« Hors de contrôle »

31082009

Je le dis et vous le répète sans cesse : là où c’est arrêté le dernier grand réveil spirituel, (Celui de pentecôte à Azuza street en Californie), là commencera le jugement de la maison du Seigneur. Veillez, ne dormez plus ! Soyez attentif aux gestes de l’Eternel.

californieincendie1.jpg

Joël 1 : 19  C’est vers toi que je crie, ô Eternel ! Car le feu a dévoré les plaines du désert, Et la flamme a brûlé tous les arbres des champs. 20  Les bêtes des champs crient aussi vers toi ; Car les torrents sont à sec, Et le feu a dévoré les plaines du désert.

1 Sonnez de la trompette en Sion ! Faites–la retentir sur ma montagne sainte ! Que tous les habitants du pays tremblent ! Car le jour de l’Eternel vient, car il est proche,

L’état d’urgence a été décrété en Californie. En cause, pas moins de neuf incendies qui se sont déclarés dans la région et mobilisent près de 6.500 pompiers. Ces incendies de forêt ont déjà provoqué l’évacuation de 3000 ménages et dévasté plus de 17.000 hectares de végétation. Hier, ils ont également causé la mort de deux pompiers.

L’un des incendies, qui s’est déclaré à quelques kilomètres au nord de Los Angeles, est particulièrement intense. Dimanche, il était considéré comme « hors de contrôle ». Il n’a montré aucun signe de fléchissement durant tout le week-end, malgré le travail des pompiers. Les flammes ont dévalé les flancs des montagnes San Gabriel, malgré des vents faibles, aidées par la sécheresse de la végétation, un taux d’humidité particulièrement bas, des températures élevées (32C) et une topographie favorable. Le feu « va où il veut », dit Mike Dietrich du Service national des forêts, qui avoue ne jamais avoir vu un feu se développer si vite, conservant la même vitesse de jour comme de nuit, sa taille a triplé depuis samedi sans pour autant être attisé par le puissant vent de Santa Ana.

En 2007, la Californie avait subi les pires incendies de son histoire : 640.000 habitants avaient dû être évacués et 2.000 habitations avaient été détruites.

californieincendies.jpg




Les rendez-vous de l’histoire

29082009

Il est des photos qui valent tous les témoignages, car qui aurait cru voir cela en 1941 ?

Au terme d’un voyage diplomatique de quelques jours en Europe qui s’achève en Allemagne, le chef des armées d’Israël, le premier ministre  Nétanyahou s’est rendu à Wannsee, pour une visite du lieu où les dirigeants nazis décidèrent la Solution finale, l’extermination des Juifs en Europe, en janvier 1942. Dans la matinée, la direction du quotidien populaire Bild lui avait remis les plans originaux du camp d’extermination d’Auschwitz, découverts par hasard dans un appartement à Berlin en 2008, et qui sont destinés au mémorial de l’Holocauste à Yad Vashem.

auschwitznetanyhaou.jpg

L’incroyable découverte, faite l’an dernier, est constituée de 29 croquis du camp de la mort construit dans la Pologne occupée par les nazis. Datant de 1941 et comprenant des plans détaillés des dortoirs, des salles d’épouillage, des chambres à gaz et des crématoriums, ces documents ont une importance «extraordinaire», avait dit lors de leur réapparition le directeur des Archives fédérales allemandes à Berlin, Hans-Dieter Kreikamp. «Ils sont la preuve authentique du génocide systématiquement planifié des juifs d’Europe.»

Ce sont des pièces importantes pour comprendre la genèse du génocide perpétré par les nazis. Le quotidien allemand Bild aurait acheté ses plans après avoir appris qu’ils étaient cachés dans un appartement berlinois. L’authenticité fut ensuite vérifiée par la Commission allemande des Archives. Benjamin Netanyahu s’est exprimé à l’occasion de la remise de ces plans.

Premier ministre israélien

« Des personnes nient encore la véracité de l’Holocauste. Aujourd’hui, nous pouvons leur dire de venir voir ces plans à Berlin, et depuis demain, nous pouvons leur dire de venir à Jérusalem pour les voir. Voir ces plans d’usine de la mort. Ces documents historiques sont très importants. »

netanyhauwannsee.jpg

netanyhauwannsee2.jpg

La conférence de Wannsee

Le 20 janvier 1942, une quinzaine de dignitaires nazis et d’officiers SS se réunissent dans une villa d’un faubourg huppé de la capitale allemande, au bord du lac de Wannsee (Grossen Wannsee, 56-58). Ils mettent au point la déportation des Juifs de l’ouest de l’Europe vers les camps d’extermination situés en Pologne.

L’extermination des juifs européens a été entamée de diverses façons depuis plusieurs mois déjà en Europe de l’Est, par la réduction à la famine des juifs cloîtrés dans les ghettos et par les fusillades en masse dans les territoires polonais et soviétiques enlevés à l’Armée rouge.

Comme les Allemands jugent ces méthodes impraticables à grande échelle dans les pays ouest-européens occupés par leurs troupes, ils vont mettre en place de nouvelles méthodes plus discrètes. Au génocide par la faim et au génocide par balles va s’ajouter le génocide par le gaz.

La «conférence de Wannsee» est une réunion d’une heure et demie au cours de laquelle Reinhard Heydrich, le chef des services de sécurité allemands – la Sicherheitspolizei (SD) et le Reichsicherheits-Hauptamt (RSHA) -, expose les modalités de la «solution finale de la question juive» (en allemand : Endlösung der Judenfrage).

Cette expression énigmatique recouvre rien moins que le projet de déporter et d’exterminer tous les Européens israélites ou considérés comme tels par les nazis.

Le souvenir de la réunion s’est conservé car l’un des participants, le sinistre Adolf Eichmann, en a dressé le procès-verbal écrit. (Hitler et ses hommes de confiance avaient pour règle de ne jamais ordonner quoi que ce soit par écrit, d’où le caractère rarissime de ce documents)

Mettez-y la prononciation et Wannsee peut se lire Wahnsinn soit la FOLIE !




Jackpot au Casino Royal

28082009

Le ministère du budget annonce des mesures fiscales (très morales) en faveur des casinos

Notre Apollon Bonaparte national reste le maître du jeu quand à construire sa « république irréprochable. » Après les fastes de Versailles, que la fête continue, notamment celle commencée au Fouquet’s. Rappelez-vous, le soir de son élection le président va savourer au Fouquet’s  Sa victoire, avec Ses amis et c’est là que se définira la véritable politique de la France, pas celle que relaie les médias à sa botte, non celle qui profitera des prodigalités de la nouvelle monarchie républicaine.

casinoroyal.jpg

La liste des invités est en harmonie avec l’ambiance du Fouquet’s. Nicolas Sarkozy ce n’est pas Travail, Famille, Patrie mais Argent, Famille, et Cadeaux. Car le corps constitué le mieux représenté au Fouquet’s est sans conteste le CAC 40. D’un côté, le culte des vrais puissances financières – Bernard Arnault (7ème fortune du monde), Martin Bouygues, Serge Dassault, Vincent Bolloré, Antoine Bernheim, Albert Frère, Jean-Claude Decaux, Paul Desmarais – de l’autre une tendresse particulière pour quelques fortunes vite faites, voire le versant un peu voyou du système : Stéphane Courbit, l’inventeur d’Endemol, Jean-Claude Darmon, l’empereur des droits télévisuels du foot, Arthur l’amuseur TV, Alain Minc, le marieur intéressant et intéressé du monde des affaires. Viennent ensuite les amis stars, Johnny, Clavier et quelques autres, ceux dont l’audience fascine tant le Président…

Et n’oublions pas Dominique Desseigne le PDG du groupe Lucien Barrière, l’empereur français des casinos et de l’hôtellerie de luxe, qui se dresse au confluent de tous les réseaux qui comptent dans le pays car il en gouverne les alcôves les plus élégantes. C’est lui qui a hébergé, dans son palace parisien des Champs-Elysées, le président Nicolas Sarkozy le grand soir de sa victoire. Alors maintenant à table, la table de jeu bien entendu !

Les caisses sont vides ? Qu’à cela ne tienne, faisons un grand emprunt national qui portera mon nom et dépensons sans compter. J’ai donné les pubs des chaînes publiques à mon amis Bouygues alors pensez bien qu’il eut été immoral d’oublier mon  ami personnel et patron du plus grand groupe de casinos en France, Dominique Desseigne, président du conseil de surveillance du groupe Lucien Barrière.

Les 197 casinos français vont bénéficier dès ce vendredi de mesures fiscales modifiant en leur faveur les prélèvements fiscaux sur leur chiffre d’affaires, une mesure très attendue par la profession qui connaît des difficultés depuis deux ans.

Selon un décret du ministère du Budget, paru vendredi au Journal officiel, les barèmes du prélèvement progressif opéré sur le produit brut des jeux (PBJ, différence entre mises et gains, équivalent du chiffre d’affaires) sont modifiés en faveur des casinos.

Fin juillet, d’autres mesures étaient intervenues en faveur des casinos notamment pour assouplir les règles d’installation des machines à sous dans les casinos. De même, les casinos sont désormais autorisés à exploiter des versions électroniques de jeux de tables tels que poker ou roulette. Enfin, plusieurs centaines de machines à sous de casinos différents pourront être connectées pour constituer des jackpots plus importants.

Les français: :”Ils n’ont pas de pain; qu’ils mangent de la briocheCarla Bruni Marie Antoinette.




Game Over for Babylone 2

27082009

Ce blog a pour vocation de suivre l’actualité eschatologique en la commentant pour permettre aux enfants de Dieu de la situer dans les écritures. Afin de simplifier les choses j’ai décidé de segmenter les commentaires par sujet qui sont numérotés désormais s’ils se succèdent dans l’actualité. Par exemple pour suivre la chute des Etats-Unis c’est « Game Over for Babylone », mais le schéma général est décrit sur le site : http://lettrealepouse.free.fr/menora/4sceaux/4sceaux.html

Ainsi par les écritures et l’actualité on peut garder le doigt sur le fil de l’histoire qui se déroule sous nos yeux. A chacun de l’apprécier selon la dose de foi qu’il aura reçu du Seigneur.

Afin que la Bête qui sort de la mer (UE+UPM=Rome antique) prenne toute sa place dans l’histoire de la fin des temps il faut que la nation chrétienne leader actuelle lui cède sa place. Les Etats-Unis sont donc condamnés car ils ont violé les principes bibliques qui bâtirent cette nation

1 Pierre 4:17  Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile de Dieu ?

 

 Le taux de chômage américain réel à 16%,

chomageusa.jpg

Un responsable de la banque centrale américaine (Fed) a indiqué mercredi 26 août que les dégâts de la crise sur l’emploi aux Etats-Unis étaient bien plus forts que ne le suggéraient les chiffres officiels, reconnaissant que le taux de chômage réel du pays atteignait 16%.
A la date du 15 août, le taux de chômage indemnisé atteignait 4,6%, soit 6,133 millions de chômeurs indemnisés. Le ministère a recensé 570.000 nouvelles demandes d’allocations chômage au cours de cette semaine.

S’il ne fait qu’exhumer des chiffres publiés chaque mois mais passés sous silence par le département du Travail, ce dirigeant, Dennis Lockhart, est le premier membre de la Fed à parler ouvertement du chômage réel au moins depuis l’automne 2008, qui avait vu les destructions d’emplois s’accélérer à un rythme effréné

« Si l’on prend en compte les gens qui voudraient un emploi mais ont cessé d’en chercher un — les travailleurs découragés, comme on les appelle — et ceux qui travaillent un nombre d’heures inférieur à ce qu’ils souhaiteraient, le taux de chômage passerait des 9,4% officiels à 16% », a déclaré M. Lockhart lors d’un discours à Chattanooga, dans le Tennessee (Sud des Etats-Unis). Ces deux catégories de personnes sont recensées chaque mois par le département du Travail, chargé de publier les chiffres officiels du chômage.

Mais les « travailleurs découragés » sont exclus de la population active et les personnes contraintes de travailler à temps partiel du fait de la conjoncture économique sont comptabilisées comme des personnes employées, ce qui fait que ni les uns ni les autres n’apparaissent dans le taux de chômage officiel.

En août il est prévu 600 000 chômeurs arrivant en fin de droits aux USA (26 semaines). Et cela sera valable tous les mois. Ainsi, le chômage semblera se stabiliser car ils disparaîtront des statistiques.

Seize états (bientôt le double) , ruinés, payent maintenant les allocations chômages avec de l’argent emprunté.

« Le système d’assurance chômage avant la récession était aussi vulnérable que la Nouvelle Orléans était avant Katrina, » a dit le Représentant Jim McDermott, le Démocrate de Washington. Source : The New York Times

Il faut tout de même le rappeler, 1,5 millions d’enfants étaient SDF aux USA au mois de mars. Source : http://mwcnews.net/content/view/29970. Que vont devenir tous ces être humains ? La rue sera sûrement le chemin tout tracé. Les USA vont donc devenir le pays le plus instable du monde avec une situation sociale totalement explosive.

Le chaos social s’installera car, ne l’oublions pas, une crise majeure suit irrémédiablement la même chronologie : Etape 1 : crise financière, Etape 2 : l’économie réelle est sinistrée, Etape 3 : crise sociale. L’exemple le plus connu étant celui de l’Allemagne et de la république de Weimar, nous savons comment cela s’est terminé. Pour l’Etape 4 ouvrir le quatrième sceau….




Des « mots de sable »

26082009

Sur le sable les mots se dessinent,
Petit à petit une phrase se devine.
Elle sera dans quelques heures,
Effacée par la marée douceur.

Sur le sable un souvenir,
A pris naissance, agréable à lire.
Reflétant la joie d’un moment,
Agréable à retenir.

Sur le sable déserté,
Les mots aidés par le vent,
S’effacent doucement.

Sur le sable tamisé,
La déclaration a disparu.
Tandis que la rentrée est en vue.

 vacance.jpg

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi les vacances du mois d’août furent particulièrement agréables, presque douces  comme ce poème d’introduction. Le petit malaise présidentiel a mis entre parenthèse le chant du canon médiatique à la gloire de notre omniprésident-soleil grand chanoine de France, repos forcé oblige.

Mais bon, toute chose ayant une fin sur cette terre, l’armée médiatique de notre souverain se remet en campagne, G20, Bonus et bien sûr l’incontournable emprunt  plébiscitaire présidentiel font déjà la une des journaux.

Les capitaines (d’industries) de l’armée médiatique du président/soleil sont déjà rangés en ordre de bataille.   Martin Bouygues, le plus proche de tous, son meilleur ami et, ça tombe bien, patron de TF1 (soit un tiers de l’audience télévisuelle). Mais il y a aussi Arnaud Lagardère, son «frère», patron du groupe qui abrite en son giron Europe 1, Paris Match, leJDD. Serge Dassault, et propriétaire du Figaro, Bernard Arnault, le témoin de son mariage avec Cécilia, et propriétaire de la Tribune, ou encore François Pinault, propriétaire du Point avec qui Sarko partage entre autres la même passion du vélo. Etc….

Rentré la veille au soir de plus de trois semaines de vacances, le président de la République a voulu s’emparer immédiatement d’un sujet, les bonus des opérateurs de marché, dans lequel il voit « une question de morale » après la crise financière mondiale qui a obligé nombre de gouvernements à voler à la rescousse de grandes banques.

« J’ai été scandalisé de voir les leçons de la crise si vite oubliées par certains alors que la page de la crise n’est pas tournée, même s’il y a eu de bonnes nouvelles« , a-t-il dit devant la presse à l’issue de la réunion.

En conséquence, il a exprimé la volonté que la place financière de Paris soit « irréprochable » sur la question et demandé aux banques françaises, qui les ont acceptées, de mettre en oeuvre de nouvelles règles allant au-delà du code de bonne conduite qu’elles avaient adopté début 2009 et qui se situait déjà au meilleur niveau des pratiques internationales. « Aucun Etat n’a adopté des règles aussi précises et aussi contraignantes« , s’est félicité le chef de l’Etat,

Probablement aussi contraignantes que celles promises contre les paradis fiscaux ou la rémunération des dirigeants de grands groupes internationaux qui n’ont été suivit d’aucun effet !. Il en sera une fois de plus  pour toutes ces belles déclarations comme des paroles inscrites un jour d’été sur le sable de la plage de nos vacances et que la marée balaie jour après jour….

Jérémie 17:5  Ainsi parle l’Eternel : Maudit soit l‘homme qui se confie dans l’homme, Qui prend la chair pour son appui, Et qui détourne son cœur de l’Eternel !




L’église luthérienne accepte des pasteurs homosexuels

24082009

 

L’église protestante luthérienne américaine, forte de 4,6 millions de membres aux Etats-Unis, accepte désormais que des pasteurs homosexuels vivant en couple exercent en son sein.

L’Evangelical Lutheran Church in America (ELCA), formée de quelque 10.000 congrégations aux Etats-Unis, a voté vendredi 21 août à 559 voix contre 451, au terme d’un débat passionné, un texte autorisant que des pasteurs « vivant une relation homosexuelle durable et monogame » exercent au sein de l’église. Nous avons voté « pour donner la possibilité à des pasteurs gays et lesbiennes vivant dans une relation engagée d’exercer dans l’église », a indiqué John Brook, porte-parole de l’ELCA. Les protestants luthériens, qui pratiquent l’eucharistie, acceptaient déjà les pasteurs homosexuels à condition qu’ils vivent dans le célibat.
« Nous ne sommes pas les premiers » aux Etats-Unis, a souligné John Brook. Quelques autres églises protestantes, notamment l’Eglise épiscopalienne américaine, autorisent l’ordination de pasteurs homosexuels.

lutheranchurchgay.jpg

Le 19 août à Minneapolis, l’Eglise luthérienne d’Amérique a voté à 66.67% l’autorisation du mariage et du pastorat homosexuel, c’est à dire que la décision nécessitant les deux tiers des voix pour être validée s’est jouée à une seule voix. Ce même jour, au moment du vote, une tornade a abattu la croix de l’église luthérienne située juste à côté du centre de conférence où se tenait les débats.

Les météorologistes n’avaient prévu aucune formation de tornade mais pourtant, elle s’est produite, raconte la vidéo ci-dessus. Cette curieuse tornade s’est rendu au centre ville ainsi qu’on peut le voir sur cette vidéo, prise depuis le nord de la ville, en direction du sud.

Le jour où l’Eglise luthérienne d’Amérique se démarquait du christianisme biblique en ouvrant la porte au libéralisme homosexuel, Dieu mettait son propre véto en abattant symboliquement la croix de l’église luthérienne la plus proche des participants à cette rencontre historique.

Image de prévisualisation YouTube

2 Pierre 2 : 1 Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. 2  Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux. 3 Par cupidité, ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses, eux que menace depuis longtemps la condamnation, et dont la ruine ne sommeille point. 4  Car, si Dieu n’a pas épargné les anges qui ont péché, mais s’il les a précipités dans les abîmes de ténèbres et les réserve pour le jugement ; 5  s’il n’a pas épargné l’ancien monde, mais s’il a sauvé Noé, lui huitième, ce prédicateur de la justice, lorsqu’il fit venir le déluge sur un monde d’impies ; 6  s’il a condamné à la destruction et réduit en cendres les villes de Sodome et de Gomorrhe, les donnant comme exemple aux impies à venir, 7 et s’il a délivré le juste Lot, profondément attristé de la conduite de ces hommes sans frein dans leur dissolution 8  car ce juste, qui habitait au milieu d’eux, tourmentait journellement son âme juste à cause de ce qu’il voyait et entendait de leurs œuvres criminelles ; 9  le Seigneur sait délivrer de l’épreuve les hommes pieux, et réserver les injustes pour être punis au jour du jugement, 10  ceux surtout qui vont après la chair dans un désir d’impureté et qui méprisent l’autorité. Audacieux et arrogants, ils ne craignent pas d’injurier les gloires, 11  tandis que les anges, supérieurs en force et en puissance, ne portent pas contre elles de jugement injurieux devant le Seigneur. 12  Mais eux, semblables à des brutes qui s’abandonnent à leurs penchants naturels et qui sont nées pour être prises et détruites, ils parlent d’une manière injurieuse de ce qu’ils ignorent, et ils périront par leur propre corruption, 13  recevant ainsi le salaire de leur iniquité. Ils trouvent leurs délices à se livrer au plaisir en plein jour ; hommes tarés et souillés, ils se délectent dans leurs tromperies, en faisant bonne chère avec vous. 14  Ils ont les yeux pleins d’adultère et insatiables de péché ; ils amorcent les âmes mal affermies ; ils ont le cœur exercé à la cupidité ; ce sont des enfants de malédiction.




Sionisme et vérité 3

23082009

Selon les textes bibliques, la dispersion de la nation juive fut un châtiment de Dieu. Devant l’infidélité de son peuple élu, Dieu renonce à le détruire, mais le fait passer par un désert d’humiliation et de souffrances. C’est la diaspora, l’errance du peuple juif à travers les temps des nations et les peuples païens. Personnellement je comprends d’autant mieux le problème juif que je suis passé moi aussi par mon désert individuel, sorte de passage obligé où le Seigneur épure ceux qui lui appartiennent. Mais le désert n’est qu’un passage, un voyage qui mène vers Sion, là où l’Eternel a posé sa maison, ses fondements aux seins des nations. C’est en Sion à Jérusalem que TOUS ceux qui appartiennent à Dieu doivent se rendre, comme le Messie Lui-même le proclame : Jean 12:32  Et moi, quand j’aurai été élevé de la terre, j‘attirerai tous les hommes à moi.

Yeshoua est l’âme et le corps de l’expression de la Loi, il est le Tanakh en tant que parole faite chair, il est le temple en tant que sacrifice du Dieu vivant. Quand le Messie d’Israël fut élevé sur la croix, c’est au-dessus de toutes les autorités et au-dessus de toutes les nations qu’il fut élevé.

knessetmenorah.jpg

Ainsi celui qui reconnaît Yeshoua comme son Messie et se fait baptiser en son nom, devient de facto juif, car si ce n’est par la voie du sang il l’est par l’Esprit, cet Esprit-Saint qui le pousse à crier ABBA quand il prie son Père dans les cieux. Ainsi parce que nous avons le même Père et je dirais même le même sang en Yeshoua, je proclame que nous sommes un seul peuple comme le déclare Paul en Romains 11 : 13  Je vous le dis à vous, païens : en tant que je suis apôtre des païens, je glorifie mon ministère, 14  afin, s’il est possible, d’exciter la jalousie de ceux de ma race, et d’en sauver quelques–uns. 15  Car si leur rejet a été la réconciliation du monde, que sera leur réintégration, sinon une vie d’entre les morts ? 16  Or, si les prémices sont saintes, la masse l’est aussi ; et si la racine est sainte, les branches le sont aussi. 17  Mais si quelques–unes des branches ont été retranchées, et si toi, qui étais un olivier sauvage, tu as été enté à leur place, et rendu participant de la racine et de la graisse de l’olivier, 18  ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte.

Les chrétiens qui n’ont pas l’amour d’Israël en eux ne sont pas de Dieu, ils sont des ouvriers d’iniquité. Le christianisme antisémite apparaît donc comme un schisme où la part d’hellénisme l’emporte sur l’extrême complexité du rituel juif. En reniant sa judaïté, le christianisme récupère l’antisémitisme déjà attesté dans l’Empire romain et qui si on le laisse se développer ramène le peuple vers le paganisme romain, dont l’expression chrétienne est le catholicisme. Cette religion apostate a effacé les lois et les temps que Dieu a instauré au profit du culte des idoles et leurs fêtes associées. Les juifs n’ont pas été les seuls martyres des nations dites chrétiennes, car au temps où le catholicisme était roi, des millions de chrétiens qui ont protesté contre l’Eglise de Rome furent massacré pour leur foi en Christ. Les cathares, les protestants, les huguenots ont eux aussi connu leur shoah parce qu’ils ont conservé jusqu’à la mort leur foi dans le Messie d’Israël. Ces branches d’oliviers entées, portent elles des fruits moins bons que les branches hébraïques ?

La Bible hébraïque n’a pas le même ordre de livres que les bibles chrétiennes. Les Bibles chrétiennes, dans ce que les nations appellent l’Ancien Testament (Tanakh), s’achèvent par le livre du prophète Malachie. Les Bibles hébraïques au contraire, s’achèvent par le dernier livre des Chroniques, en sorte que la Bible hébraïque se termine par ces mots du décret de Cyrus : « si quelqu’un appartient à son peuple, que l’Eternel son Dieu soit avec lui et qu’il monte, c’est-à-dire, qu’il monte vers le pays ». Israël est le peuple du retour. Le sionisme est donc un sentiment et une espérance qui doit être le partage de tout le peuple de Dieu, les juifs comme les chrétiens des nations.  

Il est intéressant de voir comment le sentiment sioniste se développe dans peuple de Dieu, d’abord chez les juifs, puis chez les chrétiens.

 

Théodore Herzl .

C’est l’affaire Dreyfus en France, fille ainée de l’Eglise catholique, qui marque le début de la naissance du sionisme. En tant que journaliste, Herzl avait été envoyé à Paris pour suivre cet événement et lorsqu’il entendit la foule fanatisée crier, non pas “mort à Dreyfus”, mais “mort aux juifs”, il comprit que l’émancipation était un échec et que, comme le dit le Psaume 119 v. 126 « le temps est venu d’agir » . Mais comme tout prophète, Herzl était destiné à ne pas être écouté. Herzl comprit que le peuple d’Israël vivait un moment unique de son histoire et notamment la Terre d’Israël, la vieille terre de Sion était dans une situation unique. Sur le plan politique elle représentait un vacuum, en ce sens qu’elle n’était qu’un canton quasi oublié de l’Etat ottoman en pleine déliquescence, appelé par le Foreign Office britannique “l’homme malade de l’Europe”. Toutes les chancelleries étaient conscientes que ses jours étaient comptés et un peu partout on s’apprêtait à se partager les dépouilles de cet empire à l’agonie. Herzl comprit que c’était le moment pour le peuple juif de faire valoir ses droits ancestraux sur le pays promis. Cela n’aurait pas été possible avant cette époque et n’aurait pas non plus été possible après la Première guerre mondiale. Le moment était véritablement venu au cadran de l’histoire de Dieu. Mais Herzl n’était pas un croyant et le fait que le sionisme fut un mouvement non religieux prouve son origine divine. Même si un certain nombre de rabbins, notamment le rav Kouk, comme l’avait fait le fondateur du hassidisme Baal Chem Tov avait exhorté les juifs à revenir dans leur Terre selon les prescriptions bibliques. Le génie de Herzl a été de transformer cette nostalgie pour Sion en volonté politique capable de parler la langue des nations. Herzl et les sionistes qui étaient autour de lui étaient mûs et animés par une force qui les dépassait et qu’ils ne comprenaient pas, mais qui était en fait la force du Saint-Esprit. Ils avaient compris que le sionisme, le retour à Sion, était la seule réponse au problème de l’assimilation. On connaît la fameuse phrase de Herzl qui, après avoir compris que la seule solution du problème juif en Europe après l’échec de l’émancipation était le retour dans la patrie ancestrale. Ce dernier convoqua l’année suivante, en 1897 à Bâle, le 1er Congrès sioniste qui fut une sorte de Parlement et de gouvernement en exil du peuple juif. Il pouvait écrire à l’issue de ce congrès : “A Bâle, j’ai fondé l’Etat juif. Si je le disais maintenant tout le monde se moquerait de moi et dans cinq ans peut être et dans cinquante ans sûrement, tout le monde en conviendra”. Et c’est en effet cinquante et un ans plus tard, en 1948 que Ben Gourion proclamait la naissance de l’Etat juif…

Curieusement c’est à Bâle, où le Seigneur me conduisit, que le même phénomène se reproduit 50 ans plus tard. En tant que chrétien le Seigneur me poussa de plus en fortement à étudier non pas les évangiles mais surtout l’ancien testament jusqu’à en pénétrer sa substance la plus profonde. De ces études naîtront le site puis le blog des Lettres à l’Epouse. Dans le même temps l’amour pour Israël alla en grandissant et c’est en allant dans ce pays que je me trouvais vraiment dans ma patrie. Puis furent restaurés le shabbat et les jours de fêtes juives. Comme en Israël des juifs deviennent messianiques en se baptisant en Yeshoua, ainsi au sein des nations, j’en suis intimement convaincu, le reste préservé des chrétiens véritables redevient dans l’âme judaïsant.

Bâle est pour moi le centre de l’autorité satanique mondial, le reposoir de Lilith. C’est donc au cœur du royaume de Satan, que l’Eternel plante Sa graine sioniste, comme un défi à l’adversaire.

Matthieu 24: 32  Mais apprenez du figuier la parabole qu’il vous offre, Quand déjà son rameau est tendre et qu’il pousse des feuilles, vous connaissez que l’été est proche. 33  De même aussi vous, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que cela est proche, à la porte. 34  Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive.

Luc 21 : 29  Et il leur dit une comparaison : Voyez le figuier, et tous les arbres. 30  Dès qu’ils ont poussé, vous connaissez de vous–mêmes, en regardant, que déjà l’été est proche. 31  De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche.

La prophétie des versets 29-31 où Jésus reprend l’image du figuier dépeint le réveil national d’Israël; dans ce passage, Il ajoute la mention «et tous les arbres», allusion indéniable à un phénomène contemporain coïncidant avec la restauration d’Israël et celui concomitant du réveil du nationalisme chez de nombreux peuples. Mais ceci n’est que la surface des choses, la réalité est ailleurs, dans l’invisible. L’Eternel élève en ce moment UN peuple unis dans UNE seule foi, juifs et chrétiens sont appelés à porter les mêmes fruits sur le même arbre.

Le diable fait la même chose, mais à l’échelle de l’empire romain sous la tutelle de l’Eglise catholique, se sont les « autres arbres ». Au terme des jours l’Epouse fait face à la statue de Daniel, le sionisme fait face au catholicisme, l’impie au fils de l’huile et l’iniquité à la loi de Christ.

Le sionisme ne s’arrête pas au retour en Eretz Israël, il s’arrête là où fut élevé le Messie, il s’achève en Yeshoua, Il est le bout du chemin du retour pour les juifs, tout comme cette quête doit être pour nous les chrétiens le retour à notre vraie culture, celle des apôtres, celles des juifs, celle de Jésus. L’arbre de vie plante ses racines dans la terre d’Israël et c’est sur cet arbre que pousse ma feuille et nulle part ailleurs.




Game Over for Babylone

19082009

L’Eternel a fêté le 15 août à sa manière dans la Babylone commerciale qu’est devenue l’Amérique, en plumant copieusement l’Aigle américaine.

colonialbanklogo.jpg

Le régulateur bancaire américain FDIC a annoncé vendredi la fermeture de cinq banques régionales, cela porte à 77 le nombre d’établissements de dépôt ayant fait faillite aux Etats-Unis cette année et fait rare pour bien marquer le coup, la FDIC  a annoncé à la fois la faillite bancaire la plus grosse et la plus petite de l’année,

Colonial Bank la plus grosse, dont les dépôts s’élèvent à 20 milliards de dollars, est la 77e banque à disparaître cette année, elle est spécialisée dans le prêt immobilier et comporte trois cent quarante-six agences. Il s’agit aussi de la dix-neuvième plus grosse faillite aux Etats-Unis depuis 1980. Comme le soulignent Les Echos, « la Floride et surtout la Géorgie, où elle était présente, font partie des Etats les plus touchés par la crise de l’immobilier et les faillites bancaires ».
Que la banque au logo de l’aigle, symbole de l’Amérique, soit la 77e est en soit suffisamment parlant. Car à vous en prendre aux colonies israéliennes Mr le président Obama, vous perdez votre « Colonial Bank », à chacun ses valeurs. Mais cela ne fait que commencer, car il y a encore 700 banques américaines en difficulté, voilà un signe évident de reprise…

Quand le bâtiment va…

Les propriétaires Américains font grise-mine, les saisies immobilières ont atteint une nouvelle fois un palier record, le rapport de RealtyTrac, société privée spécialisée dans la vente de biens immobiliers fait état d’une hausse de 7% soit 360 000 logements saisies en Juillet.

La Californie, la Floride, l’Arizona et le Nevada sont les états les plus touchés, une maison Américaine sur 355 est dans ce cas de figure, une statistique peu rassurante malgré les différentes aides fédérales et le fameux plan anti-crise représentant une enveloppe de 75 milliards de dollars du président Obama.

Cette entrée en matière vise en fait à souligner le sens d’une vision de l’Eternel et complète l’article précédent sur la Semeuse.

 

 Songe de l’Eternel

maigreur1.jpgUn mannequin féminin se produit sur scène, cette femme est d’une maigreur affligeante. Ce corps si ténu et décharné, presque translucide tant il est maigre, tourne son visage vers moi, c’est encore un beau visage, mais son expression est celui de la mort. Autour les journalistes photographient et le public applaudit. Je change de pièce (de scène), deux hommes dans la trentaine en pleine santé attendent, se sont des jumeaux.

 

 

 

Cette vision renvoie à ce texte :

Esaïe 24 : 1 Voici, l’Eternel rend le pays vide et le dévaste ; et il bouleverse sa face, et il disperse ses habitants. 2  Et il en sera, comme du peuple, ainsi du sacrificateur ; comme du serviteur, ainsi de son maître ; comme de la servante, ainsi de sa maîtresse ; comme de l’acheteur, ainsi du vendeur ; comme du prêteur, ainsi de l’emprunteur ; de celui qui prête à usure, comme de celui à qui est fait un prêt à usure. 3  Le pays sera entièrement vidé et entièrement pillé ; car l’Eternel a dit cette parole. 4  Le pays mène deuil et se fane, le monde languit et se fane ; ils languissent, – le peuple haut élevé du pays. 5  Et le pays est souillé sous ceux qui l’habitent ; car ils ont transgressé les lois, changé le statut, violé l’alliance éternelle. 6  C’est pourquoi la malédiction a dévoré le pays, et ceux qui l’habitent subissent la peine de leur culpabilité ; c’est pourquoi les habitants du pays sont consumés et il ne reste que peu d’hommes. 7  Le moût mène deuil, la vigne languit ; tous ceux qui étaient joyeux de cœur soupirent ; 8  la joie des tambourins a cessé, le bruit tumultueux de ceux qui se réjouissent a pris fin, la joie de la harpe a cessé ; 9  ils ne boivent pas le vin en chantant, les boissons fortes sont amères pour ceux qui les boivent. 10  La cité de désolation est ruinée ; toute maison est fermée, de sorte que personne n’y entre. 11  Il y a un cri dans les rues au sujet du vin. Toute joie est assombrie, l’allégresse est bannie du pays ; 12  la désolation reste dans la ville, et la porte est brisée, – une ruine. 13  Car il en sera ainsi au milieu du pays, parmi les peuples, – comme quand on secoue l’olivier, comme le grappillage quand la vendange est achevée. 14  Ceux–ci élèveront leur voix, ils exulteront, ils pousseront des cris de joie depuis la mer, à cause de la majesté de l’Eternel. 15  C’est pourquoi glorifiez l’Eternel dans les pays de l’aurore, – le nom de l’Eternel, le Dieu d’Israël, dans les îles de l’occident. 16  Du bout du pays nous avons entendu des chants, Gloire au juste ! Et j’ai dit, Ma maigreur, ma maigreur, malheur à moi ! Les perfides ont agi perfidement, les perfides ont agi avec une insigne perfidie. 17  La frayeur, et la fosse, et le piège, sont sur toi, habitant du pays. 18  Et il arrivera que celui qui s’enfuit de devant le cri de la frayeur tombera dans la fosse, et celui qui monte du milieu de la fosse sera pris dans le piège ; car les fenêtres d’en haut sont ouvertes, et les fondements de la terre sont ébranlés. 19  La terre est entièrement brisée, la terre se dissout, la terre est violemment remuée ; 20  la terre chancelle, elle chancelle comme un homme ivre ; elle est ébranlée deçà et delà comme une cabane pour la nuit ; sa transgression pèse sur elle, elle tombera et ne se relèvera pas. 21  Et il arrivera, en ce jour–là, que l’Eternel visitera l’armée d’en haut, en haut, et les rois de la terre, sur la terre. 22  Et il seront assemblés dans la fosse, comme on assemble des prisonniers, et ils seront renfermés dans la prison ; et après beaucoup de jours ils seront visités. 23  Et la lune rougira, et le soleil aura honte ; car l’Eternel des armées règnera en la montagne de Sion et à Jérusalem, et devant ses anciens, en gloire.

Comme d’habitude en quelques images simples le Seigneur exprime beaucoup de choses, c’est à nous d’y être attentif. Ce texte nous apprend que la malédiction suit l’iniquité dans la même mesure, plus elle grandit et plus se développe la malédiction, jusqu’à la destruction totale quand toute la Loi, celle de Dieu, est abolie et disparaît, entrainant le monde dans sa disparition. « Car ils ont transgressé les lois, changé le statut, violé l’alliance éternelle (c’est le mystère d’iniquité). 6  C’est pourquoi la malédiction a dévoré le pays, et ceux qui l’habitent subissent la peine de leur culpabilité. »

« Comme quand on secoue l’olivier, comme le grappillage quand la vendange est achevée. » Ce texte renvoie à Apocalypse 6:6  Et j’entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d’orge pour un denier ; mais ne fais point de mal à l‘huile et au vin.

.Un reste en Israël et parmi les nations sont épargnés par la malédiction car ils ont gardé les lois de l’Eternel (le shabbat) et glorifié Son nom.

Mais malgré leur témoignage et leurs prières, le Seigneur répond : « ! Et j’ai dit, Ma maigreur, ma maigreur, malheur à moi ! » Il en sera comme du temps de Sodome, le juste sera préservé, mais la ville consumée et ce malgré l’intervention d’Abraham.

La fin du chapitre annonce la fin du monde, mais le début du cycle de destruction est annoncé ainsi : « comme de l’acheteur, ainsi du vendeur ; comme du prêteur, ainsi de l’emprunteur ; de celui qui prête à usure, comme de celui à qui est fait un prêt à usure». Cela ne vous rappelle rien ? Une crise qui commence par le crédit bancaire et qui ruine simultanément et l’emprunteur  et sa banque, c’est la crise américaine des subprimes.

Mais cela ne s’arrête pas là, ça continue ainsi : «  Le pays sera entièrement vidé et entièrement pillé ; car l’Eternel a dit cette parole. »

.Cette femme qui s’avance entièrement décharnée et marche vers sa mort certaine, est l’Amérique,  le peuple haut élevé du pays, L’hyperpuissance qui domine le monde et exalte son stars système jusqu’à la dévotion, comme avec Michael Jackson, star qui fut consumé de son vivant au sens propre et figuré du terme, jusqu’à ressembler aux monstres de ses clips. Présenté comme une icone par le président Obama, cette idole témoigne contre toute la nation de son iniquité grandissante, qui poussée à son terme consumera tout le pays.

NON ! Le pays ne connaitra pas de reprise économique durable, mais finira ruiné avant d’être totalement détruit.

La seconde image avec les jumeaux concerne le monde.

Les jumeaux renvoient à la confrontation des deux semences bibliques, celle de Dieu et du serpent. C’est par des jumeaux que les semences se séparent et affirment leur inimitié selon la loi de l’eternel. Genèse 3:15  Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle–ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.

Les jumeaux dont il est question ici sont ceux des nations, comme le furent Caïn et Abel au commencement, puis Esaü et Jacob pour Israël, chacun pour un temps de 2000 ans, les 6000 ans représentant le terme nécessaire à la création de l’Epouse.

Quand le terme des jours arrive, les paires apocalyptiques des deux témoins (les fils de l’huile représentent l’onction pour l’ensemble du corps) qui sont les yeux de l’Epouse seront face à la paire représentée par l’antéchrist et le faux prophète, se sont les jumeaux de la fin des temps.

La seconde image est une indication pour annoncer que les acteurs de la scène finale sont prêts à entrer en action. Mais seul Dieu est maître des temps et seul Lui décide du jour et de l’heure de l’action, pour nous veillons et prions.




Quand la semeuse sème le doute

18082009

Emises par La monnaie de Paris, des nouvelles pièces en argent de 10 et 25 euros (et leur grande sœur en or de 250 euros) sont à disposition depuis le mois de mai, mois de la vierge Marie, à La Poste. (2 millions de 10 euros, 250.000 de 25 euros et 25.000 pièces de 250). Depuis quelques temps, ces pièces en argent (10 et 25 euros) qui étaient à priori prédestinées à être collectionnées, commencent à circuler dans les commerces. Et comme la plupart des commerçants ne les ont jamais vues, ils ont tendance à les refuser. Ces pièces ne peuvent être utilisées que dans les commerces en France.

 10eurosrgent.jpg25eurosargent.jpg

Dans un article précédent, http://schoenel.unblog.fr/les-elections-europeennes/, j’avais déjà souligné le caractère hautement religieux des pièces française qui sont le verbe imagé mais très parlant utilisé par le diable. Et voilà qu’il récidive avec ces nouvelles pièces en circulation désormais.

Une évolution nouvelle apparaît par rapport aux pièces de 1 et 2 euros officielles.

Sur l’avers : La Semeuse semble marcher dans les cieux pieds nus, une robe longue ouverte sur ses jambes nues, les cheveux au vent s’échappant du bonnet phrygien, la démarche altière, plongeant sa main gauche dans le sac en bandoulière posé sur son épaule droite, quelques étoiles sont disséminées derrière elle, le soleil n’est plus levant comme par le passé, mais s’élevant rayonnant de tous ses feux.

Les cultes antiques et païens de la mère et l’enfant sont aux évangiles celui du Père et du Fils, ils sont de parfaits contraires. Sur nos pièces française apparaît donc désormais la reine du ciel portant Mithra (le bonnet phrygien), Mithra appelé, Sol Invictus (en latin, Soleil Invaincu) est une divinité solaire apparue dans l’Empire romain au III siècle. Elle reprend des aspects de la mythologie d’Apollon et connaît une grande popularité dans l’armée romaine. L’empereur Aurélien (270-275) lui assure une place officielle à Rome et proclame que le Soleil Invaincu est le patron principal de l’Empire romain et fait du 25 décembre (jour suivant le solstice d’hiver) une fête officielle (dies natalis solis invicti).

Le dieu Soleil est l’image de l’homme fait dieu par le diable qui s’oppose à Jésus la lumière du monde. Sur les nouvelles pièces le Soleil s’élève désormais rayonnant, ce qui signifie dans la mythologie que le Soleil comme dieu est honoré en portant la couronne radiée. Pour Satan celui qui doit être le messie des hommes, leur guide, est désormais couronné et peut s’élever pour rayonner (régner) sur les nations (les étoiles). Cette semence de la femme (semeuse) est en fait la semence du serpent.

http://schoenel.unblog.fr/2009/06/22/le-fiel-de-la-terre/

Au revers : au milieu de la valeur faciale est inscrit le mot « euro », entourée de deux branches comme couronné, l’une de chêne, l’autre de laurier, évoquant le sigle de l’Euro

Dans le monde méditerranéen antique la couronne n’est qu’un simple rameau de feuillage dont les deux extrémités sont reliées. Les rameaux sont réels ou en or, portée comme ornement sur la tête, mais non pas comme une couronne, selon le sens que nous attachons à ce mot, c’est-à-dire comme emblème de la royauté ; car chez les anciens, un diadème (diadema) tenait la place de la couronne moderne. La couronne de laurier par exemple était utilisée comme récompense ou dignité militaire. Outre sa fonction honorifique elle est un signe de consécration aux dieux antiques. Dans le sacrifice, sacrificateur et victime sont couronnés. On pense que les dieux se détournent de ceux qui se présentent sans être couronnés.

Les statues des dieux sont couronnées, elles sont souvent réalisées dans des végétaux consacrés, attributs des dieux. Ainsi on offre à Zeus des couronnes de chêne, à Apollon des couronnes de laurier, à Aphrodite des couronnes de myrte, le Soleil comme dieu est honoré de la couronne radiée.

Quand les impératores romains s’emparent de villes en recevant la félicitas de la dea Roma, de la ville par excellence, Rome, souveraine et indestructible, invincible et invaincu, ils reçoivent en récompense la couronne tourrelée.   Les desservants du culte, portent une couronne en rapport avec le culte qu’ils desservent. A Rome les prêtres chargés du culte de la divinité agricole Dea Dia sont couronnés d’épis de blé. Aux olympiades les vainqueurs aux jeux sont couronnés de laurier et le jour de leur mariage les époux portent une couronne de myrte. L’or coronaire qui se substitue au feuillage, rappelle aux hommes que l’impérator  doit être considéré comme le représentant des dieux sur terre.

L’euro couronné de chêne et de laurier est donc le signe que le père des dieux (Zeus)  a choisi Europe pour son épouse qu’il couronne, et son fils (Apollon) pour qu’il la guide.

Les trois hexagones mêlés rappelle le nombre 666 qui est la gématria de kelohim (comme Elohim) de Genèse 3 :5 où le serpent séduit Eve En lui assurant qu’elle sera comme Dieu si elle mange du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

Nous sommes ici parfaitement dans le cadre d’Apocalypse 12 et 13 où l’Epouse de Christ apparaît couronnée et où simultanément vient la bête qui veut aussi être couronnée. Le conflit est donc en cours et les propos de Paul résonnent dans notre actualité. 2 :2  Thessaloniciens 3  Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition, 4  l’adversaire qui s’élève au–dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui–même Dieu. 5  Ne vous souvenez–vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j’étais encore chez vous ? 6  Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu’il ne paraisse qu’en son temps. 7  Car le mystère de l’iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. 8  Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. 9  L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, 10  et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés.

Lilith (la semeuse) nous apprend que ce qui la retient n’agit plus, la foi en Christ, et que l’impie peut s’élever désormais. En effet les églises sont devenues des lieux de plaisirs où les filles de joies qui se sont autoproclamées prêtresses de Christ ont transformé en lupanar évangélique la maison du Seigneur. Soirées de bals où la musique rock chantée par les stars du système évangélique ont remplacé les antiques Bââl et Astartée, les  assemblées n’ont plus la puissance de la foi en Jésus Christ pour contenir l’adversaire, au contraire elle sont devenues son instrument.

Malheur, malheur sur elles, car elles ont autant à craindre l’impie qui vient que les fils de l’huile, les deux témoins, qui visiteront les écuries d’Augias dénominationelles, non pour les nettoyer mais pour libérer les captifs de Christ qu’elles retiennent encore.

250euros.jpg




Sionisme et vérité 2

17082009

Un Etat juif et non légitime, Mordechai Kedar

http://www.upjf.org/contributeurs-specialises/article-16921-145-7-etat-juif-legitime-mordechai-kedar.html

knessetmenorah.jpg

Le Premier ministre Netanyahu a posé cinq conditions à la conclusion d’un accord de paix israélo-palestinien incluant un Etat palestinien aux côtés d’Israël. La première – et la plus difficile à accepter – est la reconnaissance palestinienne d’Israël comme un Etat-nation juif, ou comme la patrie légitime du peuple juif. En fait, c’est quasi impossible, parce que l’islam est intrinsèquement incapable de reconnaître la légitimité de l’Etat d’Israël pour les raisons profondes suivantes.

 

Première composante : la religion

Selon l’islam, la religion juive a été annulée par la naissance du christianisme, qui, à son tour, a été annulé par l’avènement de l’islam. Cette conception est inscrite dans le Coran : « Certes, l’islam, est pour Dieu, la religion même » (Sourate 3, v. 19). Donc Allah ne reconnaît pas d’autre religion en dehors de l’islam. L’islam, considère qu’il a apporté au monde le message de vérité, après que les Juifs et les chrétiens aient modifié et déformé la parole d’Allah qui leur avait été donnée. Voyant leur conduite, Allah leur a ôté leur rôle religieux et leur message théologique et l’a transféré aux musulmans, qui sont les seuls « croyants ». Aussi, l’approche fondamentale de l’islam n’est pas qu’il est venu au monde pour exister à côté d’autres religions, comme égal entre égaux, mais pour les remplacer.

La conclusion qui en découle c’est que le judaïsme en tant que religion a perdu sa signification et son rôle dans le monde. Puisqu’il en est ainsi, comment peut-on créer un Etat juif ? Et comment prétendre que la terre peut être sainte pour le judaïsme après que sa religion ait été déclaré nulle et non avenue ? Et depuis quand les Juifs, membres d’une religion sans valeur, ont-ils droit à un Etat dans quelque pays que ce soit, après qu’ils aient trahi Allah et refusé d’accepter Din al-Haqq, « la religion de la vérité » – l’islam ? En pratique, l’islam reconnaît les Juifs comme « peuple du Livre » et non comme des infidèles, mais à condition qu’ils vivent sous la loi de l’islam et qu’ils « paient la Jizya (l’impôt individuel) avec une humble soumission ». (Sourate 9, v. 29). Mais, à partir du moment où ils ont conquis un pays et tué et déporté des musulmans, ils ont perdu les privilèges qui leur ont été accordés par le « Pacte d’Omar ».

Par conséquent, l’exigence d’Israël d’être reconnu par l’islam comme un Etat pour le peuple juif contredit les principes les plus fondamentaux de l’islam, qui considère le judaïsme comme nul et non avenu. L’exigence d’Israël revient à demander à l’islam de reconnaître le judaïsme comme une religion légitime, en dépit du fait que Dieu lui-même a déclaré dans le Coran que « quiconque recherche une religion autre que l’islam, n’acceptera jamais [l’islam] » (Sourate 3, v. 85).

 

Deuxième composante : la nationalité

Le judaïsme est perçu dans le monde islamique comme la religion d’une communauté, sans fondement ethnique ni national. Il y a d’autres exemples de ce genre. Les gens qui vivent en Iraq consistent en de nombreux groupes religieux : musulmans, chrétiens, sabéens, mandéens, yazidis, et juifs. Ils font tous partie de la nation arabe, sont tous membres du peuple iraqien et ont tous leur place sur la terre d’Iraq. Il y a des musulmans arabes iraqiens, des chrétiens arabes iraqiens et des juifs arabes irakiens : ce sont tous des membres de communautés religieuses qui font partie du peuple iraqien. Il en va de même pour le Yémen – qui a des musulmans arabes yéménites et des juifs arabes yéménites ; et pour le Maroc et pour le reste des Etats islamiques, qui ont des communautés juives, musulmanes, et chrétiennes. De plus, selon le point de vue islamique, c’est une manière de voir d’autres pays : le juif, en Pologne, est Polonais du point de vue ethnique, et juif du point de vue religieux. Le juif français est un membre de la nation française qui pratique le judaïsme. Il n’y a donc pas d’ethnie juive dans le monde, exactement comme il n’y a pas d’ethnie chrétienne ou musulmane.

Et voici que des communautés juives déclarent qu’elles sont un seul peuple, qui a les mêmes origines ethniques, comme si tous les juifs du monde se ressemblaient, parlaient la même langue, avaient les mêmes coutumes, les mêmes habitudes culinaires, et s’habillaient de la même manière ! C’est, selon les islamistes, le « grand mensonge » du mouvement sioniste : créer un peuple juif à partir de rien, et essayer de convaincre le monde entier qu’un peuple juif existe bel et bien. Pire même, ces communautés juives ont décidé d’émigrer en Palestine, de « déplacer » les autochtones et de fonder un Etat, dont le nom n’a aucun lien avec le peuple juif, si ce n’est avec les mythiques Fils d’Israël. Aussi, le point de vue islamique est-il : Comment peut-on reconnaître cet Etat comme l’ »Etat du Peuple juif » – alors qu’un tel groupe ethnique n’existe pas en réalité ?

 

Troisième composante : la terre

La Palestine a été consacrée terre musulmane par deux actes. Le premier a été sa conquête durant la période du Calife Omar bin al-Hattab, dans la troisième décennie du septième siècle. Cela a fait entrer la Palestine dans le groupe de pays qui avaient été sous domination islamique, comme l’Espagne, la Sicile et une partie des Balkans, et qui devaient revenir dans le sein de l’islam. Le second acte a été l’affirmation de la tradition islamique selon laquelle le Calife Omar a déclaré la Palestine, de la Méditerranée au Jourdain, comme étant une terre Wakf (bien foncier sacré), réservée aux générations musulmanes pour toujours. Aussi, comment les juifs – dont la religion est illégitime et qui ne sont pas un peuple au sens ethnique du terme – peuvent-ils exiger que les musulmans reconnaissent la conquête de la terre de Palestine, qui est sacrée uniquement pour les musulmans ?

 

Réalités idéologiques

Selon l’islam, donc, l’Etat d’Israël n’est pas légitime. D’un point de vue religieux, le judaïsme est invalide. La nation juive est une invention du mouvement sioniste. La terre appelée « Israël » est considérée comme terre du Waqf islamique, consacrée aux musulmans.

L’insistance de Netanyahu sur la reconnaissance d’Israël en tant qu’Etat-nation contredit la foi islamique et remet en cause l’essence même de l’islam, dont la validité se prévaut de l’invalidité du judaïsme (comme du christianisme).

Par conséquent, on ne peut échapper à la conclusion que la lutte d’Israël pour sa survie a une base religieuse, même si, extérieurement, elle prend la forme d’une lutte territoriale. Quelle que soit sa dimension, Israël ne sera jamais reconnu par le monde arabe et musulman comme un Etat légitime. Pareillement, les documents internationaux qui légitiment l’ »Etat juif », telle la Résolution 181 de l’Assemblée Générale des Nations Unies, du 29 novembre 1947, sont considérés comme illégitimes par les musulmans.

Beaucoup disent : « Vous transformez un conflit territorial en conflit religieux », voulant dire par là que des concessions territoriales faciliteraient la reconnaissance de la légitimité de l’Etat d’Israël par les Arabes et les musulmans. Une telle affirmation présume que le monde arabe et musulman est laïque comme le nôtre, et a les mêmes conceptions, valeurs et priorités que les nôtres. C’est le résultat de l’ignorance israélienne et occidentale de tout ce qui a trait à l’islam et au monde arabe ; elle résulte du fait que les Occidentaux ne comprennent pas l’arabe, ni la culture arabe et islamique. Les Israéliens, comme les Occidentaux, ne sont pas confrontés aux dures vérités exprimées dans les langues locales, et soigneusement dissimulées par les porte-parole du « dialogue interreligieux ».

La reconnaissance d’Israël comme Etat-nation juif légitime n’a aucune chance tant que l’islam considère que lui seul constitue « la vraie religion aux yeux d’Allah » [*].

Mordechai Kedar *

* Le Dr Mordechai Kedar, chercheur associé du Centre Begin-Sadat d’Etudes Stratégiques et maître de conférences aux départements d’arabe et d’études du Moyen-Orient de l’Université Bar-Ilan, a passé 25 ans dans le renseignement militaire de Tsahal, avec, pour domaines de spécialisation, la Syrie, le Liban, les Palestiniens et les groupes islamiques.

 







Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers