Benjamin Netanyahu à Babylone

24 06 2009

Alors que la rupture semble désormais consommée avec Hussein Obama, Benjamin Netanyahu cherche de nouveaux appuis en Europe.

Ah l’Europe et ses 12 étoiles mariales, son Saint Siège et un chanoine président… Israël à peur et est effrayé face au défi du nouveau Goliath Perse qui les menace et insulte jour après jour. Mais aujourd’hui Israël n’a pas le cœur de David, mais celui d’Achab et cherche l’union avec une prostituée. C’est comme si en son temps le roi Achab était allé chercher une alliance à Babylone en passant par la porte d’Ishtar (Astarté/Vierge) la reine du ciel, puis demandait à Marduk le dieu tutélaire de la ville de Babylone d’intervenir pour délivrer Israël. Ce n’est pas avec les adorateurs d’idoles romaines conseillés par un pontife romain, que le chef d’Israël trouvera du secours. La preuve.

bibiparis.jpg

Le Premier ministre israélien est arrivé mercredi en début d’après-midi à Paris, en provenance de Rome, où il s’était entretenu avec le président du Conseil italien Silvio Berlusconi. Benjamin Netanyahua été reçu par le chef de l’Etat pendant plus d’une heure à l’Elysée.

 Le président Nicolas Sarkozy a demandé aujourd’hui à Israël « le gel total » de la colonisation dans les territoires palestiniens, lors d’un entretien à l’Elysée avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, selon un communiqué de la présidence française. « Le président de la République a appelé Israël à prendre, sans attendre, toutes les mesures possibles pour encourager la confiance » avec les Palestiniens, « à commencer par le gel total des activités de colonisation, ainsi que l’amélioration décisive des accès et mouvements pour les populations civiles palestiniennes », indique la présidence française.

Une rencontre entre le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou et l’émissaire américain pour le Proche-Orient George Mitchell, prévue jeudi à Paris, a en effet été annulée. Selon le quotidien israélien à grand tirage Yediot Aharonot, c’est Washington qui a annulé la rencontre, en signe de mécontentement. Un haut responsable gouvernemental cité par le journal explique que la Maison-Blanche a signifié sans ambages à Israël que la rencontre n’avait pas lieu d’être aussi longtemps qu’Israël n’aura pas modifié sa position sur la colonisation en Cisjordanie occupée. L’administration Obama reproche au gouvernement mené par ‘Bibi’ son intransigeance sur cette question. Alors que le président américain a, dans son discours du Caire le 4 juin, appelé à un gel total de la construction de colonies en Cisjordanie

Mais Hussein Obama ne perd pas son temps pour sceller de nouvelles alliances avec les ennemis d’Israël. Les Etats-Unis ont annoncé mercredi leur décision d’envoyer à nouveau un ambassadeur en Syrie après quatre ans de froid. Le principal allié de Damas est l’Iran ne l’oublions pas. « C’est indéniablement un pas dans la bonne direction et indéniablement un signe de sincérité de la part de l’administration Obama au sujet du dialogue avec la Syrie », a ajouté M. Salkini, porte-parole de l’ambassade de Syrie à Washington.




Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers