Triomphe en Iran de Mahmoud Ahmadinejad

13 06 2009

victoireiran.jpg

L’ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad a été largement réélu à la présidence iranienne, selon les résultats partiels communiqués samedi au lendemain d’un scrutin contesté par son principal rival, le modéré Mirhossein Moussavi.

Le score du président sortant, qui l’emporte avec deux fois plus de suffrages que Moussavi, déjoue les pronostics de la plupart des observateurs, qui annonçaient un duel serré.

La campagne d’une virulence sans précédent en Iran a fortement polarisé l’opinion tout en attisant l’intérêt des chancelleries étrangères, à l’affût de toute inflexion du discours officiel, notamment au sujet du programme nucléaire de la République islamique.

Le président est un ennemi affiché d’Israël, négationniste de la shoah et adepte de la course au nucléaire. Il forme la paire parfaite avec l’Ayatollah Khameini dont il est le favori, le Guide suprême de la Révolution, la plus haute autorité politique iranienne, il est celui qui décide et dispose. Khameini est une icône. Il succède à l’Ayatollah Khomeini, échappe miraculeusement à un attentat, préside l’Iran dans ses années de guerre contre le voisin irakien. Mythe vivant de sauveur miraculé, le soutien qu’il accorde à Ahmadinejad est total. Entre les deux hommes, la complicité politique est implicite. La bombe et le Coran sont donc le choix des iraniens.

Les récentes élections en Israël puis en Iran vont dans le sens du radicalisme réciproque et donc vers la guerre à terme. Les prophéties bibliques sont donc en passe de s’accomplir au Moyen-Orient comme chez nous en Europe.

Cette vidéo en dit long sur le personnage…

http://www.dailymotion.com/video/x9ojqd

Le sens des écritures dans la région de l’Euphrate.

Apocalypse 9:14  et disant au sixième ange qui avait la trompette: Délie les quatre anges qui sont liés sur le grand fleuve d’Euphrate.

Délier les anges sur l’Euphrate signifie dans un sens prophétique que les autorités angéliques qui dominent sur quatre pays dans le bassin de l’Euphrate vont voir leurs liens brisés, les alliances passées vont se dénouer. Suivons le processus :

Au début du XXe siècle, la Mésopotamie, un des berceaux de la civilisation, fait partie de l’Empire ottoman. En 1916 durant la Première Guerre mondiale, la France et la Grande-Bretagne se partagent la partie arabe de l’empire créant ainsi les actuelles frontières du Moyen-Orient (accord Sykes-Picot). Depuis cette époque, la démographie et la création de grands réservoirs d’eau aux fins d’irrigation et d’énergie hydroélectrique ont abouti à la raréfaction d’une eau pourtant abondante. Dès 1923, la nécessité d’accords de partage des eaux du Tigre et de l’Euphrate entre les riverains s’est révélée. La négociation est toutefois difficile car la Turquie est à la fois le pays amont des deux fleuves, le riverain le plus puissant militairement et le seul dont les ressources hydrauliques sont abondantes. Elle souhaite toutefois utiliser les eaux des deux fleuves pour irriguer la région du Sud-est de l’Anatolie pour y développer une activité agricole et produire 22 % de son électricité.

bassintigreeuphrate.jpg

Le Projet d’Anatolie du Sud-Est (en turc : Güneydoğu Anadolu Projesi = GAP) est un projet d’aménagement du sud-est anatolien mené par le gouvernement turc. Il consiste essentiellement à irriguer 1,7 million d’hectares de terres arides à partir de 22 barrages principaux construits sur les bassins versants du Tigre et de l’Euphrate. En parallèle, 19 usines hydroélectriques permettront de fournir 7476 MW.

Ce projet devrait réduire de 22 km³ le débit des fleuves Tigre et Euphrate. Le partage des eaux de ces deux fleuves est une source de conflit entre la Turquie, la Syrie et l’Irak.

Face à la Turquie, c’est la Syrie qui est menacée d’autant que le stress hydrique fait de l’eau un problème urgentissime. Les barrages construits sur l’Euphrate et ses affluents ont permis aux Syriens de prendre de l’ascendant sur le voisin irakien. L’Irak, situé géographiquement à l’extrémité inférieure du système hydrographique, est moins confronté à la pénurie d’eau mais il n’en dépend pas moins de l’amont pour s’alimenter en eau. La situation politique chaotique actuelle qu’il vit profite à Damas et à Ankara bien évidemment, étant donné qu’il se débat d’abord avec ses difficultés internes et est donc incapable de défendre ses actifs hydriques face aux deux autres pays riverains.

Il règne une féroce compétition hydrique entre les trois pays partenaires : Syrie, Irak, Turquie dans une région du monde où la symbolique et le nationalisme sont très forts voire exacerbés et auxquels il faut ajouter le legs historique de l’Empire ottoman qui dominait la région il n’y a pas si longtemps, ne l’oublions pas. Cette compétition est désormais aggravée par l’Iran qui vise à court terme la maitrise nucléaire, ce qui contribuera à considérablement accroitre son influence  dans la région. L’Iran est le quatrième pays lié à l’Euphrate par l’affluant iranien le Karoun qui se jette dans le Chatt-el-Arab après un parcours de 850km en Iran.

Avec l’entrée en jeu de l’Iran dans la compétition hégémonique régionale, la dimension religieuse dans la relation entre les Etats de la région va être exacerbée, surtout avec la Turquie alliée avec Israël.

L’Iran et la Syrie financent et arment contre Israël le Hezbollah et le Hamas, formant ainsi un axe stratégique d’est en ouest idéologiquement très hostile à Israël, mais cet axe est coupé en deux du nord au sud par la Turquie et l’Irak occupé par l’armée américaine, ce qui fait du bassin de l’Euphrate la zone la plus explosive du moment.

On comprend donc mieux le sens prophétique des paroles prononcées dans l’Apocalypse : « Délie les quatre anges qui sont liés sur le grand fleuve d’Euphrate. » Car si les liens politiques, économiques, militaires et religieux sont brisés entre la Turquie, la Syrie, l’Irak et l’Iran, la région la plus riche en pétrole du monde va sombrer dans le chaos et le monde avec lui, car sans pétrole la civilisation s’arrête. L’occident réagira évidement, mais la Chine aussi désormais avec son immense potentiel militaire humain qui seul peut mobiliser l’armée de 200 millions de personnes  Et c’est ainsi que l’histoire s’accomplit dans les écritures…

Apocalypse 16:12  Le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve, l’Euphrate. Et son eau tarit, afin que le chemin des rois venant de l’Orient fût préparé.

Apocalypse 9 : 16  Le nombre des cavaliers de l’armée était de deux myriades de myriades: j’en entendis le nombre.

Pour en savoir plus….


Actions

Informations






Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers