Le G vain

24 09 2009

Les pontifes de Pittsburgh ont bien choisi leur logo. Faire un pont vers l’Astarté (l’étoile) des nations. L’astre fils de l’aube, fait de la grand-messe des sommets des nations sa nouvelle religion économico-financière. Cette nouvelle religion qui relie dans la mondialisation les hommes de la terre entière fait de Mammon le nouveau dieu de ce monde, car tout vit désormais par le principe quasi sacré de l’Economie faite reine, qui dicte ses principes aux gouvernements de ce monde.

pittsburgh2009.jpg

Comme le dit Jacques Attali sur son blog, ce G20 est un G vain ! http://blogs.lexpress.fr/attali/2009/09/le-g-vain.php

En effet comme tous les sommets précédents, beaucoup de choses vont être promises et comme d’habitude rien ou peu sera fait. Car les sommets de la honte se poursuivent avec une régularité et une constance dans l’inutilité de leur expression proportionnellement inverse au bruit médiatique qui en ressort. Au beau milieu des fêtes de l’Eternel où le shofar appelle le peuple à se rassembler autour de son Dieu résonne comme en écho le clairon des puissants de ce monde à Pittsburgh au G20.

Oyez bonnes gens, oyez tous ! Ecoutez nous, car nous allons prendre de sages décisions qui vont bouleverser notre monde : « nous allons moraliser, régulariser, assainir ce que nous avions bâti, soutenu et consolidé hier »….

« Il n’y a plus de paradis fiscaux et à Pittsburgh l’un des enjeux, c’est que dès le premier trimestre de l’année prochaine, des sanctions soient appliquées sur des places, sur des pays qui ne respecteraient pas les règles en la matière. Les paradis fiscaux, le secret bancaire c’est terminé« , a dit le président Sarkozy hier.

Au sophisme présidentiel s’ajoute la vacuité du propos. Comment paraître crédible avec de pareilles allégations mensongères. « Le secteur financier hypertrophié », « ses profits excessifs », « ses activités socialement inutiles » ont encore de beaux jours devant eux. Les gouvernements continueront à faire des « recommandations » floues et sans valeur juridique, auxquelles les financiers et les paradis fiscaux n’auront guère de mal à se conformer sans rien changer. La vraie autorité de régulation mondiale de la finance – la BRI (Banque des règlements internationaux de Bâle) – a bien édicté à l’été 2008 quelques nouvelles règles qui réduisent un peu les possibilités de spéculation – ce que les financiers appellent « l’effet de levier » – mais sans toucher à l’essentiel. http://schoenel.unblog.fr/bricrise-financiere-banques-suisses-les-plus-touchees/. Le seul « paradis » fiscal a avoir un secret bancaire et ayant des soucis à se faire est la Suisse, mais pas à cause du G20 : http://schoenel.unblog.fr/la-suisse/

En effet, comment Lilith pourrait elle abandonner aux vaines paroles moralisatrices des hommes du G20 la gouvernance du monde. Après avoir tant œuvré à corrompre tous ces hommes, ces puissances et autorités faussement morales, le diable touche au but, éradiquer la foi sur la terre en la remplaçant par les œuvres de la chair et la confiance dans l’homme. Enfin Satan tient dans sa main la terre entière par tous ces hommes qui se sont détournés du Dieu véritable. Que se soit Obama qui prête serment sans la Bible et supprime le jour de prière à la Maison Blanche, ou le chanoine catholique Sarkozy ou le musulman ennemi déclaré d’Israël Kadhafi, tout une brochette d’individus au mieux ignorants, au pire à l’esprit antéchrist se dressent contre le Dieu de toute la terre. Ce n’est pas un monde sans dieu qui se bâtit, mais un monde « contre » Dieu.

Adair Tuner, à la tête du FSA, l’autorité britannique des marchés financiers, a déclaré récemment que la plupart des transactions de la place financière de Londres sont « socialement inutiles » . Qu’un ancien responsable du Medef  britannique en vienne à dénoncer « la dérégulation financière caricaturale » et à demander de « réduire la taille de ce secteur » révèle le trouble qui s’installe face au comportement des banques. Il faut en finir avec des activités financières qui sont « socialement inutiles », parce qu’elles ont des conséquences dramatiques sur la vie des populations : c’est la leçon de la crise actuelle, que devraient retenir tous les dirigeants du monde : il est temps que ces derniers se fixent pour objectif non pas de sauver la finance, mais de la désarmer complètement.

Jérémie 17:5  Ainsi parle l’Eternel : Maudit soit l‘homme qui se confie dans l’homme, Qui prend la chair pour son appui, Et qui détourne son cœur de l’Eternel !


Actions

Informations



3 réponses à “Le G vain”

  1. 24 09 2009
    Laurent (15:39:17) :

    Bonjour,
    dans votre lettre « Astre fils de l’aube », vous mettez en doute les versions modernes de la Bible.
    Dans ce cas quelle(s) traduction(s) conseiller? à ceux qui comme moi ne connaissent pas l’Hébreux et le Grec ?

  2. 25 09 2009
    schoenel (10:32:47) :

    Dans la vie de tous les jours, la lecture simplifiée d’une bible comme celle du Semeur est suffisante, mais dès que l’on veut faire une étude sérieuse et en profondeur sur un sujet donné comme les fêtes de l’Eternel en ce moment, le recours à l’hébreu est incontournable. En effet, tous les noms des différents instruments utilisés au moment des fêtes sont appelés trompettes, alors qu’il peut s’agir de yobel, sophar, trompette d’argent ou de son comme le teroua….
    Comme ces noms ont différent sens et que le verbe divin joue souvent avec les rimes, il est impossible de les comprendre autrement qu’en hébreu. En suivant certaines études sur des sites de juifs messianiques on se rend vite compte du gouffre culturel qui sépare les chrétiens des nations et les juifs. Mais il y a pire, beaucoup de choses prennent un relief différent dans le nouveau testament quand elles sont traduites du grec en hébreu ou araméen langue d’origine du Christ. Revenir à l’hébreu pour le texte ou aux fêtes et en premier lieu le shabbat, n’est pas une forme de retour au légalisme comme j’ai pu le lire récemment, mais un simple retour à la source. J’ai acquis l’intime conviction que dans les derniers jours le Seigneur rapprochera son peuple dans un même Esprit. Juif et chrétien fusionneront dans une même foi. Les chrétiens des nations se trouvent dans la même situation que les juifs il y 2000 ans, évoluer ou mourir !
    Mais en fait il s’agit surtout de revenir à l’enseignement d’origine des apôtres dont on c’est considérablement éloigné.

  3. 25 09 2009
    Laurent (12:38:12) :

    Merci pour cette réponse, que Dieu bénisse ta famille.

Laisser un commentaire




Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers