement de résistance, « la Rose Blanche », mus par leur conscience morale et chrétienne, par la volonté de rompre le silence.

Hans et Sophie Scholl, ainsi qu’un autre membre du réseau, Christoph Probst, sont jugés par le Volksgerichtshof (« Tribunal du Peuple ») présidé par Roland Freisler, venu spécialement de Berlin, qui cherche à les humilier profondément. Ils sont tous les trois condamnés à mort, leur action étant considérée par les nazis comme un crime de haute trahison et de soutien à l’ennemi en temps de guerre. Au cours du procès, Sophie Scholl dont la défense touchante sonne comme un appel au courage civil « Zivilcourage » en allemand (sans argumentaire politique ou militaire ), lui fait face avec un courage inébranlable et déclare :

« Ce que nous avons dit et écrit, beaucoup le pensent. Mais ils n’osent pas l’exprimer. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Rose_blanche

Silence aussi de Benoit XVI sur les siècles d’enseignements antisémites dispensés par Rome et qui ont à leur façon préparé la Shoah. Celle-ci ne fut point un tsunami, une catastrophe naturelle, mais l’œuvre des hommes.

Silence encore, sur le silence précisément de Pie XII, le pape qui n’eut pas un discours, pas un appel pour condamner la Shoah, dont il était informé.

Luc 11:33  Personne n’allume une lampe pour la mettre dans un lieu caché ou sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, afin que ceux qui entrent voient la lumière.

Des historiens catholiques rappellent que le pape a sauvé des Juifs Italiens en les abritant au Vatican. C’est exact ! Mais c’est bien peu pour un pape. Sa fonction, sa charge lui permettait, lui imposait de sortir du silence. Dans les derniers jours de la guerre la Suisse aussi ouvrit ses frontières pour accueillir des réfugiés, mais cela n’ôte en rien la collaboration active de ce pays « neutre » au régime nazi qui permis la poursuite de la guerre pendant de longs mois voire des années selon Jean Ziegler.

La visite de Paul VI, qui consacre à la Terre sainte son premier voyage hors d’Italie, marque le début du dégel des relations entre les deux pays. Son voyage de trois jours se déroule majoritairement en Jordanie, qui contrôle alors la vieille ville de Jérusalem. Mais le Vatican ne reconnaîtra pas alors l’État d’Israël.

Le Vatican ne reconnaît aujourd’hui que de manière contraint et forcé l’existence d’Israël. Ses orientations politiques le pousse plutôt vers les arabes afin d’affaiblir Israël pour pouvoir asseoir une autorité plus grande sur Jérusalem et ce malgré les persécutions qu’ils font subir aux chrétiens.

A Nazareth, dernière étape du périple du pape, les chrétiens n’y forment plus qu’une petite minorité, harassée sinon opprimée par les extrémistes musulmans du Djihad Islamique.
Nouveaux dhimmis, certains crurent hier pouvoir trouver dans le nationalisme Palestinien une escapade révolutionnaire. Le naufrage de celui-ci, l’ascension brutale des Islamistes, les placent en position délicate.

Le silence honteux ici, est celui qu’observe le Vatican, ses nonces et évêques qui se gardent bien de dire la vérité sur le sort des chrétiens Palestiniens, et joignent leurs voix à la langue de bois en esquivant résolument de parler du sort réel des chrétiens.
Ainsi Benoit XVI a eu quelques mots sur « Gaza déchirée ». Termes flous et confus, qui ont permis au pape d’éviter de dire combien à Gaza, les chrétiens sont persécutés, battus, tués, particulièrement depuis la victoire du Hamas.

Matthieu 23:9  Et n’appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux.

Pape signifie PERE.


Actions

Informations






Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers