La rupture – Israël/Etats-Unis

31 05 2009

Le président américain avait fermement demandé jeudi que cesse la progression des colonies juives en Cisjordanie. Israël “n’acceptera en aucune façon que la colonisation légale soit gelée en Judée-Samarie”, répond l’Etat hébreux.

coloniemigron.jpg

Dimanche 31 mai, le ministre israélien des Transports Israël Katz, a affirmé à la radio militaire : “Je veux dire de façon très claire que le gouvernement Israélien actuel n’acceptera en aucune façon que la colonisation légale soit gelée en Judée-Samarie (Cisjordanie)”. Selon lui : “Le gouvernement défendra les intérêts vitaux de l’Etat d’Israël“.

Israël Katz reproche également à l’administration Obama de revenir sur des engagements pris par son prédécesseur à la Maison Blanche. Après l’évacuation des colonies dans la bande de Gaza, George W. Bush aurait promis dans une lettre adressée au premier ministre de l’époque, Ariel Sharon, de tenir compte des colonies israéliennes dans le tracé d’un éventuel Etat palestinien.

“Ariel Sharon a démantelé des colonie et il a reçu la lettre de Bush et aujourd’hui l’administration refuse de reconnaître cette lettre”, déplore M. Katz. “L’administration américaine actuelle a adopté une ligne totalement différente ce qui a provoqué l’apparition de désaccords sur la colonisation, a-t-il ajouté.

Le terme “colonisation légale” utilisé par le ministre israélien fait allusion à la poursuite de la construction dans les 120 colonies ayant obtenu les autorisations nécessaires de la part du gouvernement pour répondre à la “croissance naturelle” de la population.

Washington, comme le reste de la communauté internationale, refuse de reconnaître la distinction entre les colonies légales et les colonies illégales. Jeudi, lors d’une rencontre avec le président palestinien Mahmoud Abbas, qu’il recevait pour la première fois à la Maison Blanche, Barack
Obama avait demandé à ce que l’Etat hébreu mette un terme aux activités de construction dans les implantations juives en Cisjordanie, et ce, dans le cadre d’un accord en faveur de la paix au Proche-Orient. Il n’avait pas voulu faire la distinction entre les deux types de colonies, tout comme le reste de la communauté internationale. Par ailleurs, il avait été ferme en déclarant croire “à une solution à deux Etats”.

La suite…


Actions

Informations






Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers