Les déracinés de GAZA 4 (Gush Katif)

13 06 2010

C’est quoi ça ? Que représente la photo ci-dessous ?

Des ruines, des stèles, un cimetière ?

nitzanimlotissement02.jpg

En passant dans ce lieu de désolation, j’ai d’abord pensé à un cimetière, tant la correspondance était évidente. Mais se sont les fondations du futur lotissement en « dur » qu’attendent les déracinés du Gush Katif, habitant les caravillas implantées à Nitsanim. Depuis cinq ans, ils attendent que l’administration israélienne fasse progresser leur dossier, afin qu’ils soient relogés dans de vrais maisons, mais les choses traînent lamentablement. Administration trop lente ? Personnellement je n’y crois pas un instant, la raison est ailleurs et émane d’une autorité bien supérieure.

En circulant dans le pays, il faudrait être aveugle pour ne pas voir l’incroyable dynamique de développement, notamment urbaine, qui anime le pays et qui est la réalisation de cette prophétie : Ezéchiel 36:35-38  et l’on dira: Cette terre dévastée est devenue comme un jardin d’Eden; et ces villes ruinées, désertes et abattues, sont fortifiées et habitées. Et les nations qui resteront autour de vous sauront que moi, l’Eternel, j’ai rebâti ce qui était abattu, et planté ce qui était dévasté. Moi, l’Eternel, j’ai parlé, et j’agirai. Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Voici encore sur quoi je me laisserai fléchir par la maison d’Israël, voici ce que je ferai pour eux; je multiplierai les hommes comme un troupeau. Les villes en ruines seront remplies de troupeaux d’hommes, pareils aux troupeaux consacrés, aux troupeaux qu’on amène à Jérusalem pendant ses fêtes solennelles. Et ils sauront que je suis l’Eternel.

Pour s’en convaincre, j’ai pris cette photo du même endroit et où l’on voit Ashkelon au loin et ses grues en action et ce malgré les tirs du Hamas depuis la bande de Gaza.

nitzanimlotissement03.jpg

Les déracinés du Gush Katif vivant à Nitsanim, ne reprendront racine que lorsque le temps de la colère divine s’achèvera. Car ici le temps c’est arrêté comme suspendu, en attente, figé. Ces fondations en forme de tombes, sont à la fois un témoignage et un point d’appui pour le Seigneur. Elles sont les témoins muets, non d’une erreur, mais d’une faute envers l’Eternel, et restent également comme signes pour ceux qui supportent la malédiction qui en résulta. Sharon est toujours dans le coma et les expulsions se poursuivent de plus belle aux Etats-Unis.  «Plus de deux millions de propriétaires ont reçu un avis d’expulsion en 2008, en 2009, c’était près de 2,8 millions, et des millions d’autres sont prévus en 2010», explique un récent rapport d’un inspecteur indépendant du département du Trésor. «Bon nombre de personnes en Amérique vivent sur la paie du dernier mois. Un mauvais coup peut les pousser vers la misère et la rue», relève Moe Bedard, créateur d’un site internet d’aide aux emprunteurs.

Pendant ce temps en Europe les plans de rigueur frappent un après l’autre chaque pays, les mettant au pain sec et à l’eau pour un moment.

Que se soit les Etats-Unis, la très catholique Europe ou les Etats arabes musulman, l’Eternel ne permet pas que l’on se partage Son pays comme s’il s’agissait du butin d’un voleur. Les actions unilatérales auront une réponse unilatérale amplifiée mille fois, comme le démontre les faits. Car au nom de la paix, de nouvelles tractions sont en cours pour des échanges de territoires en vu de la création d’un Etat palestinien. Selon les cartes discutées secrètement entre les négociateurs…c’est dans le Néguev occidental notamment que des territoires seraient annexés à un futur Etat Palestinien, en compensation de l’annexion par Israël des fameux « blocs d’implantations », et dans le but d’élargir la Bande de Gaza et réduire la distance entre ce territoire et la Judée-Samarie devenue Palestine ! Mais attention, la bataille principale se fera pour Jérusalem, y toucher fera passer la malédiction du Gush Katif pour une douceur.

http://www.courrierinternational.com/article/2010/04/15/la-paix-selon-avigdor-lieberman

echangeterritoires.jpg

En 2005, nombreuse étaient les voix en Israël et dans le monde à conspuer les familles du Gush Katif qui refusaient de quitter leurs maisons, « ils mettent la Paix en péril au nom d’un attachement idolâtre à la Terre« , scandaient-ils,  aujourd’hui les données factuelles de l’arrachement à cette terre de Gaza se retourne comme un cri en ses termes : « ils mettent la Terre en péril au nom d’un attachement idolâtre à la Paix« . Car la terre est bien peu de chose et compte bien plus ce que l’on y met, là, en l’occurrence des hommes. La semence divine naît du verbe et croît dans la foi, puis porte de nombreux fruits par l’Esprit. C’est pour cela que je nomme les déplacés du Gush Katif des déracinés, car ils sont l’expression du verbe par les écritures et celui de la foi par leurs actes, ils sont donc de fait la semence de l’Eternel. C’est pour cela que seul à Nitsanim (les bourgeons),  l’expression divine est visible dans la terre, les hommes et dans les cieux par le jugement (Crisis). En déracinant les bourgeons, c’est le devenir des fruits de l’Esprit qui est remis en cause et la finalité du plan divin, d’où la violente réponse de Dieu à ceux qui s’oppose à sa volonté.

L’adversaire est parfaitement conscient des enjeux en Israël. Car de la terre l’Eternel peut façonner une lampe et des hommes une mèche, pour y répandre l’huile de son Esprit et faire briller la lumière du Massia’h. Arracher les juifs de leur terre ou de la terre au juif, revient à briser la lampe, mesurez-vous maintenant les enjeux ?


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers