Le rappel de Bâle 8

28 01 2010

J’attendais le second volet des instructions de la BRI avec impatience, les déficits publics. Rappelez vous les paroles de Trichet à la BRI : « Les gouvernements doivent remédier au problème des déficits budgétaires excessifs et les banques de dépôt doivent consolider leurs bilans afin de rassurer les investisseurs… Les gouvernements endettés doivent poursuivre leurs efforts de consolidation budgétaire de manière durable, afin d’éviter une érosion de la confiance du marché… »  Fidèle à la voix de son Maître (Baal dans la bible signifie maître), Nicolas Sarkozy a réunit aujourd’hui une conférence sur le déficit dont les départements et les régions ont boycotté le rendez-vous. Un groupe de travail va plancher sur l’instauration d’une règle budgétaire à l’allemande. Une cure d’austérité sans précédent se prépare.

voixdesonmaitre.jpg

Les députés allemands ont définitivement adopté, le 12 juin, une loi inscrite dans la Constitution qui fixe un retour à l’équilibre des comptes publics de l’Etat Fédéral et des Länder. A partir de 2016, le déficit du gouvernement fédéral ne pourra pas dépasser 0,35% du PIB. Et à partir de 2020, les déficits dans les Länder seront proscrits. Celle loi entrera en vigueur le 1er janvier 2011. Interrogé sur l’inscription par les Allemands d’un niveau limite de déficit dans leur Constitution, Eric Woerth déclare être désormais favorable à une mesure comparable en France. « Il faut un signal politique fort sur la réduction du déficit public. Je suis favorable à ce que l’on affiche des règles plus contraignantes, sur le solde budgétaire et sur le niveau des dépenses publiques, dans un texte qui aurait une portée supérieure à une loi ‘classique‘ », déclare-t-il.

Nicolas Sarkozy entame aujourd’hui un virage délicat en organisant à l’Elysée une « conférence sur le déficit », dont l’intitulé se veut explicite. entant le vent tourner en leur faveur, François Fillon, qui a fait de la responsabilité budgétaire une marque de fabrique, et Eric Woerth, ont multiplié les déclarations pour « cadrer » l’exercice. «  Il n’y a pas d’autorité de l’Etat sans exemplarité financière, a lancé le Premier ministre au Sénat, mardi, en indiquant que la conférence allait servir à «  fixer les règles, les méthodes et la trajectoire qui permettront un retour à l’équilibre budgétaire, après trente-cinq ans de déficit sans interruption ».

deficit2010.jpg

Le ministre du Budget a chiffré l’effort sans précédent à réaliser : 50 milliards d’euros d’économies d’ici à 2013, sur un peu plus de 1.000 milliards de dépenses publiques (voir infographie ci-contre). Il faudra faire «un effort considérable», a déjà prévenu le ministre du Budget, Éric Woerth. Et pas seulement du côté de l’État. Nicolas Sarkozy ne manquera pas de souligner ce jeudi la dérive des comptes sociaux.

On prépare clairement les grands changements monétaires à venir et l’éviction du dollar comme monnaie d’échange internationale. Mais pour que l’euro soit crédible comme monnaie de substitution il est impératif d’assainir les budgets nationaux en Europe. Une naissance aux forceps se prépare et les ménages européens vont en faire les frais. Pour tous les chrétiens qui lisent ces lignes, préparez-vous à un avis de forte tempête sociale et économique. Ces choses là se préparent dans la prière et surtout dans la confiance en l’Eternel. On va clairement voir qui va résister au crible de l’épreuve et qui est vraiment un enfant de Dieu et ne pliera pas le genou devant Bâle.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers