• Accueil
  • > societe
  • > Un article de presse en Allemagne que l’on ne verra JAMAIS en France

Un article de presse en Allemagne que l’on ne verra JAMAIS en France

23 09 2009

http://www.bild.de/BILD/politik/2009/07/23/nicolas-sarkozy-gott-in-frankreich/8-flugzeuge-61-dienstwagen-1000-angestellte.html sarkozybildzeitunggott.jpg

« Der Sonnenkönig und seine Madame Pompadour: Nicolas Sarkozy und Carla Bruni.« 
Le Roi Soleil et sa Madame Pompadour, c’est en ces termes souverainement choisis que le journal à scandale allemand Bild Zeitung, sous le titre: Sarkozy lebt wie Gott in Frankreich.(Sarkozy vit comme Dieu en France!), nous informe sur le train de vie de leurs altesses Nicolas Sarkozy  und Carla Bruni. Genre d’article que nous ne risquons pas de lire en France, tant la servilité des plumitifs hexagonaux est manifeste.

Traduction:
« Toute la France est touchée par les mesures de récession. Toute? Une personne résiste aux mesures d’économies: le Président Nicolas Sarkozy (54 ans). Le budget de la Présidence qui a toujours été tenu secret en France, pour la première fois fois nous est révélé sous le règne de sa majesté Nicolas Sarkozy.
-Dans les 300 mètres carrés de l’appartement de fonction des Sarkozy les fleurs doivent être fraîches en permanence : coût 280 000 euros par an.
- Lorsque Nicolas Sarkozy voyage à titre privé, un avion gouvernemental vide l’elusee.jpgaccompagne en permanence, pour lui permettre de rentrer à Paris en cas d’urgence.
- Il dispose de 61 voitures de fonction, 2 Airbus et 6 avions Falcon-Jet. Le dernier avion en date (60 millions d’euros) a été baptisé « Carla » du prénom de madame Sarkozy numéro 3.
- Dépenses annuelles pour les boissons (Champagne, etc.) : 1 million d’euros.
- Il a presque 1 000 employés à son service, deux fois plus que la Reine d’Angleterre. Parmi eux 44 chauffeurs et 87 cuisiniers.
- Les cuisiniers-chefs peuvent se servir librement dans les caves à vin du Palais de l’Élysée, le repas de midi leur est servi par des laquais.
- Carla ou Sarkosy peuvent commander de la nourriture ou des boissons 24 heures sur 24. La cuisine est en service en permanence.
Indignation ? Protestations ? Que nenni! En France il semble être une affaire d’honneur que le Chef de l’État incarne la « Gloire de la nation ».
Il est le successeur du Roi Soleil. Et c’est exactement comme tel, qu’il vit. »

Personnellement j’avais déjà soulevé le problème des dépenses élyséennes ici : http://schoenel.unblog.fr/2009/06/15/327/ . Alors que les augmentations de salaire pour 2009 n’ont jamais été aussi faibles depuis une trentaine d’années et le déficit budgétaire abyssal, le soleil d’injustice poursuit son élévation au-dessus des nuages noirs de la crise économique, comme si ne rien était.

 

Rencontre tripartie Obama-Abbas-Nétanyahou

obamaabbas.jpg

Le président américain Barack Obama a rencontré mardi, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, nouvelle tentative de relancer les négociations, et malgré la résistance rencontrée dans la région.

Vendredi, la possibilité d’une telle réunion semblait pourtant comprise, à l’issue de sa tournée régionale, Mitchell étant rentré les mains vides d’une semaine de navettes israélo-palestiniennes. En quatre jours, il a rencontré Nétanyahou à quatre reprises et Abbas deux fois, sans réussir à annoncer d’avancer sur la principale pomme de discorde entre les deux hommes, la question de la colonisation.

Obama a averti Abbas et Nétanyahou : il commence à perdre patience », titre le quotidien de Tel-Aviv. Le 22 septembre, le président des Etats-Unis a reçu à New York – séparément, puis conjointement – le président de l’Autorité palestienne et le Premier ministre israélien. Comme « un strict maître d’école qui réprimanderait deux cancres (…), il leur a fait savoir qu’il était mécontent de les voir traîner les pieds pour remettre sur les rails les négociations de paix israélo-palestiniennes. »

Le Premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou ne reviendra pas sur son opposition au gel des colonies lors de son entretien avec le président palestinien mardi à New York, a affirmé lundi un de ses conseillers.

« Vous n’avez jamais entendu le Premier ministre indiquer qu’il gèlerait les constructions. C’est l’inverse qui est vrai », a souligné son conseiller média, Nir Hefetz, sur la radio de l’armée israélienne. Si certains dirigeants israéliens voient dans le gel des colonies une étape positive, le Premier ministre « n’est pas de ceux-là ».

Benjamin Nétanyahou considère les colons « comme ses frères, nos frères, et agit en conséquence », a-t-il ajouté. Le Premier ministre doit rencontrer Mahmoud Abbas et le président américain Barack Obama mardi à New York, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies. A Washington, le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs, a reconnu lundi ne pas avoir de « grandes attentes » quant aux résultats de cette rencontre.

« C’est clairement une cause perdue », a estimé Daniel Kurtzer, ancien ambassadeur américain en Israël, aujourd’hui enseignant à l’université Princeton, à propos de la volonté d’Obama d’amener les Palestiniens, les Israéliens et les Etats arabes à faire des concessions préalables.

Mais heureusement la star antéchrist Madonna qui a participé avec la famille du premier ministre israélien au rituel du shabbat en allumant des bougies et en récitant une bénédiction (on ne sourit pas) avec sa femme Sarah la semaine dernière, couvre de sa « bénédiction » les journée américaines du premier ministre. On peut donc être assuré que rien de positif ne sortira de tout cela, car on peut difficilement faire pire pour irriter l’Eternel que ce qui est fait en ce moment.

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers