Sionisme et vérité 1

16082009

Selon le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, la reconnaissance palestinienne d’Israël en tant qu’Etat-nation juif, ou patrie légitime du peuple juif, est une condition nécessaire de tout futur traité de paix israélo-palestinien. Les dirigeants arabes et musulmans ont rejeté cette requête. La raison de l’incapacité et du refus arabe de tenir compte de la requête de Netanyahu provient du fait que le monde musulman est incapable de reconnaître la légitimité de l’Etat d’Israël, pour des raisons religieuses, nationalistes et historiques, profondément ancrées. Je remets en ligne un texte mettant les points sur les i concernant Israël et la Palestine

knessetmenorah.jpg

Le monde doit se sortir des mensonges arabes sur Israël.

Par Emmanuel Navon, professeur de relations internationales à l’Université de Tel-Aviv, directeur d’un cabinet de conseil

Document paru dans la revue Outre-Terre N°9- “Israël en Israël” – novembre 2004- Revue française de géopolitique.

Lors de la venue du président israélien en France en février 2004, le porte-parole de l’Elysée publia un communiqué pour confirmer l’attachement de la France à la légitimité de l’Etat d’Israël[1]. Quatre mois plus tard, Michel Rocard déclarait lors d’un discours prononcé à la Bibliothèque d’Alexandrie : « L’origine du problème palestinien est la promesse donnée par les Anglais aux Juifs de fonder un Etat-nation . Ce fut une erreur historique »[2].

Ces deux déclarations prouvent que la légitimité même de l’Etat d’Israël ne va pas de soi pour les dirigeants français. Quelle eût été la réaction de la France si le porte-parole de la présidence israélienne avait publié un communiqué confirmant l’attachement d’Israël à la « légitimité » de la République française ? Et comment la France aurait-elle réagi si un ancien Premier ministre israélien avait situé l’origine des guerres franco-allemandes dans l’établissement de l’Etat-nation français ?

Pourquoi Israël est-il le seul Etat-nation dont la légitimité continue d’être mise en cause ?

La suite….




Assomption 2009

15082009

L’Assomption de Marie est un dogme de l’Église catholique romaine selon lequel, au terme de sa vie terrestre, la mère de Jésus aurait été « élevée au ciel ».

La croyance en l’Assomption de Marie ne repose sur aucune base scripturaire ni sur aucun texte des premiers temps de l’Église, car c’est un mensonge. http://schoenel.unblog.fr/lassomption/#comment-897

ballonalsacevierge.jpg

Le culte marial est une hérésie idolâtre pire encore que le principe papal.

La seule loi de Dieu qui engendre une malédiction jusqu’à la 4e génération est celle qui interdit de faire des statues et de les adorer!

Exode 30 : 4  Tu ne te feras point d’image taillée, ni aucune ressemblance de ce qui est dans les cieux en haut, et de ce qui est sur la terre en bas, et de ce qui est dans les eaux au–dessous de la terre. 5  Tu ne t’inclineras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui visite l’iniquité des pères sur les fils, sur la troisième et sur la quatrième génération de ceux qui me haïssent,

Lévitique 26 : 27  Si, malgré cela, vous ne m’écoutez point et si vous me résistez, 28  je vous résisterai aussi avec fureur et je vous châtierai sept fois plus pour vos péchés. 29  Vous mangerez la chair de vos fils, et vous mangerez la chair de vos filles. 30  Je détruirai vos hauts lieux, j’abattrai vos statues consacrées au soleil, je mettrai vos cadavres sur les cadavres de vos idoles, et mon âme vous aura en horreur. 31  Je réduirai vos villes en déserts, je ravagerai vos sanctuaires, et je ne respirerai plus l’odeur agréable de vos parfums. 32  Je dévasterai le pays, et vos ennemis qui l’habiteront en seront stupéfaits.

La France qui a voué ce pays à la Vierge Marie et son culte idolâtre devrait se poser des questions quand aux guerres qu’elle a connue sur son sol et ses colonies et dont elle ne sortit jamais victorieuses.

La France a abolie la monarchie dans une révolution sanglante qui engendra un Napoléon qui s’empressa de rétablir la monarchie pour lui-même tout en embrasant le continent dans des guerres perpétuelles où il finit par être vaincu à Waterloo et le pays avec.

Puis un nouvel ennemi lui fut trouvé avec l’Allemagne, qui à chaque fois engagea le combat sur le sol de France qu’il ravagea. Ennemi finalement repoussé non par sa force seul mais grâce à ses alliés. Puis ce fut au tour de son empire colonial qui s’effondra sans que la France puisse s’y opposer.

Mais ce pays n’a rien appris, pire il récidive et persiste dans son hérésie en imposant à l’Europe entière le sceau marial sur le drapeau et la monnaie de l’UE. Ce faisant c’est toute l’Europe désormais qui entre dans le processus de sa propre destruction en entrant de plein pied dans les écritures par la reconstitution de l’empire romain qui annonce l’arrivé de la bête d’Apocalypse 13.

Le Seigneur n’attend pas de vous un culte réservé à sa seul Personne mais également que vous renversiez celui idolâtre consacré aux idoles.

Deutéronome 12:3  Vous renverserez leurs autels, vous briserez leurs statues, vous brûlerez au feu leurs idoles, vous abattrez les images taillées de leurs dieux, et vous ferez disparaître leurs noms de ces lieux–là.

La suite…




Vers le parti unique

14082009

Article qui fait suite à celui-ci: http://schoenel.unblog.fr/2009/07/05/au-prince-sans-opposition-le-gouvernement-est-sans-gloire/

Notre chef de l’Etat ne chôme pas pendant les vacances, la preuve.

Le premier tour de la présidentielle de 2012, c’est déjà demain. Alors qu’il n’a pas encore atteint la mi-mandat, Nicolas Sarkozy pose les jalons qui l’aideront, le moment venu, à bâtir sa stratégie de réélection. Officiellement, bien sûr, il n’est jamais question d’un second mandat, ni même de sa candidature. Même si devant les députés réunis avant l’été à l’Élysée, il a évoqué pour la première fois l’hypothèse d’une présence pendant encore «sept ans et demi» à la présidence de la République.

sarkozydevillier.jpg

Cet été, le chef de l’État s’est activé pour faire revenir dans le giron de la majorité le MPF de Philippe de Villiers. Un beau coup politique. Faisant d’une pierre deux coups, il vient aussi d’enrôler le parti des chasseurs présidé par Frédéric Nihous. Villiers et Nihous, qui ont fait équipe aux européennes (4,8 %), ont décidé de rejoindre le comité de liaison de la majorité présidentielle. Sur le papier, ce ralliement ne va pas bouleverser l’échiquier politique. Mais, dans les faits, cela veut dire que ces deux ex-candidats à la présidentielle de 2007 (Villiers avait recueilli 2,23 % et Nihous, 1,15 %) apportent leurs «petits paquets de voix», selon l’expression du chef des chasseurs.

Le trou noir présidentiel absorbe avec une incroyable constance et énergie toute forme d’opposition, tant politique que médiatique ou culturelle. Cette fois c’est la droite « ultra » qui rejoint la moitié des électeurs FN qui ont rejoint le monarque.

« C’est pour l’UMP cautionner a posteriori les propos intolérables et racistes de M. de Villiers », affirme la LICRA qui craint que le parti présidentiel ne soit amené à « droitiser, voire extrême-droitiser » son discours.

Un ramassis hétéroclite de toutes sortes de tendances politiques fait cause commune avec Nicolas Sarkozy, ramenant la République française  au régime nouveau du parti unique qui exalte l’homme au dépend des convictions politiques. En France la démocratie se meurt.

Un parti unique est un parti politique ayant légalement le monopole de l’activité politique d’un État. Par principe, les régimes à parti unique s’opposent à ceux respectant le multipartisme. Le monopole de la vie politique fait qu’il y a une concentration du pouvoir dans les mains d’un petit groupe ou pire d’un seul homme, ces régimes sont considérés comme dictatoriaux.

Tous les éléments constitutifs aux évènements liés à l’accomplissement des prophéties bibliques prennent forme sous nos yeux et personne n’y prend garde, en commençant par les églises chrétiennes institutionnalisées désormais fondues en un bloc unique qui cimente la société française comme un corps ayant la même âme politique et religieuse. C’est la reconstitution de l’arbre de la connaissance du bien et du mal qui trouve enfin sa terre d’élection où il pourra enfoncer profondément ses racines antéchrist.

sarkeuro.jpg

L’Union Européenne associée à l’Union pour la Méditerranée c’est l’empire romain reconstitué.

Le sceau marial qui frappe le drapeau et la monnaie de l’Union est signe de l’autorité de la grande prostituée sur l’empire.

Les Eglises chrétiennes qui dorment en laissant faire sont vomis de la bouche de Christ car elle sont devenues riches d’argent et pauvres en Esprit.

Et bien sûr l’homme qui s’élève au-dessus de tout, rien n’y manque.

Ah si, les deux témoins, mais ça aussi le monde ne les reconnaitra pas 




La grande prostituée dans ses oeuvres 2.0

13082009

Le Vatican s’apprêterait à briser un tabou: régulariser la situation des prêtres concubins et de leurs enfants. L’information est venue du quotidien italien La Stampa dans son édition du 11 août. Instruction serait donnée aux prêtres vivant dans le péché, pères d’enfants illégitimes ou en voie de l’être, de faire reconnaître leur ou leurs enfants. Cette instruction est actuellement en cours de discussion à la congrégation vaticane du clergé.

ordination.jpg

Il ne s’agit pas de mettre fin à l’hypocrisie, encore moins de revenir sur la sacro-sainte règle du célibat ecclésiastique, ou de passer l’éponge sur ce que l’Eglise considère comme un grave manquement des prêtres, pères d’enfants naturels, à leur devoir et leur vœu de célibat. Il s’agit surtout de prévenir les actions en justice pour reconnaissance en paternité qui commencent à se multiplier notamment en Amérique latine ou dans des pays européens comme l’Autriche, la Suisse ou les Pays-Bas.

On ne dispose d’aucune information chiffrée sur l’ampleur du phénomène. Mais la banalisation des tests ADN constitue un encouragement objectif à des poursuites. La menace de scandales à grande échelle pèse sur la réputation de prêtres et l’image de l’Eglise. Elle a aussi des aspects sonnants et trébuchants. Des  procès coûtent cher, comme l’ont montré les affaires de  pédophilie du clergé, notamment aux Etats-Unis.

Concrètement, le prêtre serait invité à reconnaître devant les tribunaux civils sa paternité. Il demanderait que soient garantis les droits de son enfant et de la mère, y compris ceux liés à la succession et au bénéfice d’un héritage. L’enfant pourrait même être autorisé à porter le nom de famille de son père prêtre. Cette évolution est proche de celle constatée dans le droit civil de pays où des enfants illégitimes peuvent désormais prétendre à des parts d’héritage.

Cette information a été jugé «sans fondement» par le porte-parole du Vatican. En réalité, la mesure est bien à l’étude. Elle constituerait un pas en avant dans la transparence. Mais, avant de trancher, l’Eglise veut être assurée de ne pas y perdre. Elle entend protéger ses avoirs dans les questions de succession, autrement dit mettre en place des mécanismes distinguant les biens personnels du prêtre de ceux qui sont liés à sa fonction et qui, pour l’autorité vaticane, doit rester bien d’Eglise.

La suite logique de leur ténébreux passé.

 

Le Vatican reconnaît les nombreux abus sexuels de prêtres sur des religieuses

Le Monde 22.03.01

ACCUSÉ DE « conspiration du silence », le Vatican a reconnu, mardi 20 mars, la réalité d’abus sexuels et de viols commis par des prêtres, y compris sur des religieuses, et couverts par la hiérarchie catholique. Son porte-parole, Joaquin Navarro-Valls, a cherché à limiter l’ampleur du scandale, en affirmant qu’il était  » restreint à une aire géographique limitée « . Pourtant, le rapport rédigé par Maura O’Donohue, médecin et religieuse américaine, à l’initiative de la congrégation vaticane pour les ordres religieux, cite pas moins de vingt-trois pays concernés. Si l’Afrique est le plus souvent citée, de tels cas d’abus sexuels sont signalés dans les cinq continents, et notamment au Brésil, en Colombie, aux Philippines, aux Etats-Unis et même en Irlande et en Italie.
Le rapport de Soeur Maura O’Donohue soulève le coeur. Il a été remis au Vatican en 1995, mais vient d’être révélé par un journal américain, le National Catholic Reporter, et par La Repubblica du 20 mars. Il cite le cas d’un prêtre qui a célébré la messe de requiem d’une religieuse qu’il avait contrainte à avorter et qui avait succombé à l’opération. D’autres témoignages sont rapportés de relations sexuelles forcées, de harcèlement sur des jeunes filles candidates à l’entrée dans un établissement catholique, de pressions sur des médecins pour permettre à de jeunes femmes, y compris des religieuses, de prendre la pilule et même d’avorter. Des cas sont signalés de communautés religieuses dont des soeurs se sont retrouvées enceintes au même moment.
Active dans des associations de prévention du sida, Maura O’Donohue accuse :  » Des prêtres et des responsables de la hiérarchie catholique abusent de leur pouvoir et trahissent la confiance  » de femmes, laïques ou religieuses, contraintes de céder à leurs avances. Elle proteste contre l’injustice qui consiste à chasser des religieuses enceintes de leur couvent, alors que le prêtre qui a eu avec elles une relation sexuelle reste en fonctions. Quand elles se plaignent,  » elles ne sont pas entendues « , note le rapport. Une supérieure a même été relevée de ses fonctions par son évêque parce qu’elle avait signalé la grossesse simultanée de vingt-neuf de ses soeurs ! Deux raisons sont avancées. En Afrique, convient Maura O’Donohue,  » il est impossible à une femme de dire non à un homme, spécialement à un ancien et à un prêtre « . Par ailleurs, les religieuses sont des partenaires  » sûres  » pour des prêtres qui craignent de contracter le virus du sida auprès de prostituées.
Une autre religieuse, Marie Mc Donald, supérieure des Missions de Notre-Dame d’Afrique, avait également remis un rapport au Vatican, en 1998, allant dans le même sens et regrettant  » l’absence d’inspection et la conspiration du silence ». Au cours du synode des évêques d’Océanie, qui s’était tenu à Rome en novembre 1998, Mg Geoffroy Robinson, évêque de Sydney, avait également affirmé que  » les abus sexuels de la part des prêtres et des religieux sont devenus le principal obstacle à la prédication de l’Evangile en Océanie « . Au Vatican, on ne cherche plus à nier pareilles révélations. On insiste sur l’urgence de travailler à la solution des cas individuels et à la formation des futurs prêtres, tout en ajoutant qu’on ne doit pas oublier  » la foi souvent héroique manifestée par la grande majorité des hommes et femmes des ordres religieux et du clergé « .
Henri Tincq




Après les sauterelles voilà les vautours

10082009

 

vautours.jpg

Vers un record pour les frais de découvert aux É.-U.

Les agios (frais sur les découverts bancaires) collectés par les banques américaines devraient cette année atteindre le montant record de 38,5 milliards de dollars, selon une étude citée lundi par le Financial Times.

Cette augmentation des frais repose principalement sur les clients les plus touchés financièrement par la crise économique, qui sont ceux ayant le plus fréquemment recours à un découvert, souligne le cabinet de recherche Moebs Service, dans une étude rapportée par le quotidien britannique. Selon ce cabinet, 90% des frais sur des découverts aux États-Unis concernent seulement 10% des 130 millions de détenteurs d’un compte bancaire dans le pays.

La conjoncture a incité les établissements financiers à relever les tarifs appliqués sur les découverts ou cartes de crédit afin de stimuler leurs bénéfices, explique l’étude.

Ainsi, chez Bank of America, relate le Financial Times, un client mettant son compte à découvert de seulement 5 dollars peut se voir contraint d’acquitter des frais de 35 dollars, et s’il effectue des dépenses supplémentaires sur son compte, cette charge peut être réitérée jusqu’à dix fois en une seule journée.

 

Lehman Brothers : une juteuse faillite

Un document de la SEC révèle que les avocats et cabinets de conseils qui assistent Lehman Brothers pour sa procédure de liquidation encaisseront 262,6 millions de dollars de commissions et honoraires, selon Les Echos de lundi.

Un document du gendarme de la Bourse américaine, la SEC, nous apprend que la faillite en septembre 2008 de Lehman Brothers sera plus lucrative que celle d’Enron. En effet, si on compare avec les 160 millions de dollars empochés en 2004 par les conseils d’Enron, l’addition présentée pour la liquidation de la banque d’investissment – 262,6 millions de dollars selon Les Echos – fait figure de record historique.

 

Mais il reste des sauterelles (hedges funds), qui après avoir dépouillé les entreprises saines s’attaque désormais aux moribondes.

L’augmentation spectaculaire du nombre de défauts de débiteurs obligataires offre aux gérants alternatifs spécialisés dans les valeurs «en détresse» une palette de titres rarement vue. Le cycle est plus accentué qu’en 2002 et durera plus longtemps.

 

Après avoir consommé tout le gras, les charognards se jettent avidement sur les os, rien ne semble arrêter l’avidité morbide des banquiers.

Ezékiel 22:12  Chez toi, l’on reçoit des présents pour répandre le sang : tu exiges un intérêt et une usure, tu dépouilles ton prochain par la violence, et moi, tu m’oublies, dit le Seigneur, l’Eternel.




La reprise prend elle son envol ?

9082009

Le président Barack Obama a assuré vendredi aux Américains que son administration avait sauvé le pays d’une catastrophe économique, au vu de chiffres du chômage qui permettent d’espérer que le pire de la récession est passé. « Nous avons non seulement sauvé notre économie de la catastrophe, mais aussi posé les nouvelles bases de la croissance », a insisté M. Obama, Vraiment, Mr Obama ?

La reprise économique mondiale pourrait commencer dès 2010, dit le président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet, qui dit qu’il est sûr qu’un consensus mondial a été adopté quant au meilleur cheminement vers cette reprise. Je vous entends, Mr Trichet !

Las de faire mouliner Son épée de justice dans une économie mondiale malade, l’Eternel aurait rangé son glaive au fourreau, fatigué par tous ces hommes impies et  corrompus par tant de cupidité que tout espoir de changement de leur part semble totalement inutile.

Deutéronome 1:17  Vous n’aurez point égard à l’apparence des personnes dans vos jugements ; vous écouterez le petit comme le grand ; vous ne craindrez aucun homme, car c’est Dieu qui rend la justice.

Alors les puissants de ce monde qui arrachent aux pauvres pour engraisser le riche ou qui veulent partager le pays de l’Eternel comme un butin que l’on jettera aux ennemis d’Israël, ces hommes là échapperai à la « crisis/justice » de Dieu ?

iata.jpg

Au mois de juin, le trafic international de passagers a chuté de 7,2% par rapport à juin dernier. « Ce sont des temps extrêmement difficiles pour le transport aérien, a déclaré Giovanni Bisignani, directeur général de Iata, dans un communiqué. Il n’y a aucun signe de redressement économique. » Et de s’inquiéter pour les mois à venir : « d’autres menaces pèsent lourdement, dont la hausse du prix des carburants et l’impact sur la demande de la grippe A(H1N1) ». L’Association internationale du transport aérien (IATA) a prévenu qu’il faudrait sans doute des années avant que les volumes du fret ne retrouvent leur niveau de 2008. Pour les analystes sérieux, la perspective d’un rebond de l’activité dès le quatrième trimestre, qui a alimenté le rallye des Bourses mondiales ces dernières semaines, risque de faire long feu.

Et pour le fret aérien c’est encore pire…

Les statistiques françaises rejoignent celles de l’Association internationale du transport aérien (IATA), qui fait état pour le premier trimestre d’une diminution de 17% des recettes unitaires et de plus de 35% du chiffre d’affaires cargo des compagnies aériennes. « Et malgré une amélioration en termes de volumes au mois de mai, il n’y a aucune garantie que cela se traduise par une progression des revenus, compte tenu de la pression à la baisse qui se poursuit en matière de recette unitaire », précise encore l’IATA. Cette pression est alimentée par la surcapacité persistante : malgré une nouvelle réduction de l’offre de 9,7% au mois de mai, le coefficient de remplissage a de nouveau décliné de 3,6% par rapport à mai 2008 pour s’établir globalement à 46,7%. Bref, les avions volent à moitié vides !

Le groupe aérien Air France-KLM, le plus grand groupe aérien européen, a publié jeudi une perte nette de 426 millions d’euros au premier trimestre de son exercice 2009/10, dans un contexte de recul du trafic aérien mondial.

Il avait réalisé un bénéfice de 149 millions sur la même période (avril à juin) de l’année précédente. « La récession économique mondiale a atteint des niveaux sans précédent. Le secteur du transport aérien est particulièrement affecté », constate Air France-KLM dans un communiqué. Le chiffre d’affaires d’Air France, a dégringolé de 20,5% à 5,17 milliards d’euros sur le premier trimestre de son exercice. Le trafic passager a baissé de 5,8% sur les trois premiers mois de l’exercice et le trafic cargo s’est effondré de 22,7% sur le trimestre.

Air France prévoit une nouvelle baisse de ses capacités cargo « de 5% » sur un an à compter de la prochaine saison hiver, avec l’arrêt d’exploitation de quatre avions. La flotte cargo aura ainsi été réduite de 10 avions depuis le début de la crise.

A part ça tout va bien….

Outre-Atlantique épicentre de la crise mondiale, le transport aérien continue de souffrir. Continental Airlines a ainsi annoncé 1 700 suppressions d’emplois supplémentaires qui s’ajoutent aux 4 200 programmées depuis 2008, et United Airlines une nouvelle réduction de 7 % de son offre internationale d’ici la fin de l’année. Habitués à voler dans le chapitre 11 des compagnies en faillites et cela malgré des coupes à la hache dans leurs flottes, tout en  passant les comptes au fer à récurer, inexorablement le ciel US reste de plomb.

L’expérience et l’observation des évènements d’un point de vue spirituel dans le monde, confirme, ce qui pour moi est déjà une certitude, que le Seigneur agit de telle manière que son geste est en soit un signe. Son action part du ciel vers la terre et exerce son jugement, les compagnies aériennes, les avions de manière isolé parfois, deviennent le signe qui accompagne ce mouvement de justice du haut vers le bas.

Les attentats sur les tours jumelles du WTC à New-York ou la faillite de Swissair étaient les premiers signes visibles dans ce monde incrédule qui n’y a pas pris garde.

Mais tout a commencé bien avant…

Le 26 juin 1988, au cours d’une présentation au meeting de  Habsheim, près de Mulhouse, un A 320 d’Air France décolle de Bâle et s’écrase dans la forêt près de mon village. Quelques secondes avant le crash il est passé juste au-dessus de moi à très basse altitude. Après le crash j’ai immédiatement compris que le Seigneur allait s’en prendre directement à l’adversaire (Bââl/Bâle), mais qu’Il agirait en conformité avec sa parole.

Amos 3:7  Car le Seigneur, l’Eternel, ne fait rien Sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes.

Image de prévisualisation YouTube




Témoignage moral

8082009

Jacques 2 : 12  Parlez et agissez comme des gens qui vont être jugés d’après une loi de liberté, 13  car le jugement est sans compassion pour qui ne montre pas de compassion. La compassion triomphe du jugement. 14 Mes frères, à quoi servirait–il que quelqu’un dise avoir de la foi, s’il n’a pas d’œuvres ? La foi pourrait–elle le sauver ? 15  Si un frère ou une sœur n’avaient pas de quoi se vêtir et manquaient de la nourriture de chaque jour, 16  et que l’un de vous leur dise : « Allez en paix, tenez–vous au chaud et mangez à votre faim ! » sans leur donner ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela servirait–il ? 17  Il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas d’œuvres, elle est morte en elle–même. 18  Mais quelqu’un dira : Toi, tu as de la foi ; moi, j’ai des œuvres. Montre–moi ta foi en dehors des œuvres ; moi, par mes œuvres, je te montrerai la foi.

temoignage.jpg

Souvent on me demande : « mais qui êtes vous ? ». Je rechigne à répondre à cette question, car pour moi l’homme n’est rien, Christ est tout et seul compte le verbe que je partage sur ce blog. Mais je vais faire une exception par un témoignage, afin de glorifier le Maître.

On parle beaucoup de morale en ce moment, concernant les bonus extravagants des traders ou des dirigeants dans les banques. Mais qu’est-ce que la morale ?

La définition de la morale est un comportement qui est jugé bon par la société en conformité à nos mœurs, à nos habitudes et à ses règles.

En quoi une société comme la France peut elle se targuer d’exiger de la morale chez les banquiers, alors qu’elle vote aux élections les politiques qui exaltent les vertus de la richesse ?

Un président qui proclame que les caisses sont vides et triple sa rémunération dans la foulée quoi de plus normal. Kouchner devenu multimillionnaire grâce au tiers monde c’est normal. Multiplier les mandats afin de gagner en un mois pour un politique autant que le français moyen en un an c’est encore normal. Un parlement qui vote des lois qui favorisent les riches et qui pour compenser le déficit ainsi créé taille dans les budgets sociaux par le biais des réformes, quoi de plus normal.

Mais nos politiques sont encore des gagnepetits comparés aux stars du show bizness ou du sport  et qui gagnent des millions tout en vivant en Suisse pour échapper aux impôts, c’est légal donc normal….

Tous ces gens ne sont que les reflets les plus éclatants d’une société qui vit selon ses mœurs, ses habitudes et ses règles. Quoi de plus normal et donc de moral en somme car c’est un choix de société totalement antéchrist dans son fonctionnement, mais parfaitement en accord avec la morale commune du peuple de France qui l’a voulue ainsi.

Mais il existe une autre voie, celle de Jésus-Christ !

Matthieu 6 : 31  Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons–nous ? que boirons–nous ? de quoi serons–nous vêtus ? 32  Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. 33  Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par–dessus.

Théoriser ou prophétiser est facile me direz-vous, mais qu’en est-il dans la pratique ?

Je vais donc vous faire mon témoignage personnel et je témoigne devant Dieu que ce témoignage est vrai.

La suite….




Du scorpion de Wall Street au Lion de Juda

5082009

1 Timothée 6 : 9  Ceux qui veulent s’enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition. 10  Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux ; et quelques–uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux–mêmes dans bien des tourments.

11  Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur.

lionofjudah.jpg

Le syndrome du scorpion

L’incroyable cupide avidité.des hommes reprend ses droits en pleine récession économique. La bourse repart alors que les entreprises licencient et ferment des usines ou font faillites et la folie des bonus mirobolants repart de plus belle dans les banques sauvées par des fonds publics.

C’est comme le scorpion de la fable bien connue. Celui-ci, qui sait piquer mais non nager, demande un jour à la grenouille de le prendre sur son dos pour traverser une rivière. Bien que réticente à cause de sa mauvaise réputation, celle-ci se laisse convaincre car l’intérêt du scorpion est évidemment d’échapper à la noyade… Il la pique néanmoins au milieu du gué. Et en dernière réponse à l’ultime interrogation de la grenouille mourante, il répond qu’il est dans sa nature de piquer. Leur mort commune signe ainsi la rencontre fatale de la confiance et de l’instinct. Il y aurait beaucoup à retenir de cette historiette, sauf que, dans le cas de la finance, il n’y a pas de morale.

Dans les remous de la crise récente, on a vu beaucoup de grenouilles mourir : des épargnants, des investisseurs, des fonds publics du contribuable, et plus généralement divers acteurs de l’économie réelle, mais au total très peu de scorpions. Les grenouilles en sont en partie responsables car, saisies elles-mêmes du syndrome de l’insecte tueur, elles n’ont pas su maîtriser l’instinct (la cupidité) qui pousse à exploiter le système sans considération du coup d’après. Quant au nouveau scorpion Goldman Sachs, l’empressement de la foule des grenouilles lui aura permis de franchir le gué sur une sorte de pont de batraciens qu’il tuait l’un après l’autre jusqu’à parvenir à la rive opposée. Arthropode dénaturé, il n’a même pas eu le geste de se suicider quand il était environné par le feu, ce qui est l’honneur du scorpion. Si la fable de Wall Street, contrairement à l’autre, ne comporte ni morale ni honneur, c’est sans doute que les lois de la finance ne sont pas celles de la nature.

Ezékiel  2 : 6 Et toi, fils de l’homme, ne les crains pas et ne crains pas leurs discours, quoique tu aies auprès de toi des ronces et des épines, et que tu habites avec des scorpions ; ne crains pas leurs discours et ne t’effraie pas de leurs visages, quoiqu’ils soient une famille de rebelles. 7  Tu leur diras mes paroles, qu’ils écoutent ou qu’ils n’écoutent pas, car ce sont des rebelles.

Il y a exactement deux ans, le système financier mondial enregistrait les premiers craquements qui allaient conduire au krach du 15 septembre 2008 et à la crise financière de l’automne dernier.  A l’époque j’écrivais sur le sujet que 1000 milliards de dollars étaient partis en fumée : http://schoenel.unblog.fr/2008/09/24/1000-000-000-000/

Combien de milliards de dollars sont partis en fumée depuis? 2 000, si l’on s’en tient aux pertes – non avouées – des banques ? 20 000, si l’on prend en compte la perte de valeur des marchés boursiers ? Bien plus encore si l’on calcule l’impact de la récession sur la richesse mondiale et sur tous les actifs. Deux ans donc après ces premières fêlures, le monde entier ne sait toujours pas où il va. Nul ne sait ce que vont devenir les 50 millions de chômeurs que la crise a privés de travail. Quant aux grandes puissances, qui ne sont riches que de leurs dettes, elles accusent des déficits monstrueux qui vont creuser un peu plus leurs passifs et déstabiliser le système monétaire.

La fin du texte donnait un avertissement clair que je reproduis ici :

Apocalypse 18:4  Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait: Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux.

Il faut sortir des églises, des assemblées ou communautés qui se disent riches, mais qui sont mortes spirituellement. Il faut sortir du système financier mondial, car il est maudit. Si vous y participez, la malédiction vous touchera également et vous aurez part à ses fléaux. Que celui qui a des oreilles pour entendre…

Si à l’époque, principalement les juifs américains, avaient écouté non pas mes paroles, mais la parole de Dieu, ils se seraient évités l’affaire Madoff qui toucha principalement des juifs et dans la foulée le plongeon de la bourse et des fonds de pensions.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Confronté, depuis qu’il est arrivé à la Maison Blanche, à un flux continu de mauvaises nouvelles économiques, Barack Obama a enfin eu, vendredi 31 juillet, un motif de satisfaction, avec la publication des chiffres de croissance au deuxième trimestre. D’avril à juin, le produit intérieur brut (PIB) de la première économie mondiale a, certes, encore reculé pour le quatrième trimestre consécutif – du jamais-vu depuis les années 1930. Mais il s’est contracté de « seulement » 1 % en rythme annuel, après un plongeon de 6,4 % au premier trimestre et de 5,4 % fin 2008. Autrement dit, la crise n’est pas finie, mais elle semble bel et bien s’atténuer et le retour de la  croissance semble en vue. Pour moi il n’en est rien, car cette crise est une « crisis » (jugement de Dieu) et elle ira à son terme puisque les hommes ne se détournent pas de leurs péchés.

Aujourd’hui comme hier j’exhorte le peuple de Dieu de sortir de Babylone. Pour les juifs le salut est dans l’alya et obéir à Dieu qui les rappelle en Israël. Pour le reste du peuple des nations qui est fidèle, il faut impérativement sortir des dénominations et du système économique actuel, car les deux sont corrompus pour revenir au modèle biblique des apôtres, la communauté de frères en Christ établit en église de maison.

Pour résumer les choses, je dirais que la fin sera comme à son début, des enfants de Dieu auprès de leur Père unis dans un même Esprit. Réunis dans l’enclot ou plutôt le verger du Seigneur (paradis), l’Arbre de Vie reprend forme. La Menorah comme symbole de l’Arbre de Vie réunissant sur le scion central qui représente Christ, Israël et les chrétiens issus des nations. Pour arriver à ce résultat l’Eternel créé le contexte adéquat ou il faut choisir entre le monde ou s’en détacher pour aller vers le Seigneur, c’est la raison de la crise qui agit comme une contraction pendant les douleurs de l’enfantement. Mais pour répondre à l’appel il faut changer de nature et devenir spirituel, engager une vraie conversion. Pour cela nourrissez vous des choses d’en haut, des paroles prophétiques qui révèleront en vous votre vraie nature, alors vous pourrez étendre vos ailes et prendre votre envol vers le ciel. Les Lettres à l’Epouse n’ont pas d’autre but que cela.

J’ai eu de nombreux dons spirituels qui vont dans ce sens depuis de nombreuses années, le dernier hier encore, ce qui motive cet article.

ENFANT DE DIEU, REVELE TA VRAIE NATURE EN TE NOURISSANT DES CHOSES D’EN HAUT ET SUIS LE CHEMIN QUI MENE AU LION DE JUDA !




“la réalité est en avance sur les modèles”

1082009

La fonte de la banquise est “bien supérieure” à ce que le GIEC, le Groupe Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat prévoyait, principalement du fait des émissions de dioxyde de carbone qui dépassent ce que le groupe — qui pensait benoîtement que les pays seraient suffisamment préoccupés du réchauffement climatique pour prendre des mesures — avait projeté. “Les modèles sont à la traîne” par rapport à la réalité des émissions de CO2, déclare David Carslon de l’IPY. Alors que les politiciens espéraient que les modèles climatiques se révéleraient alarmistes, c’est l’opposé qui se vérifie, et tout spécialement en Arctique.

iceberg4.jpg
Le GIEC a peut-être également été un peu trop prudent quant au Groenland, en considérant que la fonte de ses glaciers ne contribuerait que peu à l’élévation du niveau des océans. Certaines études ont constaté le jaillissement des sources glaciales du Groenland, transformant les glaces en surface en lacs liquides, d’autres affirment que ce jaillissement et cette fonte ne sont que des aberrations, et non une tendance de long terme. Comment trancher ? Des données plus fiables, néanmoins, et notamment une mesure par satellite de la masse du Groenland, ont indiqué que celle-ci perd 52 miles cubiques par an, et que la fonte s’accélère. Là où le GIEC prévoit une élévation du niveau de la mer d’environ 40 cm au cours du siècle, “il est plus probable que le chiffre soit d’un mètre, au moins” déclare Carlson. “De l’eau jusqu’à la poitrine plutôt qu’aux genoux, dont la moitié ou les deux tiers seront dus au Groenland”. Et voilà pour “on ne se doutait pas de l’étendue des dommages”.

Les étendues gelées du nord recèlent une autre surprise. Les scientifiques savaient depuis longtemps que le permafrost, s’il dégelait, relâcherait du carbone dans l’atmosphère, exacerbant le réchauffement climatique, ce qui entraînerait encore plus de dégel du permafrost, et ainsi de suite. Il apparaît, néanmoins, que les estimations de la quantité de carbone stockées par le permafrost étaient erronées. “Il y en a trois fois plus qu’on ne le pensait, environ 1 600 milliards de tonnes, une grosse surprise pour beaucoup”, raconte Edward Schuur de l’université de Floride. “Cela signifie que le potentiel d’entrer dans un cercle vicieux est très supérieur”. Ces 1 600 milliards de tonnes représentent deux fois la quantité aujourd’hui présente dans l’atmosphère. Les mesures effectuées par Schuur de la vitesse avec laquelle le CO2 est libéré par le permafrost, rapportées en mai, ont également surpris : 1 milliard à 2 milliards de tonnes par an. Aux Etats-Unis, voitures et petits camions émettent environ 300 millions de tonnes par an.

Le mois dernier, Jim Watson de l’université du Sussex faisait dans un article du Guardian une observation plutôt perspicace, notant “qu’une nouvelle espèce de climato-sceptique se répandait”: ceux qui doutent non de l’approche scientifique, mais des mesures adoptées en réponse. Au vu de la pathétique (absence de) réaction vis-à-vis du réchauffement climatique lors du sommet du G8, et du fait que la législation sur le climat et l’énergie adoptée à la Chambre des Représentants présente tant de lacunes et de moyens de contournement qu’elle n’a pratiquement aucune chance d’empêcher un dangereux changement climatique, on peut comprendre le scepticisme quant aux probabilités que le monde s’associe pour lutter efficacement contre le phénomène.

Le G8 par exemple, emmené par l’Europe, a fait le vœu de prendre les mesures nécessaires pour contenir sous 2 degrés Celsius le réchauffement climatique, en réduisant les émissions de CO2. On en est pour l’instant à 0,8 degré. Mais la quantité de CO2 dans l’atmosphère est déjà suffisante pour élever la température de deux degrés. La seule chose qui l’en empêche, c’est la quantité de cochonnerie dans l’air (poussière et aérosols qui contribuent à l’asthme, l’emphysème et autres maladies) qui fait office de réfrigérant. En réduisant cette pollution, pour des raisons de santé publique, on passera très vite les deux degrés, ce qui suffira à exacerber sécheresses et tempêtes, déclencher des ravages dans l’agriculture et fabriquer une planète plus chaude qu’elle ne l’a été en plusieurs millions d’années. La promesse des deux degrés est un mirage.

Le dernier combat des Titans

Depuis plusieurs années, le glacier le plus septentrional du monde subit de plein fouet les conséquences du réchauffement climatique et se fissure à une vitesse alarmante. D’énormes blocs de glaces flottants se détachent régulièrement du glacier et sont charriés au large dans le détroit de Nares. Ces dix dernières années, le glacier a perdu plus de 150 kilomètres carrés de sa superficie initiale. D’après Jason Box, professeur au centre de recherche polaire de l’Université de l’Ohio, un morceau de 37 kilomètres carrés s’est déjà détaché du glacier entre le 11 et 24 juillet 2008.

Les climatologues et Greenpeace attirent l’attention sur une brèche monumentale de 16 kilomètres de long qui s’étend d’un bout à l’autre du fjord. Si cette faille continue de progresser et parvient jusqu’à la base du glacier, elle pourrait provoquer la dislocation d’une plaque de glace de 160 kilomètres carrés soit l’équivalent de Manhattan et environ 5 millions de tonnes de glaces qui se détacheraient. Nous aurons alors l’iceberg le plus gigantesque que l’humanité aura connu !

Le dernier G8 romain, nous a montré dans un spectacle pathétique digne du cirque de Rome ce que la comédie humaine peut produire de plus navrant en terme de décision face au dérèglement climatique causé par l’homme. Obnubilé par un hypothétique et inatteignable objectif de croissance perpétuelle, contraire par ce seul fait à une réduction des émissions polluantes, ces pauvres fous décrètent que la température du globe n’évoluera pas au-delà des limites qu’ils se sont fixés car tel est leur bon plaisir et comme si leur volonté égalait en puissance le pouvoir de Dieu lui-même.   En d’autres temps et avec d’autres fous confiants dans leur seul vanité, les bâtisseurs du Titanic déclarèrent : « que Dieu lui-même ne pourrait couler le Titanic ».  Les dirigeants du G8 sont les bâtisseurs contemporains d’un Titanic à l’échelle de l’humanité et qui fonce insouciant vers un destin que lui prépare l’Eternel à la taille de sa folie.

Relisez donc l’histoire de ce navire narré par Jean-Louis Bourrel, qui l’explique avec se foi chrétienne comme une métaphore de notre temps.

La suite…







Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers