La Grande Prostituée dans ses oeuvres 4.0

6 03 2010

Il y a un côté pratique pour moi dans les habitudes de la Grande Prostituée romaine. Il suffit d’un copier/coller sur l’article précédant (http://schoenel.unblog.fr/2009/11/26/la-grande-prostituee-dans-ses-oeuvres-30/), pour en écrire un nouveau, car dans le fond rien ne change, juste la forme de tous ses crimes.

Un choriste du Vatican gérant un réseau pour homosexuels, le choeur de Ratisbonne, la ville du pape, impliqué dans des abus sexuels, témoignages accablants contre un prêtre mexicain décédé…

Ca y est, c’est reparti pour un tour dans les tribunaux. Les prêtres sodomites et pédophiles catholiques défraient encore la chronique. Ca dure depuis plus de mille ans, depuis que l’Eglise est au pouvoir au début du Moyen-âge. A la différence qu’avant ils y rajoutaient des massacres, tortures, viols, par millions qui noyaient dans la masse les crimes bénins pour eux, de pédophilie. La Grande Prostituée n’est pas uniquement lubrique et dépravée mais aussi  ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus ne l’oublions jamais.

Un choriste nigérian du Vatican est impliqué dans un scandale homosexuel pour avoir fourni des hommes à un haut dirigeant italien, accusé de corruption et actuellement en prison, rapporte vendredi l’hebdomadaire Panorama, propriété de la famille Berlusconi. Des écoutes téléphoniques réalisées par la justice italienne dans le cadre d’une vaste enquête pour corruption contre Angelo Balducci, ancien président du Conseil supérieur des travaux publics actuellement incarcéré, ont en effet fait ressortir que le Nigérian « Mike », de son vrai nom Chinedu Thomas Ehiem, organisait des rencontres avec d’autres hommes pour le compte du responsable italien. Angelo Balducci, qui a également le titre de « gentilhomme de Sa Sainteté » le pape depuis 1995.

papefrere.jpg

Le célèbre choeur des petits chanteurs de Ratisbonne, dirigé pendant trente ans par le frère du pape Benoît XVI, est à son tour entaché par le scandale de sévices sexuels dans l’Eglise catholique qui secoue l’Allemagne depuis des semaines. L’évêché de Ratisbonne a reconnu un cas d’abus sexuel remontant au début des années 1950 dans le plus ancien choeur d’Allemagne, fondé en 975 et baptisé « Regensburger Domspatzen » (les Moineaux de la cathédrale de Ratisbonne). L’évêché a ajouté disposer « d’informations sur plusieurs cas d’abus présumés entre 1958 et 1973″, demandant à toutes les victimes potentielles de  maltraitances ou d’abus sexuels de se faire connaître. L’évêque Georg Ratzinger, frère de Benoît XVI, dirigeait le choeur de 1964 à 1993. Il a assuré à la radio locale Bayerische Rundfunk n’avoir été au courant de rien. Ben voyons !

Et Josef Ratzinger, le futur pape, savait-il quelque chose ? Il « était archevêque de Munich et Freising de 1977 à 1982 », a rappelé Christian Weisner, responsable d’un mouvement de catholiques contestataires. Or, à cette période, un rapport a révélé vendredi qu’une centaine d’enfants avaient été « massivement victimes de sévices » infligés par une dizaine de prêtres dans l’établissement bénédictin d’Ettal, dépendant précisément de l’évêché de Munich. L’affaire tourne au conflit diplomatique. La ministre allemande de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, a elle-même reproché au Vatican d’avoir entravé les enquêtes sur les abus sexuels dans des établissements scolaires catholiques. Mgr Georg Ratzinger s’est dit, lui, prêt à répondre devant la justice.

Au Mexique, la congrégation a demandé « pardon » aux enfants présumés de son fondateur, le père Marcial Maciel, décédé à 87 ans en janvier 2008. Ces trois victimes présumées ont témoigné contre le religieux mexicain en début de semaine. Deux frères, dont l’un, Raul Gonzalez Lara, serait le fils biologique du père Maciel, tandis que l’autre, Omar, est un enfant adopté, l’ont accusé de les avoir violés lorsqu’ils avaient moins de 10 ans. Raul et Omar ont accusé le père Maciel dans une interview radiophonique à laquelle participait leur mère, Blanca Esthela Lara, et un troisième frère,  Christian, qui serait aussi un fils biologique du religieux. Le père Maciel avait déjà été accusé de pédophilie dix ans avant sa mort par d’anciens séminaristes. La congrégation a dû admettre en février 2009 que son fondateur avait eu une « double vie », après une publication du quotidien américain New York Times qui révélait qu’il avait eu une fille.

Si, si, il parait que le pape est le chef de toute la chrétienté. C’est curieux, je ne me sens nullement concerné par cette affirmation. Je ne dois pas être chrétien alors ?


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers