Le second front

15 05 2010

Une semaine après le vendredi noir qui a secoué la zone euro, une nouvelle réplique a fait trembler les bourses européennes hier. Le méga plan de 750 milliards voté dans l’urgence pour endiguer la crise financière européenne a n’a pas fait longtemps illusion. En l’espace d’une semaine, les bourses sont passées de l’euphorie à la panique. Résultat, l’euro, principal baromètre de «confiance» des marchés s’est lui aussi effondré, atteignant son plus bas niveau depuis l’automne 2008, à moins d’1,2360 dollar.

eurowar2010.jpg

Défiance et rumeurs

Pourquoi de tels hoquets? La raison semble pourtant connue: une défiance persistante des marchés, qui doutent de la capacité de l’Europe à surmonter la crise de confiance provoquée par le dérapage des dettes publiques européennes. Le plan massif présenté lundi devait, certes, y remédier. Mais voilà que les marchés spéculent désormais sur les effets pervers des politiques de rigueur budgétaire adoptées, une à une, par les capitales européennes. Une austérité qui, à leurs yeux, va étouffer la consommation intérieure et repousser les faibles perspectives de reprise. Cette défiance a été alimentée hier par les propos très virulents envers l’euro de Paul Volcker, conseiller économique du président Barack Obama, évoquant une «désintégration» de la monnaie européenne. Pire, à cela, est venue s’ajouter une simple rumeur d‘El Pais, selon laquelle le président Nicolas Sarkozy aurait menacé de retirer la France de la zone euro pour forcer Angela Merkel à accepter le plan de sauvetage de la Grèce. Madrid, Paris et Berlin ont eu beau démentir à l’unisson, le mal est fait. L’article a fait le tour des sites web, attisant la tension d’un cran sur des marchés déjà très fébriles.

On le voit, les US ont ouvert un nouveau front contre l’euro. Après avoir mis en doute la capacité à rembourser leur dette pour les pays de la zone euro, désormais on fait mine de s’inquiéter des mesures d’austérités que prennent ces mêmes pays pour faire face à leurs déficits. Dans un cas comme dans l’autre, et quelles que soit les mesures prises, elles sont jugées mauvaises par les US. Dans ce combat à mort contre l’euro, tout est bon, manipulations ourdies par les agences de notation, rumeurs et déclarations assassines, désengagement boursier en Europe, etc…

Le FMI également à la manœuvre

Mais le patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn ne reste pas inerte et s’attaque lui aussi à l’hégémonie du dollar.  Hier, en fin d’après-midi, une petite phrase du FMI a jeté un peu plus d’huile sur le feu boursier. Selon le Fonds monétaire international, « les risques financiers se sont accrus dans les pays du G 20 ». En clair, les européens ne sont pas les seuls à avoir des problèmes, suivez mon regard….

Mais le français a fait bien mieux, car il a appelé mardi les gouvernements de la planète à réduire leur dépendance au dollar, fragilisant le système monétaire international déjà éprouvé par la crise, en introduisant d’autres monnaies comme l’euro ou le yen dans leurs réserves de change. « Un certain nombre de mesures peuvent être prises pour renforcer les systèmes monétaires internationaux », notamment une meilleure surveillance des flux de capitaux, des filets de sécurité financiers plus importants et une plus grande utilisation des droits de tirages spéciaux, a souligné Dominique Strauss-Kahn, le patron du Fonds monétaire international à l’issue d’une conférence de banquiers centraux à Zurich. Une réponse à la proposition des sénateurs républicains souhaitant que les Etats-Unis s’opposent à tout prêt du Fonds monétaire international à un pays qui risquerait de ne pas rembourser, on pense à la Grèce évidemment.

Grandes manœuvres continentales.

Le président Nicolas Sarkozy lors de son voyage en Chine a aussi œuvré dans ce sens là. Il a exprimé le soutien de la France au renforcement du poids de la Chine au sein du Fonds monétaire international (FMI) lors d’une rencontre avec son homologue chinois Hu Jintao. Déjà en mars, une source gouvernementale russe autorisée a exprimé un soutien à l’appel de la Chine pour discuter sur la manière de remplacer le dollar comme monnaie mondiale de réserve primaire.  La Chine est devenue en avril le troisième plus important actionnaire de la Banque mondiale. Ses 186 membres ont accepté une augmentation de 5,1 milliards de dollars de son capital, dont 1,6 milliards de dollars apportés par les pays en développement, qui détiendront désormais 47,19 % du capital de l’institution, contre 44,06% jusqu’à présent. En contribuant à cette évolution, la Chine monte ainsi en grade et obtient 4,42% des votes à la Banque mondiale, alors qu’elle en avait 2,78% auparavant. Le directeur-général du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, a déjà nommé, mercredi 24 février, un Chinois, Zhu Min, ancien vice-président de la banque centrale de son pays, au poste de conseiller spécial.

La proposition du gouverneur de la banque centrale chinoise de réactiver les DTS, monnaie de réserve mondiale, en remplacement du dollar vise à faire monter la pression. Le discours inhabituellement diffusé en anglais et en chinois sur le site de la banque confirme qu’il est destiné à une audience internationale. L’affirmation de l’agence Novosti, que Zhou Xiaochuan appuie « l’initiative russe » de charger le FMI de créer une monnaie de réserve supranationale, indique qu’il s’agit d’une proposition concertée, au moins entre Pékin et Moscou et appuyée par Paris. Le DTS est un instrument de réserve international créé par le FMI en 1969 pour compléter les réserves officielles existantes des pays membres, dont la valeur n’est basée que sur un panier de quatre grandes devises. Mais les DTS, sorte de monnaie intérieure comme les jetons de casino, peuvent être échangés en fin de partie contre des devises librement utilisables. L’attaque américaine contre l’euro est aussi une réponse aux grandes manœuvres monétaires en cours entre l’Europe, la Russie et la Chine. Car si l’Asie réoriente ses flux de capitaux vers l’Europe, le financement de l’économie américaine devient impossible. On voit les enjeux.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers