• Accueil
  • > societe
  • > 1 000 000 000 000 $ de déficit, et moi et moi et moi….

1 000 000 000 000 $ de déficit, et moi et moi et moi….

14 07 2009

Quelques heures avant de s’envoler pour le Ghana, Barack Obama est parvenu à obtenir du G8 une augmentation de l’enveloppe destinée à l’agriculture des pays les plus pauvres. De 15 milliards d’euros. Pour les amis africains qui ne sont pas encore morts de rire, relisez les promesses du G8 de 2008 pour vous faire une idée des promesses des politiques « crétiens » occidentaux. http://schoenel.unblog.fr/2008/07/07/77-quatre-crises-au-sommet/

«Le président américain a effectué une véritable pression sur ses partenaires, souligne un diplomate européen. Avant même d’arriver à L’Aquila, il les a appelés les uns après les autres pour les pousser à aller plus loin sur cette question.»

Les Etats-Unis devrait prendre en charge 3,5 milliards, l’Union européenne un milliard par an jusqu’en 2011.

obamaghana.jpg

Le G8 de L’Aquila terminé, sur le thème « Afrique et sécurité alimentaire », le président Obama est parti pour Accra, capitale du Ghana, où il a prononcé, le 11 juillet, un discours fondé sur l’idée que les Africains sont responsables pour l’Afrique et doivent être aidés à développer leurs propres capacités économiques en assurant la démocratie. Il n’est pas arrivé les mains vides : c’est lui, dit-on à la Maison-Blanche, qui a persuadé le G8 d’attribuer 20 milliards de dollars, distribués en trois ans, pour la « sécurité alimentaire » dans le monde. Les « Grands de la Terre » et les aspirants à ce grade, se présentent ainsi comme des bienfaiteurs, promettant de destiner à la lutte contre la faim, en une année, ce qu’ils dépensent en armées et armements en deux jours. Les pays du G8 élargi totalisent en effet plus de 80 % de la dépense militaire mondiale qui a dépassé les 1 500 milliards de dollars annuels, dont plus de la moitié est constituée par la dépense états-unienne.

La phrase sur l’homme africain et son entrée dans l’histoire mise à part, ce discours rappelle par son ton et par ses mots, celui prononcé par Nicolas Sarkozy à Dakar. L’idée que les « Africains sont responsables pour l’Afrique et doivent être aidés à développer leurs propres capacités économiques » signifie en clair pour ceux qui feignent de ne pas comprendre, que l’occident va freiner voire purement et simplement supprimer les aides autres que sous forme de prêt à l’Afrique.

Il est vrai qu’on ne peut pas être généreux avec tout le monde. Le déficit budgétaire des Etats-Unis dépasse les 1 000 milliards de dollars aujourd’hui et comme le niveau de vie américain n’est pas négociable (dixit Bush), tant pis pour l’Afrique. Les Etats-Unis continueront de siphonner l’économie mondiale pour leur bon plaisir. C’est ça le christianisme occidental en action !

La suite…


Actions

Informations






Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers