tempête chez l’oncle Sam

8 02 2010

Washington : La neige est tombée sans discontinuer pendant environ 36 heures. Baptisée « snowpocalypse » par les internautes ou « snowmageddon » par Barack Obama himself, elle a affecté des dizaines de millions d’Américains, de l’Est de l’Indiana jusqu’au New Jersey et à la Caroline du Nord, en passant par la Pennsylvanie, soit sur plus de 1.000 km. A Washington, c’est parfois jusqu’à 70 cm de poudreuse qu’il a fallu déblayer. « Cette neige est tellement épaisse et lourde que les chasse-neige ne peuvent rien faire dans certains quartiers. On va devoir faire appel aux bulldozers pour enlever la neige », a expliqué un membre des services de secours de l’Etat de Virginie. Le record est détenu par le Maryland, avec une épaisseur de 96 cm de neige dans une ville située près de Baltimore (un record absolu d’après les scientifiques).

snowpocalypse.jpg

Los Angeles : Les coulées de boue qui se sont attaquées à la Californie sont liées directement aux pluies torrentielles que la région a subie ses dernières heures. Quelques 50 maisons ont été endommagées, et 600 personnes ont dû être évacués d’urgence devant des affaissements de terrains. Les glissements de terrain sont survenus sur les terrains ravagés l’été dernier par l’énorme incendie qui avait emporté plus de 60.000 hectares dans la forêt nationale d’Angeles, au nord de la mégalopole californienne. « La région est vouée aux aléas de la nature. Elle devient une cicatrice de feu et d’eau, ici ont peut sentir combien les éléments gravent leur identité dans le paysage« , déclarait à Radin rue un riverain de la forêt d’Angeles. Le spectacle est impressionnant, des blocs entiers de bitume et de béton se déplace au sol, sous le mouvement de coulée de boue, ils finissent leur trajectoire dans des corridors où l’on peu voir des véhicules, des mobiliers d’habitations ou encore des lampadaires de la voirie. Après 3 ans de sècheresse qui ruinent l’agriculture, des incendies gigantesques qui ravagent les forêts, voilà la boue….

Et aussi: World bankers meet in Sydney as recovery fears intensif

Sydney : Lilith va se planquer en Australie avec le corps sacerdotal de la BRI.  Comme c’est ballot, je suis encore tombé dessus. 24 banques centrales et des autorités monétaires, y compris la Réserve fédérale américaine et la Banque centrale européenne, sont réunis à Sydney pour se rencontrer dans un lieu secret. De quoi vont-ils parler ?

De stabilité monétaire bien sûr, mais surtout de la manière de soumettre des banques comme Goldman Sachs et JPMorgan Chase qui n’ont pas jugé utile de se soumettre aux maîtres de Bâle, notamment en ne participant pas aux réunions de janvier à Bâle. Ces banques là peuvent numéroter leurs abattis, car elles sont dans le collimateur de la BRI.

La BRI a averti que le système financier devait d’abord être entièrement assaini avant d’envisager une sortie de crise. L’institut d’émission veut ainsi «forcer le secteur bancaire à encaisser des pertes», a-t-il martelé dans son rapport annuel. Les banques doivent continuer à se débarrasser de leurs actifs toxiques, réduire leurs surcapacités et rétablir leurs fonds propres, juge l’institut d’émission. Le patron de la BRI a également préconisé que des institutions financières défaillantes puissent être démantelées. De telles mesures sont actuellement discutées au sein du Conseil de stabilité financière (CSF), selon M. Caruana.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers