Le temps de la « supraprésidence »

25 01 2011

Si l’on considère la statue de Daniel comme la semence mystique du serpent, dont un seul nom résonne au travers de l’Histoire, Babylone, alors comme un corps il prend forme quand ses derniers éléments apparaissent au grand jour. Daniel 2 « Il y aura un quatrième royaume, fort comme du fer ; de même que le fer brise et rompt tout, il brisera et rompra tout, comme le fer qui met tout en pièces. Et comme tu as vu les pieds et les orteils en partie d’argile de potier et en partie de fer, ce royaume sera divisé ; mais il y aura en lui quelque chose de la force du fer, parce que tu as vu le fer mêlé avec l’argile. Et comme les doigts des pieds étaient en partie de fer et en partie d’argile, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile. Tu as vu le fer mêlé avec l’argile, parce qu’ils se mêleront par des alliances humaines ; mais ils ne seront point unis l’un à l’autre, de même que le fer ne s’allie point avec l’argile. » Le tout est de savoir quand les doigts de pieds sortirons de la brume du temps.

statuedaniel.jpg

Si l’on peut polémiquer sur la nature de la statue et qui la compose, on peut néanmoins s’interroger quant à son achèvement. En mettant en perspective les deux semences, celle du serpent et celle divine, on peut raisonnablement penser, que quand une des deux parvient à son stade d’achèvement, l’autre la suit de près, puisqu’elles vont être en confrontation. L’Epouse changeant la  nature du Christ en Dieu régnant en Apocalypse 12, Il sera la pierre qui brisera la statue. « Un grand signe parut dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement. Un autre signe parut encore dans le ciel ; et voici, c’était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu’elle aurait enfanté. Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône. »  

Ce qui fixe les temps, n’est pas Babylone, mais l’Epouse. «Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis» Luc 21:24. Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l’été est proche. Mat 24 : 32. Avec la renaissance d’Israël nous avons un temps précis qui définit celui de la fin et donc à fortiori de l’achèvement de la statue de Daniel.  En 1948 Israël est proclamé en tant que nation et donc doit commencer l’achèvement de la statue par des alliances humaines. Ces alliances nommées traités, verront le jour simultanément avec la naissance de la communauté européenne.

unioneuropeenne.jpg

Les deux corps mystiques sont donc en place et il va falloir les affermir pour le combat final. Ce qui fonde principalement le socle de l’Union européenne est de nature commerciale, économique et monétaire. Une puissante colonne vertébrale doit tenir tout cela en place. Il faut donc créer une cohésion de la tête aux pieds. De par son nom Babylone, « la porte du dieu », son caractère religieux est prépondérant. La porte principale de la ville étant celle d’Ishtar, la reine du ciel ne pouvait donc pas être absente dans la forme aboutie de la statue. Ceci est accompli avec la couronne mariale reprise comme symbole de l’Union. Il reste à consolider le reste, soit les traités principalement économiques. C’est maintenant qu’on rejoint l’actualité.

Du cœur de l’Union une voix se fait entendre. Pour un an, elle va présider au destin du monde. En pleine tourmente monétaire, le président français, va présider le G20, le G8, avec un français au FMI, un autre à l’OMC, à la BCE et pour finir à la BRI. Bref la France devient le centre de la gouvernance mondiale. Alors quand on parle de nouvel ordre mondial, avec un alignement pareil de chefs issus d’une même nation, j’y vois tout, sauf un heureux hasard. Si le diable a propulsé la fille aînée de l’Eglise catholique au sommet des nations, ce n’est certainement pas pour faire de la figuration. Il a désormais un an pour renforcer et donner la primauté sur toutes choses à l’Europe. De la conférence de presse de Nicolas Sarkozy lundi, les éditorialistes retiennent mardi 25 janvier que l’hyperprésident des débuts devient « supraprésident ». Dans Les Echos, Henri Gibier estime qu’ »avec son  programme au cœur de « son » G20, l’hyperprésident va devenir (…) une sorte de « supraprésident », au-dessus des partis et presque au-dessus de son pays ».

suprapresident.jpg

Nicolas Sarkozy a déclaré lundi lors d’une conférence de presse à l’Elysée que la France souhaitait « élargir le rôle » du Fonds monétaire international (FMI), en modifiant « éventuellement » ses statuts. Il a évoqué une mission de surveillance des déséquilibres mondiaux et des flux de capitaux. « Dans le monde frappé par tant de déséquilibres, il n’y a pas un organisme international en charge de la surveillance de ces déséquilibres, pas un seul ». « Est-ce le FMI ne serait pas davantage dans son rôle en s’intéressant aux mouvements de capitaux, aux déséquilibres monétaires, aux crises bancaires », a-t-il demandé, « plutôt que simplement en se mobilisant pour savoir si tel ou tel pays extrêmement pauvre n’augmente pas trop ses fonctionnaires? ». « Et si le FMI ne le fait pas, qui le fera? Personne », a-t-il poursuivi. Pour  élargir le rôle du Fonds monétaire international, Sarkozy veut impliquer Angela Merkel, Dimitri Medvedev (ours) et David Cameron (lion) dans les chantiers de sa présidence du G20, la réforme du système monétaire, la régulation les prix agricoles et la gouvernance mondiale.

« Si le G20 veut rester légitime, il doit ouvrir des chantiers de fond », a déclaré lundi Nicolas Sarkozy en présentant les priorités de la présidence française, couplée avec celle du G8. « Nous aurons des résultats », a-t-il promis en donnant rendez-vous en novembre à Cannes (sud-est) lors du sommet G20 qui succédera à un sommet G8 fin mai à Deauville (nord-ouest). La France ne veut pas remettre en cause le « rôle éminent » du dollar mais « l’émergence de nouvelles puissances économiques conduira inéluctablement à l’émergence de nouvelles monnaies internationales », a-t-il estimé lors d’une conférence de presse consacrée aux questions internationales.

Je pense que tout va être fait pour donner à l’euro un rôle principal dans la guerre monétaire en cours, le but étant de lui donner le statut de monnaie d’échange internationale en décrédibilisant les USA qui font tourner la planche à billet à plein régime. Privé de la force du dollar, les Etats-Unis ne sont plus rien et une ère nouvelle commence…


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers