Des « mots de sable »

26 08 2009

Sur le sable les mots se dessinent,
Petit à petit une phrase se devine.
Elle sera dans quelques heures,
Effacée par la marée douceur.

Sur le sable un souvenir,
A pris naissance, agréable à lire.
Reflétant la joie d’un moment,
Agréable à retenir.

Sur le sable déserté,
Les mots aidés par le vent,
S’effacent doucement.

Sur le sable tamisé,
La déclaration a disparu.
Tandis que la rentrée est en vue.

 vacance.jpg

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi les vacances du mois d’août furent particulièrement agréables, presque douces  comme ce poème d’introduction. Le petit malaise présidentiel a mis entre parenthèse le chant du canon médiatique à la gloire de notre omniprésident-soleil grand chanoine de France, repos forcé oblige.

Mais bon, toute chose ayant une fin sur cette terre, l’armée médiatique de notre souverain se remet en campagne, G20, Bonus et bien sûr l’incontournable emprunt  plébiscitaire présidentiel font déjà la une des journaux.

Les capitaines (d’industries) de l’armée médiatique du président/soleil sont déjà rangés en ordre de bataille.   Martin Bouygues, le plus proche de tous, son meilleur ami et, ça tombe bien, patron de TF1 (soit un tiers de l’audience télévisuelle). Mais il y a aussi Arnaud Lagardère, son «frère», patron du groupe qui abrite en son giron Europe 1, Paris Match, leJDD. Serge Dassault, et propriétaire du Figaro, Bernard Arnault, le témoin de son mariage avec Cécilia, et propriétaire de la Tribune, ou encore François Pinault, propriétaire du Point avec qui Sarko partage entre autres la même passion du vélo. Etc….

Rentré la veille au soir de plus de trois semaines de vacances, le président de la République a voulu s’emparer immédiatement d’un sujet, les bonus des opérateurs de marché, dans lequel il voit « une question de morale » après la crise financière mondiale qui a obligé nombre de gouvernements à voler à la rescousse de grandes banques.

« J’ai été scandalisé de voir les leçons de la crise si vite oubliées par certains alors que la page de la crise n’est pas tournée, même s’il y a eu de bonnes nouvelles« , a-t-il dit devant la presse à l’issue de la réunion.

En conséquence, il a exprimé la volonté que la place financière de Paris soit « irréprochable » sur la question et demandé aux banques françaises, qui les ont acceptées, de mettre en oeuvre de nouvelles règles allant au-delà du code de bonne conduite qu’elles avaient adopté début 2009 et qui se situait déjà au meilleur niveau des pratiques internationales. « Aucun Etat n’a adopté des règles aussi précises et aussi contraignantes« , s’est félicité le chef de l’Etat,

Probablement aussi contraignantes que celles promises contre les paradis fiscaux ou la rémunération des dirigeants de grands groupes internationaux qui n’ont été suivit d’aucun effet !. Il en sera une fois de plus  pour toutes ces belles déclarations comme des paroles inscrites un jour d’été sur le sable de la plage de nos vacances et que la marée balaie jour après jour….

Jérémie 17:5  Ainsi parle l’Eternel : Maudit soit l‘homme qui se confie dans l’homme, Qui prend la chair pour son appui, Et qui détourne son cœur de l’Eternel !


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers