GUERMAMIA

12 01 2011

Un des signes eschatologiques les plus évidents est la renaissance du pays d’Israël et le retour des juifs sur leur terre. Les juifs y voient là un signe messianique. Annoncé par Jésus et les prophètes, ceci est aujourd’hui accompli. Mais il reste un pas décisif à franchir par ce peuple, reconnaitre en Yeshoua son Messie. Le judaïsme est tant ancré dans les racines juives qu’il agit comme une barrière religieuse qui parait infranchissable, avec en prime le diable qui les noie dans ses liens dogmatiques et théologiques cela va de soi.  Depuis l’origine, que ce soit avec Moïse, les prophètes ou le Mashia’h lui-même, la résistance religieuse fut toujours vive et cela même s’ils acceptent Jésus comme leur sauveur, il suffit de relire l’épitre aux Romains pour s’en convaincre.

Mais il n’en sera pas toujours ainsi, car l’Eternel brisera toutes les résistances pour en sauver le plus grand nombre. Pour arriver à ce but il faut que le Saint-Esprit pénètre dans les cœurs et éveille en eux la véritable nature de Dieu révélé en Yeshoua, la Parole faite chair, car c’est ainsi que les choses fonctionnent et pas autrement. “Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.” (Jean 14:6). Ce n’est pas par l’enseignement et la connaissance, mais par la révélation par le Saint-Esprit de la nature divine du Christ.

«13 Au dire des gens, qui suis-je, moi, le Fils de l’homme ? 14 Ils répondirent : Les uns disent Jean-Baptiste ; d’autres, Élie ; d’autres, Jérémie, ou l’un des prophètes. 15 Mais vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? 16 Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils de Dieu vivant. 17 Jésus reprit la parole et lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est dans les cieux. 18 Et moi, je te dis que tu es Pierre (petros), et que sur cette pierre (petra) je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle. 19 Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : Ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. » (Matthieu 16, 13-19)

Voilà un texte qui a fait couler beaucoup d’encre, c’est le moins que l’on puisse dire. On ne compte plus les volumes de controverses qui ont été rédigés sur la signification de ces paroles que Jésus a adressées à Pierre. Nous connaissons évidemment l’explication catholique qui catapulte littéralement Simon fils de Jonas jusqu’au sommet de la hiérarchie de l’Église pour en faire le chef de l’Église, vicaire du Christ, le premier pape, la pierre sur laquelle Jésus a bâti Son Église et par qui l’Église catholique peut ainsi prétendre à l’infaillibilité. Bien sûr tout cela est faux et mensonger.  L’évidence s’impose, surtout si l’on étudie ce texte à la lumière des autres passages du Nouveau Testament qui font mention de Pierre et de l’organisation de l’Église en général.

En fait, il faut traiter ce texte comme une prophétie. Notre Seigneur parle de l’Église et de son établissement comme d’une réalité future. Le Seigneur dit à Pierre (petros), et que sur cette pierre (petra), la pierre de fondement qui n’est ni de chair, ni de sang, mais uniquement par la puissance de l’Esprit-Saint, que se bâtira son Eglise ( Ekklêsia, du verbe ek kaleô, appeler hors de). Tout ceci est une révélation de l’Esprit-Saint.

Si je me permets cette introduction, c’est à cause du travail « GUERMAMIA » : une conférence de Rav Ron Chaya traité dans un style très hollywoodien, où il démontre que bien des choses sont cachées dans les écritures saintes, mettant ainsi en pratique Deut 29 : 29 Les choses cachées sont à l’Eternel, notre Dieu; les choses révélées sont à nous et à nos enfants, à perpétuité, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi.

guermamia.jpg

J’ai des courriers à ce sujet et cela mérite d’être traité ici, tant le sujet est excellent, à bien des titres. Il est impossible de percevoir les choses traitées dans Guermamia, par la seule capacité intellectuelle de l’auteur. La progression par touches successives de révélations qui éclairent le texte est une chose que je connais bien et qui marque la volonté de Dieu de progresser dans la compréhension de la Bible. Je mets cependant un sérieux bémol aux références talmudiques et pire encore au Zohar, notre équivalence dans la théologie comme science humaine et l’ésotérisme. Deux magnifiques séductions de Satan. Mais comme il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain, le fond de l’étude est remarquable.

Je ne cherche pas à faire l’apologie du judaïsme, ce qui serait une régression, mais je fais un pas dans leur direction en espérant qu’ils en feront un vers le nôtre. Il me parait évident que si par révélation ils perçoivent dans les textes des choses aussi cachées que le sens d’Edom dans la pensée divine, il deviendra désormais difficile, voire impossible, de ne pas discerner dans la Torah, la personne de Yeshoua HaMashia, dont la Bible entière rend témoignage en commençant par Esaïe 53.  Jean 5:39 Vous sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle: ce sont elles qui rendent témoignage de moi.  Mais pour l’heure, les juifs ont une notion très différente du messianisme que les chrétiens, et un long chemin spirituel reste à parcourir.

L’étude est assez longue, mais on peut la télécharger en fichier Flash, http://www.leava.fr/cours-torah-judaisme/veracite-de-la-torah/495_guermamia.php

 puis la convertir en avi par exemple, pour la regarder sur une télévision. http://ckdo.blogspot.com/2006/12/convertissez-tous-les-formats-audio-et.html

maxamann.jpg

Un livre pour compléter cela. Tenus à l’écart par des décennies de silence complice, protégés par les colossales richesses d’origine douteuse qui dorment toujours dans leurs coffres, des banquiers suisses se croyaient à l’abri. Mais la vérité a fini par filtrer : les mandarins financiers de Zurich, de Bâle et de Berne ne se sont pas contentés de s’approprier les biens des déportés : ils furent les banquiers secrets d’Hitler. Les banques helvétiques acceptèrent de l’or volé aux banques centrales des pays occupés, le ” blanchirent ” pour le compte des nazis, fournirent au Troisième Reich la monnaie étrangère dont il avait besoin pour acheter des matériaux stratégiques, permirent aux responsables économiques nazis de mettre à l’abri leur butin et fournirent des fonds pour les opérations de renseignement nazies. Hitler lui-même avait un compte en Suisse, géré par son éditeur, sur lequel les royalties de son livre Mein Kampf étaient versées… Sans les efforts considérables des banquiers suisses pour aider le régime nazi à assurer son financement, la Seconde Guerre mondiale n’aurait peut©être pas duré aussi longtemps… Les Banquiers secrets d’Hitler rassemblent avec le plus grand soin des pièces dispersées dans les archives, les bibliothèques et les mémoires des survivants du monde entier. L’auteur a travaillé avec des chercheurs de Londres, Washington, Berne et Jérusalem. Il a étudié des centaines de rapports déclassifiés de services de renseignement ainsi que des correspondances diplomatiques datant de la guerre, pour réunir dans cet ouvrage des preuves accablantes. Le compte en Suisse d’Hitler était ouvert au nom d’Amann, phonétiquement identique à Aman dans le livre d’Esther. Il reste à trouver l’Edom moderne, mais en lisant ce blog vous aurez certainement deviné, non ?


Actions

Informations



5 réponses à “GUERMAMIA”

  1. 13 01 2011
    Nat (14:11:52) :

    Etude remarquable en effet ! Wow ! Merci beaucoup Frère !

    Ah ! quel dommage d’aller ainsi au fond des choses sans pour autant voir Yeshoua pourtant bien visible dans toute la Tohra (quoique possible que s’il en avait été autrement le petit « gentil » que je suis n’aurais pû prétendre entrer dans cette promesse…)

    Notre Seigneur sait assurément toute chose et bientôt tous nos Frères d’Israël le reconnaitront tout comme IL EST écrit. Amen.

    Très fraternellement,

    Nat

  2. 17 01 2011
    Christian (10:30:54) :

    Salut!
    Merci pour cet élément, J’ai beaucoup aimé évidemment avec quelques coquilles en relations avec le tamuld mais tu as pris le soin de le mentionner. Je suis réconforté dans ma position car j’ai déjà eu à faire une étude personnelle sur Edom en connexion avec le combat contre Babylone, Je me rend compte que je suis sur le bon chemin.
    Que Dieu te bénisse

  3. 22 01 2011
    Jérémie (17:55:46) :

    C’est vrai qu’il y a beaucoup de choses cachés dans la torah, mais la torah
    est parfois si attachante et précieuse dans l’esprit de beaucoup de gens importants, rabbins ou pas que je demande si tout le monde pourra être réellement racheté, tant il y a encore beaucoup de fortes têtes bien formés
    et très qualifiés de nos jours à défendre principalement la torah.

    Pourtant à l’origine le peuple juif était un peuple de gens qui avance.

  4. 22 01 2011
    Jérémie (18:00:02) :

    ‘ Mais pour l’heure, les juifs ont une notion très différente du messianisme que les chrétiens, et un long chemin spirituel reste à parcourir.’

    Je vous le fait pas dire encore dernièrement je m’en désolais grandement à la lecture de quelque chose sur un autre site, pourtant fort réputé, j’ai même l’impression que deux mille ans après pas beaucoup de choses n’aient réellement changés chez certains.

  5. 24 01 2011
    schoenel (08:27:07) :

    L’expression de la Torah dans la lettre et l’esprit n’est rien d’autre que Jésus-Christ. C’est le sens du sacrifice et du rachat, du sang versé pour la rédemption, de la sacrificature, des fêtes, tout, absolument tout, est en Christ. Mais pour en pénétrer le sens spirituel et caché il faut l’aimer.

    Penser que rien n’a évolué dans la pensée juive en 2000 ans serait une énorme erreur et laisserait croire que Dieu c’est détourné définitivement de son peuple. Les écritures nous affirment le contraire et mon expérience personnel démontre aussi le contraire. Ce qui pose un grand problème aux juifs par rapport aux « chrétiens » est notamment leur grand manque de connaissance de la Parole de Dieu et leur attitude souvent hostile à leur encontre. Le monde chrétien a aussi beaucoup évolué en 2000 ans et ne représente plus l’Eglise telle qu’elle était du temps des apôtres. Outre l’idolâtrie catholique totalement antéchrist et donc incompréhensible pour un juif, les nombreuses dénominations religieuses chrétiennes reflètent de moins en moins l’évangile et donc n’attirent pas les juifs non plus.

    C’est donc de l’intérieur, précisément par la Torah que viendra la connaissance du Messie, et plus les « chrétiens » s’en éloigneront, plus les juifs s’en rapprocheront. Là où précisément le Seigneur m’a montré de manière extrêmement forte qu’Il agissait puissamment par son Esprit Saint, c’était à Jérusalem. Comme il me montra de manière extrêmement forte que le monde chrétien se détourne massivement de Lui.

Laisser un commentaire




Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers