Comment s’écrit l’Histoire

18 02 2011

Désormais à travers tout le Maghreb et le Moyen-Orient, des mouvements de contestation populaire, d’abord timides, se sont radicalisés ces dernières semaines. La chute des régimes tunisien et égyptien a inspiré la jeunesse du Yémen, de la Libye, ou encore de Bahreïn. Les manifestants demandent plus de liberté, de meilleurs conditions de vie, voire même le départ de leurs dirigeants.

dominoarabe.jpg

Après des décennies de silence et de coopération militaire et commerciale, les grands dirigeants de ce monde, présents au Forum économique mondial de Davos, à Brux-hell  ou à Washington, ont appelé soudainement à respecter les droits humains fondamentaux. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a appelé les dirigeants arabes à éviter de nouvelles violences et à respecter les libertés de rassemblement et d’information, tandis que la secrétaire d’État Hillary Clinton, après avoir clamé la stabilité des régimes, s’inquiète de la tournure des événements. Les droits fondamentaux doivent être respectés, la violence endiguée, et la liberté de communication rétablie.” dit-elle. De belles phrases que ces populations arabes auraient sans doute apprécié entendre plus tôt, alors que les peuples étaient réprimés, les médias aux ordres ou bâillonnés, et l’opposition incarcérée depuis plus de 30 ans par ces régimes autoritaires et dictatoriaux.

Et la Bête européenne, encore toute étourdie par les évènements se reprend doucement. Il est vrai qu’elle est bien plus occupée à sauver sa monnaie en démolissant tous les acquis sociaux européens pour sauver les banksters et les profits monstrueux des banques, plus important maintenant qu’avant la crise qu’ils ont provoqué.  Alors, Catherine Ashton veut-elle faire oublier l’inexistence de l’Europe depuis le début des révolutions arabes ? La «ministre des Affaires étrangères» de l’Union était avant-hier à Tunis pour annoncer une aide européenne sonnante et trébuchante (17 millions d’euros immédiatement, 258 millions jusqu’en 2013), et elle sera mardi, au Caire, le premier responsable étranger à effectuer un voyage dans ce pays depuis la chute du raïs. Le Liban, Israël, les Territoires occupés, ou encore la Jordanie auront aussi droit à sa visite.

Un activisme tardif, l’Union s’étant jusque-là contentée de prendre acte de la chute des dictatures «amies», incapable de prendre la moindre initiative. Pourtant, l’Europe considère les pays du pourtour méditerranéen comme son arrière-cour, le lieu privilégié de l’exercice de sa toute nouvelle politique étrangère commune avec l’Union pour la Méditerranée. C’est raté, pour l’instant. La baronne Ashton, qui dispose pourtant d’un service diplomatique enfin constitué, n’a pas osé agir seule, de peur de déplaire aux Etats membres. Or l’indécision d’Ashton est l’exact reflet des indécisions nationales, à l’image d’une Michèle Alliot-Marie qui proposait ses services pour contrer les manifestations qui s’opposaient à la dictature tunisienne. Il est vrai que l’attitude de l’Elysée par rapport aux dictateurs arabes qu’elle a reçu en grande pompe depuis que Sarkozy est président, ne pouvait que l’encourager dans ce sens.

Mais c’est moins les dirigeants chrétiens-démocrates occidentaux que je blâme, que ceux qui les ont élu, surtout s’ils se disent chrétiens, et manifestement les fruits que porte l’arbre républicain de leurs choix, ressemble fort à celui de la connaissance, ce qui en dit long sur l’esprit qui repose sur eux. Le prétexte d’assister, ici ou là, à l’avènement d’un Etat islamique, a toujours été mis en avant afin de justifier une préférence pour des régimes autoritaires. Plutôt un chef d’armée qu’une théocratie conduite par des religieux! Cette hypocrisie occidentale est d’autant plus soulignée en Europe, quand on sait que l’Union a fait du choix catholique de la couronne mariale, le symbole qui représente les valeurs démocratique sur le continent. Le Vatican a donc imprimé la marque indélébile de la reine du ciel sur nos démocraties, faisant de manière implicite, l’Union le vassal religieux du pape.

Rare, voire personne dans le monde chrétien, se soucie du sens des symboles comme je le fais depuis quelques années maintenant. Pourtant la chose est essentielle, car elle marque dans le monde visible, quelle autorité spirituelle domine sur le temporel. La marque spirituelle peut être subjective comme un jour de fête, Noël ou le Shabbat, ou plus objective quand elle est représentée sur un drapeau, une monnaie ou un bâtiment. Et c’est la charge spirituelle qui repose sur un édifice religieux très connu, qui va en faire la démonstration.

La basilique du Sacré-Coeur de Montmartre

LA SUITE…


Actions

Informations



3 réponses à “Comment s’écrit l’Histoire”

  1. 19 02 2011
    alain (09:54:27) :

    bon sabbat a tous, il faut etre aveugle pour ne pas voir dans les renversement de gouvernement , que le but est de metre un pouvoir islamiste scharia et ++ il faut juste regarder quel pays arabe est pro israel, et le gouvernement de ce pays va tomber, ce n’est qu’une question de temps . le conseil que je veux donner a tous les disciples de jesus !!! sortir des babylones !! que celui qui peut comprendre comprenne!! merci au proprio du site de pouvoir nous exprimer librement!!! en jesus

  2. 19 02 2011
    schoenel (13:36:33) :

    Je ne partage en rien cette analyse, car ce n’est pas pour des raisons religieuses que les populations se soulèvent, mais pour des raisons principalement sociales. Que tout se passe en bloc de manière si soudaine dans l’ensemble du monde arabe, ne peut venir que de Dieu, et certainement pas pour propulser l’islam sur le devant de la scène. Personnellement j’y vois plutôt une accélération dans le processus d’intégration dans l’UPM. Comme le bloc de l’Est c’est brutalement disloqué pour être intégré rapidement dans l’Union, le même processus est en cours dans le Sud. Nous aurons donc une entité politique liée par des traités pour faire un nouveau corps, mais avec le catholicisme et l’islam comme religions dominantes. Les deux religions étant totalement et radicalement contre d’Israël.

  3. 19 02 2011
    alain (16:10:22) :

    re bon sabbat ,et bien partage ou pas, l’avenir nous le dira m schonnel, et il faut, il est vrais, du discernement pour le comprendre… ce qui se passe dans tous les pays du golf en ce moment ,vient via les mosques et sa ce n’est pas mon dieu qui le fait!!!! il le permet oui mais ne vient pas de dieu comme vous le dite!! les gens en israel l’ont comprit depuis bien longtemps. deja des navires de guerre passe le canal de suez avec l’aval des politiques! oui la guerre islam israel n’est pas loin et jesus ne veut pas la guerre….

Laisser un commentaire




Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers