Signes dans le ciel

8062009

L’apparition d’un nouveau type de nuage dans le bestiaire météorologique est un fait rarissime. C’est pourtant ce qui est sur le point de se produire, avec l’asperatus, une formation nuageuse impressionnante.

asperatus.jpg

D’étranges formes de nuages ont récemment fait leur apparition au-dessus de la Grande-Bretagne et de la Nouvelle-Zélande, mais aussi en quelques autres endroits du globe. Particulièrement tourmentés et opaques, ils ressemblent à une mer agitée vue par en dessous et assombrissent considérablement le paysage, donnant l’impression d’annoncer une violente tempête. Pourtant, ils finissent toujours par se dissiper sans rien produire de particulièrement fâcheux.

Les experts de la Royal Meteorological Society (RMS) pensent que cette formation mérite sa propre classification. Ils essaient actuellement de la rendre officielle en nommant ce type de nuage « Asperatus », du mot latin signifiant « brutal ». S’ils y arrivent, « Asperatus » sera le premier type de formation nuageuse à être classifié depuis plus d’un demi siècle.

Gavin Pretor-Pinney, fondateur de l’association Cloud Appreciation Society, a identifié ce nuage grâce à des photos envoyées par des membres. « Nous avons essayé d’identifier et de classer toutes les images de nuages que nous avons, mais il y en avait qui n’allaient dans aucune des catégories, j’ai donc commencé à penser que cela pouvait être un type unique de nuage ». Les bandes de nuages à travers le ciel ressemblent à la surface d’une mer agitée vue de dessous.

Aux formes inquiétantes rappelant des images de synthèse, les images sont troublantes, certaines donnant vraiment l’impression d’être des vues d’artiste, et si nos ancêtres les gaulois les avaient observés jadis, sûrs qu’ils auraient pris leurs jambes à leur cou et auraient cru que le ciel allait vraiment leur tomber sur la tête. Rendez vous compte de cette taille immense, une énorme masse qui envahit le ciel et prend des aspects torturés et totalement affolant…

asperatus2.jpg

Luc 21:11  il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel




l’Europe vote pour qui?

7062009

Aujourd’hui la « Fille ainée de l’Eglise Catholique romaine » vote pour que paraisse la bête d’Apocalypse (12-18) le dragon se tint sur le sable de la mer. (13-1) Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème.

Si l’Europe n’a pas encore son président, elle se forme un corps qui prend vie doucement mais sûrement. Et ce corps le diable va tout faire pour lui donner les caractères de la divinité en y apposant son sceau. Pour ce faire on reprend le schéma de la construction de l’empire romain et on l’actualise à nos jours.

electioneuropeenne.jpg

La vénération de César ne commença pas avec la déification de l’empereur. Il commença avec la déification de Rome. L’esprit de l’empire fut déifié sous le nom de la déesse Roma. Roma représentait le pouvoir puissant et bienveillant de l’empire. Le premier temple à Roma fut construit à Smyrne en 195 avant Jésus Christ. Ce n’était qu’un pas ensuite pour imaginer l’esprit de Rome incarné par un homme, l’empereur. La vénération de l’empereur commença avec la vénération de Jules César, après sa mort. En 29 avant J.-C., l’empereur Auguste permit aux provinces d’Asie et de Bithynie d’ériger des temples à Ephèse et à Nicée pour adorer la déesse Roma et Jules César. On encourageait les citoyens romains à les vénérer. Ensuite, Auguste permit à ceux qui n’étaient pas des citoyens romains, de construite des temples à Pergame en Asie et à Nicomédie en Bithynie pour adorer Roma et lui-même.

Dans chaque province, l’assemblée provinciale et son président, le prêtre provincial (sacerdos ou flamen provinciae); dans chaque cité, le prêtre ou flamine perpétuel (sacerdos, flamen, flamen perpetuus) étaient chargés de célébrer les cérémonies de ce culte moins religieux que politique. A Rome même, ce fut Hadrien qui construisit le premier un temple en l’honneur de la déesse Roma, associée à Vénus; ce sanctuaire, connu sous le nom de Temple de Venus et de Rome, était situé entre le Forum et le Colisée; il renfermait deux absides (cellae), qui se tournaient le dos. Plus tard ce temple fut communément appelé Templum urbis.

Pourquoi associer Vénus à Roma ?

Les Babyloniens ne donnaient pas forcément à une planète le nom du dieu auquel elle était associée, mais qu’elle pouvait avoir un nom propre. Sans revenir sur chaque planète, je m’attarderai aujourd’hui sur celle qui a le plus retenu l’attention des Anciens : Vénus.

Avant que les Romains n’associent cette planète à leur déesse de l’amour Vénus, les Grecs avaient fait de même avec Aphrodite, et avant eux les Babyloniens avec Ishtar. Mais ces derniers, tout en l’associant à Ishtar, appelaient plus souvent cette planète du nom de « Dilbat ». Or, les Grecs et les Romains donnèrent aussi à cette planète un nom propre, ou plutôt deux noms. Chez les Grecs, « Phôsphoros » ( = « qui apporte la lumière ») ou « Hespéros » ( = « du soir ») et chez les Romains « Lucifer » ( = « qui apporte la lumière ») ou « Vesper » ( = « du soir ») ; en gros « l’étoile du matin » et « l’étoile du soir ».

Vénus dans la mythologie romaine ou Aphrodite chez les grecs et Turan chez les Étrusques. Elle semble dériver de la déesse appelée Inanna chez les Sumériens, Ishtar chez les Akkadiens et Babyloniens, Astarté ou Athtart à Ougarit, Shaushka ou Shaushga chez les Hourrites, et Ashtart en langue punico-phénicienne.

Le nom d’Aphrodite signifie « née de l’écume de la mer« . Il est intéressant de suivre la logique satanique afin de voir comment le diable a pu pérenniser le culte à sa personne de l’antiquité jusqu’à nos jours. La déesse Roma fusionna avec Vénus qui elle-même vint des grecs par Aphrodite.  Par association d’idées on peut dire que Rome sort de la mer, or comme par hasard l’Europe aussi !

C’est dans une des plus anciennes villes des Pays-Bas, qu’il faut aujourd’hui retrouver le lien qui unit la Rome antique à notre moderne Europe. Maastricht est un lieu de pèlerinage Marial très important pour les Pays-bas. Dans la basilique Notre Dame l’image miraculeuse l’Étoile de la mer, Sterre der Zee est visitée par beaucoup de pèlerins.

flagofmaastrichtsvg.png

En vous promenant à Maastricht, vous apercevrez souvent une étoile blanche sur fond rouge : le blason de la ville. Mais d’où vient-il ? Le blason officiel de Maastricht est constitué d’un bouclier rouge orné d’une étoile à cinq branches argentée. Ce bouclier est tenu par un ange aux ailes argentées, vêtu d’une robe bleue avec une ceinture dorée. Au-dessus du bouclier se trouve une couronne en or. Cette version définitive du blason date du 19ème siècle : il s’agit d’une décision prise par le Haut-conseil de la Noblesse de Maastricht le 15 septembre 1819. On retrouve l’ange qui tient le bouclier, sur le chapiteau de l’église St. Mathias de Maastricht qui fut construit vers 1490 tandis que l’étoile à cinq branches apparut pour la première fois en 1423 sur le sceau de la ville de Maastricht. Ce dernier représente également St Lambert et St Servais et est conservé aux archives de la ville. St Servais contribua au développement du christianisme aux Pays-Bas et mourut à Maastricht en 384. Il fut enterré près de l’endroit où se trouve aujourd’hui la basilique St Servais. Quant à St Lambert, il fut le seul saint à être originaire de Maastricht où il a été évêque à la basilique Notre Dame, Etoile de la Mer, avant d’être assassiné à Liège en 705. Certains pensent que c’est de là que pourrait venir cette étoile, car la statue de la Madone qui se trouve dans la basilique n’est pas seulement appelée Etoile de la Mer, mais aussi représentée par une étoile. A ce moment-là, le rapport entre St Lambert et Notre Dame expliquerait leur présence commune sur le sceau d’une part et la présence de l’étoile sur le blason actuel d’autre part.

stellamarismaastrich.jpg

Mais intéressons-nous à celle qui trône en ce lieu d’idolatrie mariale, la Sainte Vierge Marie, connue à Maastricht sous le nom de « Maria Sterre der Zee » (Marie l’étoile de la mer). Vous vous demandez sûrement pourquoi cette statue est nommée « l’étoile de la mer » alors qu’elle s’en trouve si loin. C’est en 1700 que la Vierge de Maastricht fut baptisée « l’étoile de la mer » ou en latin Stella Maris. Tout commença par la recherche de la signification du nom Maria soit « Myriam » en hébreux. Le nom Myriam est formé de deux mots hébraïques : « mar » qui signifie « goutte » et « jam » qui signifie « mer », ce qui nous donne « goutte de la mer », traduit en latin par « stilla maris », l’expression se changea au fil du temps en « stella maris » soit « étoile de la mer ».

Le nom de Satan avant sa chute se retrouve en Esaïe 14 : 12. Quoi, tu tombes des cieux, astre, fils de l’aube ! Le mot helel en hébreu pour astre est celui de la planète Vénus. On comprend aisément pourquoi Satan tient tant à retrouver sous le manteau mensonger de la Vierge Marie une nouvelle virginité aux yeux des hommes. En divinisant la Vierge Marie, Satan peut y cacher son ancien nom  helel ben shakhar – Vénus.

http://lettrealepouse.free.fr/menora/babylone%202/bab02.htm

 Associé à l’image de la mer, qui dans l’Apocalypse représente les peuples, « l’Etoile de la mer » fait de la Vierge de Maastricht, l’astre qui guide les peuples….

Il ne faut donc pas s’étonner si la ville a donné son nom au traité européen qui y fut signé le 7 février 1992. Le traité sur l’Union européenne (TUE), aussi appelé traité de Maastricht, est le traité constitutif de Le traité sur l’Union européenne (TUE), marque une nouvelle étape dans l’intégration européenne puisqu’il permet le lancement de l’intégration politique. Il crée une Union européenne qui comporte de trois piliers : les Communautés européennes, la Politique étrangère et de sécurité commune (PESC) et la coopération policière et judiciaire en matière pénale (JAI). Le traité : institue une citoyenneté européenne, renforce les pouvoirs du Parlement européen et lance l’union économique et monétaire (UEM). Par ailleurs, la CEE devient la Communauté européenne (CE).

Les autres institutions et règles communautaires relèvent du trait instituant la Communauté européenne ou traité de Rome, modifié par le traité de Maastricht.

De Rome à Maastricht le lien est désormais plus évident, non ?

Quelques mots sur Robert Schuman, le Père de l’Europe, qui proposa le plan qui porte son nom le 9 mai 1950 en vue d’une Communauté économique européenne limitée d’abord au charbon et à l’acier, plan qu’Adenauer et de Gasperi, chrétiens comme lui, reprendront. Robert Schuman, Lorrain, est un homme consacré. On l’appelait le “ministre-moine”, car chaque jour il assistait à la messe à Saint Germain l’Auxerrois et se recueillait dans la chapelle de la Vierge. il était attaché à ce que l’Europe ait une âme, et il voulait une Europe des patries, à l’image du modèle dogmatique Trinitaire.

Le drapeau de l’Europe est le Drapeau de Notre-Dame, Reine de la Paix et du ciel… On sait aussi que Robert Schuman et Konrad Adenauer ont prié ensemble à la cathédrale de Strasbourg, devant la statue de la Vierge immaculée, couronnée de douze étoiles, avant de soutenir le projet devant le Conseil de l’Europe.

Après l’absoute de ses obsèques dans la cathédrale de Metz, le cercueil de Robert Schuman est porté au pied de la Vierge. Car il avait une profonde vénération pour la Mère de Dieu. Robert Schuman a un procès en béatification en cours…




Europa VS Jerusalem

6062009

Aujourd’hui les élections européennes s’inscrivent clairement pour moi dans le cadre de l’accomplissement du chapitre 13 de l’Apocalypse. Dans ce chapitre une bête sort de la mer, cette figure allégorique représente pour notre temps l’empire romain qui se reconstitue sous nos yeux. C’est aussi de manière moins développée l’image de la statue de Daniel avec ses doigts de pieds mêlés de fer et d’argile. Une forme d’époux pour la reine du ciel en somme. L’image antéchrist du chapitre qui lui précède en Apocalypse 12. La statue de Daniel se termine par les pieds qui seront brisés par Christ, le rocher de justice. Alors que l’Epouse de Christ se termine par la tête qui sera couronnée par Christ. Les cheveux étant Israël et les yeux les deux témoins dont la venue ne saurait plus tarder maintenant.

La Bête et l’Epouse de Christ se font face comme deux contraires qui apparaissent au même moment. Ceci doit susciter dans le cœur des enfants de Dieu un formidable  espoir, celui de voir bientôt l’Epoux !

garden.jpg

En effet le temps est désormais venu où toutes choses arrivent à son terme. Satan a fait son monde et l’Eternel le sien. Dans le sixième jour de mille ans apparaît donc l’homme et la femme selon l’image de Dieu.

Le corps de l’Epouse de Dieu se forme d’abord par les dix premiers patriarches d’Adam à Noé,  puis de Noé à Abraham de nouveau dix. Voilà sur 2000 ans les pieds de l’Epouse. D’Abraham à Jésus de nouveau 2000 ans, ceux d’israël, l’Epouse volage décrite en Ezéchiel 16: 1  La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots: 2  Fils de l’homme, fais connaître à Jérusalem ses abominations! 3  Tu diras: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel, à Jérusalem: Par ton origine et ta naissance tu es du pays de Canaan; ton père était un Amoréen, et ta mère une Héthienne. 4  A ta naissance, au jour où tu naquis, ton nombril n’a pas été coupé, tu n’as pas été lavée dans l’eau pour être purifiée, tu n’as pas été frottée avec du sel, tu n’as pas été enveloppée dans des langes. 5  Nul n’a porté sur toi un regard de pitié pour te faire une seule de ces choses, par compassion pour toi; mais tu as été jetée dans les champs, le jour de ta naissance, parce qu’on avait horreur de toi. 6  Je passai près de toi, je t’aperçus baignée dans ton sang, et je te dis: Vis dans ton sang! je te dis: Vis dans ton sang! 7  Je t’ai multipliée par dix milliers, comme les herbes des champs. Et tu pris de l’accroissement, tu grandis, tu devins d’une beauté parfaite; tes seins se formèrent, ta chevelure se développa. Mais tu étais nue, entièrement nue. 8  Je passai près de toi, je te regardai, et voici, ton temps était là, le temps des amours. J’étendis sur toi le pan de ma robe, je couvris ta nudité, je te jurai fidélité, je fis alliance avec toi, dit le Seigneur, l’Eternel, et tu fus à moi. 9  Je te lavai dans l’eau, je fis disparaître le sang qui était sur toi, et je t’oignis avec de l’huile. 10  Je te donnai des vêtements brodés, et une chaussure de peaux teintes en bleu; je te ceignis de fin lin, et je te couvris de soie. 11  Je te parai d’ornements: je mis des bracelets à tes mains, un collier à ton cou, 12  je mis un anneau à ton nez, des pendants à tes oreilles, et une couronne magnifique sur ta tête. 13  Ainsi tu fus parée d’or et d’argent, et tu fus vêtue de fin lin, de soie et d’étoffes brodées. La fleur de farine, le miel et l’huile, furent ta nourriture. Tu étais d’une beauté accomplie, digne de la royauté.

… Puis vint le péché et la prostitution !

Puis de Jésus à notre temps celui des nations à nouveau 2000 ans et le terme de la création pour l’homme et son épouse. Au terme des jours le cœur des fidèles en Christ au sein des nations fusionne avec ceux d’Israël qui reçoivent Yeshoua comme le Massiah,  pour former un seul corps, celui de l’Epouse parfaite qui apparaît en Apocalypse 12. 1 Un grand signe parut dans le ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête.

De cette Epouse les écritures parlent ainsi :

“Car je suis jaloux à votre sujet d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter au Christ comme une vierge pure” (2 Co 11.2).

La représentation de l’église comme étant l’Epouse de Christ nous donne une autre vue de la nature et du caractère de l’Eglise. Pour avoir une compréhension complète du dessein de Dieu pour son Eglise, nous devons considérer toutes les expressions, toutes les images et toutes les figures utilisées par le Saint-Esprit pour la décrire.

Cela s’accorde avec l’exhortation de Paul à la fidélité, en 2 Corinthiens 11.2 : “Car je suis jaloux à votre sujet d’une jalousie de Dieu, car je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure”.

L’accomplissement des fiançailles est la cérémonie du mariage. Jean décrit la vision de la nouvelle Jérusalem, la ville sainte, quand elle descendit du ciel comme une épouse parée pour son époux. “Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, prête comme une épouse qui s’est parée pour son époux” (Ap 21.2).

Lorsque Esaïe écrivait au sujet des bénédictions du Seigneur, il utilisa l’attrait d’une jeune épouse comme illustration : “Je me réjouirai pleinement en l’Eternel, mon âme sera ravie d’allégresse en mon Dieu ; Car il m’a revêtu des vêtements du salut, Il m’a couvert du manteau de la justice, comme la fiancé s’orne d’une parure” (Es 61.10). Plus loin, il compara le peuple fidèle de Dieu à l’éclat de l’épouse : “Comme la fiancée fait la joie de son fiancé, ainsi tu feras la joie de ton Dieu” (Es 62.5).

L’église, l’épouse de Christ, est parée des vêtements de justice et de la robe nuptiale de sainteté. Paul écrit “pour faire paraître devant lui cette église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et sans défaut” (Ep 5.27).

L’Epouse parfaite en Christ est parée de toutes les vertus. Elle fait la joie de son Epoux, ce qui est pour nous la plus belle des espérances et de joie.

Dans le terme d’Epouse, nous voyons la relation unique de l’Eglise avec Christ, la loyauté de l’Eglise envers Lui, les provisions qu’Il lui prodigue, l’identité qu’Il lui confère, et l’avenir qu’Il lui réserve. Cette image nous rappelle les avantages et les espérances que nous avons en tant que Chrétiens, ainsi que nos obligations. Elle inonde nos esprits d’émotion alors que nous contemplons la place si belle, si glorieuse, qui nous est réservée près de Jésus-Christ.

Restons donc fidèle dans la pureté de sa Parole, car le temps est désormais proche où nous pourrons redresser la tête  pour accueillir notre Sauveur Jésus comme notre Epoux et vivre avec Lui pour l’éternité.




L’Europe vote

5062009

Pendant trois jours, les Européens votent pour élire les députés qui siégeront à Strasbourg ces cinq prochaines années. Britanniques et Néerlandais ont été les premiers à se rendre aux urnes, jeudi 4 juin.

La bête qui sort de la mer cherche votre voix.

therapeofeuropa.jpg

La photo représente “le rapt d’Europe par Zeus”

Car c’est une Europe en crise qui commence à voter aujourd’hui. Malade d’un libéralisme effréné qui corrompt l’économie comme la politique, Le taux de chômage dans la zone euro a atteint son plus haut niveau depuis près de dix ans en avril, montrant que les effets de la pire récession depuis la Deuxième guerre mondiale continuent à se faire durement sentir sur l’emploi. La Banque centrale européenne (BCE) a révisé en forte baisse ses prévisions pour l’économie de la zone euro, avec une récession attendue de 4,6% en 2009 a annoncé, jeudi 4 juin, son président Jean-Claude Trichet.

On demande aux Britanniques de s’exprimer sur l’Europe aujourd’hui, mais c’est la politique nationale qui occupe les esprits en cette journée d‘élections européennes et locales. Il faut dire que les déboires du Premier ministre Gordon Brown, et de son gouvernement, tiennent la vedette. A cause du scandale des notes de frais, quatre ministres sont sur le départ.

La crise de la politique européenne est grave, la débauche financière, la corruption, les scandales, la vidéocratie, l’immoralité ou des excès en tous genres défrais la chronique jour après jour comme en Italie où les scandaleuses frasques sexuelles de Berlusconi s’étalent dans tous les journaux où en France avec Sarkozy distribue à ses amis milliardaires des cadeaux princiers sous formes d’arrangements législatifs, quand se n’est pas son épouse qui se vend aux enchères posant nue…

brunienchere.jpg

Et c’est à des gens pareils qu’il faut donner sa voix ?

Galates 5 : 19  Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, 20  l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, 21  l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.

Les prophéties sont en marche: La suite…




l’Europe vote

5062009

Pendant trois jours, les Européens votent pour élire les députés qui siégeront à Strasbourg ces cinq prochaines années. Britanniques et Néerlandais ont été les premiers à se rendre aux urnes, jeudi 4 juin. La bête qui sort de la mer cherche votre voix.

therapeofeuropa.jpg

La photo représente « le rapt d’Europe par Zeus »

Car c’est une Europe en crise qui commence à voter aujourd’hui. Malade d’un libéralisme effrénée qui corrompt l’économie comme la politique, Le taux de chômage dans la zone euro a atteint son plus haut niveau depuis près de dix ans en avril, montrant que les effets de la pire récession depuis la Deuxième guerre mondiale continuent à se faire durement sentir sur l’emploi. La Banque centrale européenne (BCE) a révisé en forte baisse ses prévisions pour l’économie de la zone euro, avec une récession attendue de 4,6% en 2009 a annoncé, jeudi 4 juin, son président Jean-Claude Trichet.

On demande aux Britanniques de s’exprimer sur l’Europe aujourd’hui, mais c’est la politique nationale qui occupe les esprits en cette journée d‘élections européennes et locales. Il faut dire que les déboires du Premier ministre Gordon Brown, et de son gouvernement, tiennent la vedette. A cause du scandale des notes de frais, quatre ministres sont sur le départ.

La crise de la politique européenne est grave, la débauche financière, la corruption, les scandales, la vidéocratie, l’immoralité ou des excès en tous genres défrais la chronique jour après jour comme en Italie où les scandaleuses frasques sexuelles de Berlusconi s’étalent dans tous les journaux où en France avec Sarkozy distribue à ses amis milliardaires des cadeaux princiers sous formes d’arrangements législatifs, quand se n’est pas son épouse qui se vend aux enchères posant nue…

brunienchere.jpg

Et c’est à des gens pareils qu’il faut donner sa voix ?

Galates 5 : 19  Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, 20  l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, 21  l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.

Les prophéties sont en marche par Douglas S. Winnail

http://www.mondedemain.org/articles.php?id=f152

La vérité est beaucoup plus fantastique que la fiction – surtout lorsqu’il s’agit des prophéties bibliques ! Les événements surprenants, des dernières décennies, prouvent que les Ecritures ne sont pas des fables inventées par les hommes, mais des révélations inspirées par un Dieu tout puissant. Les prévisionnistes savent que c’est de la folie que d’essayer de prédire l’avenir, cependant, Dieu révéla au prophète Esaïe : « Je suis Dieu, et nul n’est semblable à moi. J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli […] Je l’ai dit, et je le réaliserai » (Esaïe 46 :9-11). Les prophéties bibliques sont de l’histoire révélée d’avance par un Dieu hautement capable de les réaliser ! Aujourd’hui, elles sont en train de se réaliser –  sous nos yeux ! L’avenir est sombre ; ce n’est pas un conte de fée !

Le livre de l’Apocalypse nous présente une « femme » d’une beauté éblouissante, vêtue de pourpre et d’écarlate, parée d’or et de pierres précieuses (Apocalypse 17 :4). Cette femme est une grande « prostituée », qui a enivré les nations par ses faux enseignements (Apocalypse 17 :1, 2, 15). Elle a commis la fornication (elle a eu des relations politiques intimes) avec les rois de la terre. Elle chevauche une bête écarlate et porte un nom : « Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre » (Apocalypse 17 :3, 5).

L’identité de cette femme mystérieuse a longtemps fasciné et embarrassé les lecteurs de la Bible. Pendant des siècles, de nombreux théologiens ont associé la femme à l’Eglise de Rome – mais à notre époque politiquement correcte, une telle idée est considérée comme non appropriée et accusatrice. Cependant, rejeter cette relation, c’est ignorer l’évidence. La Bible utilise souvent le mot femme pour se référer à une Eglise (Apocalypse 12 :6, 13-17). La femme d’Apocalypse 17, est une Eglise, ayant une grande splendeur et une grande magnificence, qui diffuse des doctrines contraires aux Ecritures et qui s’immisce dans la politique de ce monde. Ces caractéristiques marquèrent l’Eglise romaine dès son début. La couleur écarlate de la femme et de la bête est également la couleur de la papauté : « Le trône papal est écarlate. Il est porté par douze hommes vêtus d’écarlate. Les robes et les chapeaux des Cardinaux sont écarlates ». L’écarlate est aussi la couleur prédominante des gardes suisses du Vatican. Les vêtements de cérémonie portés par les prêtres et les papes sont garnis d’or et de pierres précieuses.

redpapa.jpg
Cette femme éblouissante est décrite comme la « mère des prostituées » (Apocalypse 17 :5). Les communiqués de presse du Vatican affirment, avec insistance, que l’Eglise catholique est la « mère » de toutes les Eglises et que les autres Eglises chrétiennes ne sont pas des « sœurs », mais des « filles » qui émergèrent de l’Eglise catholique au cours de la Réformation. La véritable source des nombreuses doctrines protestantes et catholiques (comme Noël et les Pâques) n’est pas biblique, mais païenne. Rome, où se trouve le Vatican, est appelée la « Ville Eternelle ». La Bible se réfère à la maison de la femme comme à une « grande ville », et une « Babylone » des temps modernes (Apocalypse 17 :18 ; 18 :1-2). Les sept têtes de la bête que chevauche la femme sont sept montagnes (Apocalypse 17 :9) – Rome se trouve sur sept collines. La relation entre la femme d’Apocalypse 17 et l’Eglise catholique n’est pas fictive.

La Bible mentionne aussi une « bête » agressive et guerrière – guérie d’une blessure mortelle – et qui fait la guerre aux saints (Apocalypse 13 :1-10). Cette bête ressuscitée représente dix rois qui, juste avant le retour du Christ, donneront leur souveraineté à la bête (Apocalypse 17 :11-14). Cette union des temps de la fin, ou cette fédération, sera délicate et de courte durée ; elle disparaîtra lors du second Avènement du Christ (Daniel 2 :41-45). Les efforts actuels pour créer une Union européenne – et les difficultés des pouvoirs européens à travailler ensemble – ressemblent étroitement à ces prophéties.

L’apôtre Jean, auteur du livre de l’Apocalypse, décrit une seconde bête qui ressemble à un agneau, mais qui parle comme un dragon (Apocalypse 13 :11-18). Cette bête, qui ressemble à un agneau, séduit beaucoup de gens par de grands prodiges ; elle encourage l’adoration de la première bête et incite de nombreuses personnes à recevoir la marque de la bête. La bête qui ressemble à un agneau a un nombre – 666. Halley rapporte : « Irénée, un disciple de Polycarpe, qui était un disciple de Jean, avait compris le chiffre 666 comme étant le mot grec lateinos (en utilisant la méthode grecque des lettres numérales : L, 30 ; A, 1 ; T, 300 ; E, 5 ; I, 10 ; N, 50 ; O, 70 ; S, 200. Le total de ces valeurs est 666. Lateinos signifie royaume latin. La Rome papale fit du latin sa langue officielle  » . Les sentences papales et les documents officiels du Vatican sont encore publiés en latin. Ce n’est pas une pure coïncidence, si le symbolisme de la bête semblable à un agneau d’Apocalypse 13 inclut la femme éblouissante d’Apocalypse 17.

Le rôle central que Rome et l’Eglise catholique sont en train de jouer, dans les efforts d’unification de l’Europe, s’ajuste remarquablement aux prophéties qui concernent la résurgence de l’autorité d’une bête des temps de la fin, issue des cendres de l’ancien Empire romain. Le traité qui créa la Communauté économique européenne fut signé en 1957 – à Rome – par des Etats essentiellement catholiques. En 1982, le souverain pontife de l’Eglise catholique délivra un rapport très astucieux, pour promouvoir l’unité européenne, lors de son voyage en Espagne. Dans un appel à tous les européens, le Pape déclara : « Moi, Jean-Paul, évêque de Rome et pasteur de l’Eglise universelle, j’adresse de Saint-Jacques [de Compostelle] à vous, vieille Europe, un appel plein d’amour : Retrouvez-vous. Soyez vous-mêmes. Retrouvez vos origines. Faites revivre vos racines » (International Herald Tribune, 10 novembre 1982. C’est nous qui traduisons).

Bien que les mots du Pape étaient, avant tout, un appel aux Européens à redécouvrir leur patrimoine chrétien catholique, sa déclaration a une signification prophétique. Daniel rapporte une prophétie où il est question d’un arbre (symbolisant le roi babylonien, Nebucadnetsar) qui avait été coupé, mais dont le tronc et les racines étaient restés – liés avec des chaînes de fer et d’airain jusqu’à ce que sept temps furent passés (Daniel 4 :14-25). Les sept années de folie du roi était un accomplissement partiel de la prophétie. Cependant, la Bible révèle aussi qu’une année prophétique de 360 jours est l’équivalent de 360 années (Nombres 14 :34 ; Ezéchiel 4 :4-6). Sept années prophétiques (de 360 jours) correspondent à 2520 années. Babylone est tombée en l’an 539 av. J.-C.,. Sept temps prophétiques à partir de l’an 539 av. J.-C., nous amènent à 1982 – la date où Jean-Paul II exhorta les Européens à « faire revivre leurs racines ».

Depuis 1982, la Babylone moderne est en train d’émerger de ses anciennes racines avec une croissance spectaculaire en Europe centrale. En 1989, sept ans après la déclaration du Pape à Santiago, ce fut la chute du Mur de Berlin – unifiant 80 millions d’Allemands au cœur de l’Europe. En 1994, le traité de Maastricht créa l’Union européenne avec une Banque centrale et un Marché commun. En 1996, le Parlement européen fit passer une loi appelant les Etats membres à respecter le dimanche – une loi qui n’a pas encore était imposée. Cependant, le Pape Jean-Paul II continue à insister sur l’importance de l’adoration du dimanche. L’observance forcée du dimanche au lieu du sabbat biblique, le septième jour, serait l’accomplissement d’une autre prophétie – un chef religieux des temps de la fin, qui aura l’intention de « changer les temps et la loi » (Daniel 7 :25). L’observance du dimanche, imposée par une loi, pourrait devenir la marque de la bête que l’apôtre Jean mentionne dans Apocalypse 13 :16-18 !

Au cours des prochaines années, nous verrons une relation de plus en plus intime – mais faite de heurts – se développer entre l’Union européenne et l’Eglise catholique – comme les manœuvres de la femme qui chevauche la bête. Cependant, contrairement au film, cette beauté trompeuse et cette bête qui deviendra de plus en plus autoritaire, ne vivront pas ensemble heureux, pour toujours !

europebete.jpg

La « femme sur la bête » devant le parlement de Strasbourg

 




Le discours du Caire, d’Obama

4062009

obamacaire.jpg

Le président américain Hussein Obama a dit jeudi 4 juin qu’il était venu « chercher » au Caire un « nouveau départ entre les musulmans et les Etats-Unis », et appelé à lutter ensemble contre l’extrémisme et la violence. Dans un discours très attendu à l’université du Caire devant quelque 3.000 invités, le président américain a lancé un discours nourri de citations du Coran, dans lequel il s’est positionné comme un ami du monde musulman.  « Ce cycle de méfiance et de discorde doit s’achever », a lancé le président américain. « Je suis venu chercher, ici au Caire, un nouveau départ entre les Etats-Unis et les musulmans à travers le monde, un nouveau départ fondé sur l’intérêt mutuel et le respect mutuel. Un départ fondé sur cette vérité que l’Amérique et l’islam partagent des principes communs de progrès, de tolérance et de dignité humaine ». Si « le changement ne peut pas intervenir du jour au lendemain », il se dit « convaincu que pour avancer, nous devons dire ce que nous avons sur le cœur. » Les auditeurs ont été stupéfaits de l’entendre citer le Coran – « le saint Coran » - et plus encore s’ils écoutaient en arabe. « Comme le dit le saint Coran, « Crains Dieu et dis toujours la vérité ». » Ou : « Le saint Coran nous enseigne que quiconque tue un innocent tue l’humanité tout entière. »Le président américain a cité Dieu sans relâche, sans se soucier de laïcité. « La religion devrait nous unir. » La sienne est syncrétique.

Tout au long de son discours, Barack Obama n’a pas hésité à vanter les mérites de l’Islam et citer le Coran pour appuyer ses propos. Ainsi, il a évoqué la « dette de la civilisation » envers les musulmans, grâce à leur sens de « l’innovation : l’algèbre, la boussole, l’imprimerie. » Il a rappelé que « l’Islam a toujours fait partie de l’histoire américaine » et que l’Islam a une histoire de tolérance. Il rejette la « tendance à mesurer la foi par le rejet de celle d’autrui. »  « Depuis notre fondation, les musulmans ont enrichi les Etats-Unis ».
En tant que président, l’une de ses responsabilités est de « lutter contre les stéréotypes de l’Islam là où ils se trouvent ». Mais, rappelle-t-il, « ce même principe doit s’appliquer pour les musulmans à l’Amérique. » « Je suis un exemple que même en s’appelant Barack Hussein Obama, on peut être élu. Mais mon histoire personnelle n’est pas si unique. Cette promesse existe pour tous, pour les 7 millions de musulmans américains. »

«  Il est important pour les pays occidentaux d’éviter de gêner les citoyens musulmans de pratiquer leur religion comme ils le souhaitent, et par exemple en dictant les vêtements qu’une femme doit porter» : devant les 3000 personnes (dont beaucoup de femmes voilées) réunies à l’université du Caire pour écouter (religieusement) son discours jeudi 4 juin, Barack Obama a ouvertement critiqué les pays occidentaux qui interdisent ou limitent le port du voile islamique. En ligne de mire, la France évidemment, où la loi de 2004 interdit les signes religieux ostentatoires à l’école. Ou encore la Belgique, où le port du voile est considéré comme discriminatoire. Même si Obama a pris soin de ne citer aucun Etat.

« On ne doit pas dissimuler l’hostilité envers une religion devant le faux semblant du libéralisme », a-t-il martelé. Et de poursuivre : « Je rejette les vues de certains en Occident [pour qui le fait] qu’une femme choisisse de couvrir ses cheveux a quelque chose d’inégalitaire».

Conclusion :  « Le gouvernement américain s’est porté en justice» pour protéger le droit des « femmes et des filles à porter le voile » et «punir ceux qui voudrait leur dénier».Il a appelé les pays occidentaux à éviter de discriminer les musulmans en interdisant certaines tenues. »

Pour Barack Obama — qui a été le premier président américain à embaucher une conseillère voilée, Dalia Mogahed — la laïcité n’est rien d’autre qu’un « faux semblant du libéralisme ».

Que la paix de Dieu soit avec tous. », a-t-il conclu.

Le Vatican a « beaucoup apprécié  » le discours du président américain Barack Obama aujourd’hui au Caire, qui pourrait contribuer à établir de « nouvelles relations avec le monde musulman », a déclaré le porte-parole du Vatican Federico Lombardi à l’agence Ansa.
« Le discours prononcé aujourd’hui par Obama est très significatif et peut être important pour établir de nouvelles relations entre les Etats-Unis et le monde musulman », a déclaré le Père Lombardi.

Le président américain semble oublier un peu vite qu’aucun pays musulman n’est une vraie démocratie ouverte et tolérante. Toujours l’armée, la police, un tyran ou un roi sont présent pour rappeler au monde occidental  que l’ « extrémisme » est le moteur gouvernemental des Etats musulmans. Quand à la « tolérance » religieuse, les menaces et massacres de chrétiens dans le monde musulman augmentent d’année en année. Où est la tolérance dans les pays musulmans qui interdisent le changement de religion pour un musulman ou simplement la libre évangélisation ?

Israël doit cesser de coloniser, les Palestiniens doivent…

Le président américain s’est exprimé sur la entre les Israéliens et les Palestiniens. Soulignant le « lien inébranlable » des Etats-Unis avec Israël et le droit du peuple d’Israël à avoir une terre, il n’a pas hésité à parler de « situation intolérable » pour les Palestiniens qui « vivent l’humiliation que suppose l’occupation ». L’obtention de terres pour les Palestiniens est une « aspiration naturelle et légitime ». Il a donc fermement appelé Israël à mettre fin à la « colonisation ». Il demande aux deux Etats à respecter la Feuille de route établie. La contestation par la violence n’est que « lâcheté ».

Mais ce n’est pas qu’au Caire que Hussein Obama tourne le dos aux valeurs bibliques.

Barack Obama déclare juin 2009, mois de la fierté gay, lesbienne et transgenre

« Et donc par conséquence, moi, Barack Obama, Président des États-Unis d’Amérique, en vertu de l’autorité dont je suis revêtu par la Constitution et les lois des États-Unis, proclame par la présente juin 2009 comme mois de la Fierté Gay, Lesbienne, Bisexuelle et Transgenre. J’appelle le peuple des États-Unis à tourner le dos à la discrimination et aux préjugés partout où ils existent. En témoignage de quoi, j’ai apposé ci-dessous la signature de ma main en ce premier jour de juin de l’année du Seigneur deux mille neuf, et la deux cent trente-troisième de l’Indépendance des États-Unis. » Barack Obama

Déclaration pouvant être lu sur le site de la Maison Blanche : http://www.whitehouse.gov/the_press_office/Presidential-Proclamation-LGBT-Pride-Month/

1 Corinthiens 6 : 9 Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, (6-10) ni les efféminés, ni les infâmes,

Jude 1:7  que Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui se livrèrent comme eux à l’impudicité et à des vices contre nature, sont données en exemple, subissant la peine d’un feu éternel.




Hussein Obama en Arabie Saoudite

3062009

Le chef de la Maison Blanche a été accueilli par le monarque saoudien lors d’une cérémonie à l’aéroport international de Riyad pendant laquelle l’hymne américain a été joué. Les deux hommes se sont ensuite retirés en privé pour des entretiens. Abd Allah signifie littéralement « serviteur d’Allah » en arabe, « Abd » signifiant serviteur ou esclave. Soyons certain que le serviteur d’Allah saura trouver les mots justes pour demander à Obama qu’Israël rende aux musulmans ce que l’Eternel a donné aux juifs, soit un pays et une capitale.

obamaabdallah.jpg

M. Obama doit passer la nuit dans le royaume avant de se rendre en Egypte pour prononcer un discours très attendu sur les relations entre les Etats-Unis et les 1,5 milliard de musulmans dans le monde.  « Nous voulons restaurer le dialogue » a déclaré Obama lors d’une interview à la BBC. « Nombre de ces musulmans gardent encore des rancœurs à l’égard de Guantanamo, de l’Irak, et du soutien inébranlable des Etats-Unis à Israël. Mais ils espèrent que le fils d’un kenyan musulman qui a vécu une partie de son enfance en Indonésie aidera à tourner une autre page », a exprimé le Président américain.

Des Officiels ont déclaré qu’Obama ne reculerait pas devant les sujets difficiles, que ce soit le dossier irakien ou afghan, la création d’un état palestinien, la démocratie ou les droits de l’homme. Non on ne rie pas….

; Ce qui m’inquiète, c’est la posture du pénitent que semble vouloir prendre Barack Hussein Obama, dont le père était musulman, face à l’islam :  « Les Etats-Unis et le monde occidental doivent apprendre à mieux connaître l’islam », dit-il. Or la curiosité de l’Occident pour l’islam peut se voir aisément, notamment dans les innombrables livres consacrés au monde musulman. En revanche, il faut chercher les auteurs musulmans s’intéressant à l’Occident. L’anthropologie non plus n’est guère prisée par l’islam.

Cette asymétrie est une constante, jusqu’à présent, dans le « dialogue des civilisations » que semble vouloir relancer Obama. A moins qu’il ne sache imposer, cette fois, une obligation de réciprocité au monde musulman, l’Occident risque d’être encore le dindon de la farce. Comme le remarque Jacques Dewitte (L’exception européenne, Michalon) : »Tout se passe comme si, à l’heure actuelle, s’effectuait une distribution des rôles entre ceux qui pratiquent le repentir et l’autocritique – les Européens, les Occidentaux – et ceux qui s’installent dans la dénonciation sans procéder eux-mêmes à un réexamen critique analogue de leur propre passé – en particulier les pays arabes et musulmans. Tout indique même que notre mauvaise conscience, bien loin de susciter l’émulation, renforce les autres dans leur bonne conscience (….) ».




General Motors dépose le bilan

1062009

L’ex-numéro un mondial du secteur, le géant de l’automobile américain General Motors (GM), le symbole de rêve et de puissance par excellence aux Etats-Unis, a déposé son bilan lundi 1er juin, a annoncé le tribunal des faillites sur son site internet. Le dépôt de bilan consacre la troisième procédure de faillite la plus importante survenue aux Etats-Unis et la plus grosse dans l’industrie. Le constructeur automobile Chrysler qui a déposé le bilan le 30 avril, avait fait appel au même tribunal. GM sera détenu à 60% par les contribuables et va fermer onze de ses usines. La Maison Blanche a annoncé une aide supplémentaire de 30 milliards de dollars.

gmchrysler.jpg

Le New York Stock Exchange (NYSE) a en effet annoncé qu’il suspendrait la cotation de General Motors lundi soir, alors qu’il en était une composante phare depuis 1925. C’est la fin d’une époque. Autre mesure phare, cette fois voulue par le constructeur, la fermeture de 14 sites industriels majeurs d’ici 2012. Dans un communiqué diffusé peu après l’annonce de son dépôt de bilan, GM indique que les usines du groupe passeront de 47 en 2008 à 34 à la fin 2010 et à 33 d’ici 2012. D’ici la fin décembre, GM va également mettre un terme à l’activité de trois centres de distribution de pièces détachées.

C’est la fin d’une époque à jamais révolue, celle de l’Amérique triomphante. Après l’immobilier, les banques, voilà l’industrie qui s’effondre dans la poussière. Le pays des mégachurches est définitivement vomi de la bouche de l’Eternel.

Matthieu 6:19  Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent.

De l’avoir oublié, le Seigneur le leur rappelle : Jacques 5:3  Votre or et votre argent sont rouillés; et leur rouille s’élèvera en témoignage contre vous, et dévorera vos chairs comme un feu. Vous avez amassé des trésors dans les derniers jours! 4  Voici, le salaire des ouvriers qui ont moissonné vos champs, et dont vous les avez frustrés, crie, et les cris des moissonneurs sont parvenus jusqu’aux oreilles du Seigneur des armées. 5  Vous avez vécu sur la terre dans les voluptés et dans les délices, vous avez rassasié vos coeurs au jour du carnage. 6  Vous avez condamné, vous avez tué le juste, qui ne vous a pas résisté.

Non content de s’être détourné de la Parole de Dieu, ce pays soi-disant chrétien se détourne également d’Israël, et maudit soit qui maudit Israël….

La crise américaine se transforme nettement en « crisis », jugement dans le nouveau testament en grec, et c’est par les Etats-Unis, première nation chrétienne au monde que commence ce jugement.

1 Pierre 4:17  Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile de Dieu?







Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers