Dans le miroir de l’Histoire

25 02 2011

Régulièrement je dois revenir sur une notion essentielle dans le christianisme, celle de l’onction. Pour la très grande majorité des gens, Jésus-Christ est un nom propre composé, mais c’est faux. La composition est dans le nom Yeshoua qui signifie ‘Dieu sauve’, mais pas dans le nom Christ. Via le latin Christus, du grec ancien Χριστός, christós, est le nom commun de χριστός, christós (« oint »), traduction de l’hébreu ancien messie (« oint »), et par extension « personne consacrée par une onction de Dieu ». Cette ignorance largement entretenu par l’adversaire (Satan signifie adversaire), confond dans le brouillard des sens étymologiques, les noms christ et croix. A partir de là, le religieux associe les deux images, Jésus et la croix, pour à la fin ne conserver que la croix comme symbole. En définitive, ce symbole s’universalise dans le monde chrétien jusqu’à être gravé sur les autels où être porté en pendentif. Mais il faut être clair sur ce que représente la croix : Ga 3:13  Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous-car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois, – La croix représente la mort, la malédiction et le péché du monde cloué sur le bois, le seul lieu au monde d’où l’Esprit de Dieu c’est retiré. Mt 27:46  Et vers la neuvième heure, Jésus s’écria d’une voix forte : Eli, Eli, lama sabachthani ? c’est-à-dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? La chose est facile à comprendre, c’est en ce lieu que c’est échangé nos fautes, contre la grâce de Dieu. Ainsi pardonné, le pécheur associé à la mort de Jésus, ressuscite également avec Lui, pour être intégré dans le corps de son Eglise, l’Epouse ointe, sur qui repose l’Esprit-Saint de Dieu.

Si le message de la croix est au centre de celui de l’évangile, reprendre la croix comme son symbole est en revanche, son antithèse. Car le chrétien n’est pas le produit, ou reflet de ce qui est pendu sur le bois, soit une malédiction, mais il est le reflet du Christ par son sens premier,  l’Esprit-Saint. 2Co 3: 17  Or, le Seigneur c’est l’Esprit ; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.  18  Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. Présenter les choses ainsi ne vas pas favoriser l’audience du blog, mais c’est le dernier de mes soucis. Je m’adresse à l’Epouse, c’est-à-dire à des chrétiens, ou dit autrement, ceux qui sont oint de l’Esprit-Saint et qui ne sont pas le produit d’une malédiction, mais d’une résurrection. Ceux-là ne sont en aucun cas le reflet de notre société moderne, ce miroir qui projette une image religieuse antéchrist de l’évangile. Ce monde, effectivement peut porter le symbole de la croix, car il vit en permanence dans le péché sous la domination de l’adversaire et de ses valeurs. Et c’est selon ces principes fondamentaux que je reviens à l’actualité brûlante du moment, qui par la révolution Arabe, renvoie au monde occidental, le reflet  de ses valeurs religieuses et morales.

  revolutiondelacroix.gif

Tocqueville à dit cette phrase pleine de bon sens:«  le passé n’éclairant pas l’avenir …l’esprit marche dans les ténèbres ». Je pense évidemment à la révolution française quand je reprends ce passage. Révolution provoquée par l’injustice de la monarchie et l’iniquité du catholicisme qui y était associé. Mais il est étonnant que ce que l’on désira pour soit en ce temps-là, on le refusa aux autres, sous le prétexte qu’ils étaient indigènes. La sollicitude que la philosophie des lumières (Montesquieu, Voltaire, Diderot) témoigne pour les esclaves noirs se heurte à la question du progrès économique, progrès dont l’esclavage est le prix à payer (par les autres). Seul Jean-Jacques Rousseau a l’audace de préférer le bonheur des hommes au progrès économique, ce qui lui permet de mener jusqu’au bout une critique radicale de l’esclavagisme.

Alexis de Tocqueville était capable de mener de claires condamnations morales contre la situation faite en Amérique aux Indiens et aux Noirs, mais qu’il est amené à modifier sa radicalité lorsque l’Etat français lui commande un rapport sur les colonies. Il accepte alors la condition faite aux Arabes : « L’Européen a besoin de l’Arabe pour faire valoir ses terres, l’Arabe a besoin de l’Européen pour obtenir un bon salaire » (Rapport sur l’Algérie). On remarque que Tocqueville, « quand ça l’arrange » oublie ses principes et « devient singulièrement fataliste […] dès lors qu’il s’agit de justifier de nouvelles inégalités ». Ce principe perdurera jusqu’à la fin des colonies dans les années 60.  

Si la révolution française c’est faite dans un bain de sang, c’est aussi et surtout que la France résista violemment au vent de la réforme religieuse qui extirpa l’Europe de 1000 ans d’obscurantisme catholique. Les deux choses sont intimement liées, le temporel et le spirituel. Aujourd’hui le monde Arabe doit user de violence pour accéder aux mêmes droits que les occidentaux. Alors que ces mêmes occidentaux se sont bien accommodés des dictatures en place, pour de basses raisons commerciales et religieuses, comme résister aux islamistes radicaux et avoir accès au pétrole.

revolutionarabe.png
En occident, c’est toute une génération, qui pendant des décennies c’est arrangée de cette situation et qui est donc coupable envers les principes religieux et moraux qu’elle est sensé défendre et représenter. Cette société occidentale est donc coupable devant Dieu de son comportement résolument antéchrist. La révolution arabe renvoyant comme un miroir,  le reflet d’une société non pas chrétienne au sens étymologique du terme, mais pendue au bois de ses péchés. Une société crucifiée par ses malédictions et bâtissant sans le savoir, l’empire de sa révolution du mal, qui n’est rien d’autre que reflet de l’esprit antéchrist qui l’anime.

Regardez-vous aujourd’hui, chrétiens et démocrates européens, regardez-vous dans le miroir de l’Histoire, regardez le reflet du mal que vous avez su développer, jusqu’à lui donner le sens de vos valeurs antéchrist, regardez flotter au vent la couronne de votre domination, celle de la reine du ciel, vous qui avez crucifié pour votre compte en banque le Roi du ciel,   regardez dans le miroir de votre turpitude, comment se bâtit l’avenir de votre jugement, regardez, vous qui ne voyez plus, car vous marchez dans les ténèbres, regardez, vous qui êtes aveugles…  

drapeaueuropeen.jpg


Actions

Informations



9 réponses à “Dans le miroir de l’Histoire”

  1. 25 02 2011
    NO2NWO (11:59:50) :

    La France a perdu sa force vitale en 1789. Notre pays disposait d’un atout majeur : l’indépendance du pouvoir royal (monarchie « absolue » : ab solutus signifie « être délié ») par rapport au monde de la finance. Le 17 juin 1789, le Tiers Etat s’est déclaré Assemblée constituante donnant officiellement le pouvoir au peuple, en fait la bourgeoisie d’affaires. Cette bourgeoisie française affairiste est désormais au pouvoir avec les ramifications directes vers Londres et la famille Rothschild. L’intermède napoléonien vide la France de son sang. En 1815, la France est à genoux et elle ne s’est plus relevée. Est-ce un hasard de constater que l’alignement de notre politique sur celle de l’Angleterre date de cette époque. Le processus d’affaiblissement se poursuivant, il s’agit selon la doxa européiste, de dissoudre la France pour qu’elle ne soit plus qu’un simple espace géographique. Nous devons regarder l’histoire de France et du monde sur une époque longue. En fait, 1789 est la conséquence logique issue de la Renaissance et de la Réforme, début XVIè siècle, matrices de l’idéologie maçonnique à partir de 1717. Primauté de l’homme, matérialisme outrancier, morale évolutive, idéologies de substitution, dissolution des nations, mélange des populations et montée en puissance d’une agapé inversée infernale caractérisent ce long processus lancé il y a 500 ans en passe de se concrétiser en ce début de XXIè siècle dans le cadre d’un monde orwellien. Nous sommes dans la dernière ligne droite. Notre sort va être réglé au cours de la décennie 2010.

  2. 25 02 2011
    schoenel (16:03:24) :

    Un royaliste Après un luciférien, un prêtre vaudou, une sorcière Wika, des papistes de tout poil, des hassidim, etc, cela manquait au palmarès du blog.

    Il y a un ‘détail’ qui manque dans la notion de monarchie absolue, celle du droit divin. L’Église franque, puis française, a imposé à la monarchie, depuis Clovis, le droit divin, à savoir l’affirmation que Dieu est maître des trônes qui ont prétention à gouverner le peuple chrétien. Le droit de Dieu s’exerçait notamment :
    à tout moment par la prédication et la juridiction de son Église (entendue comme l’Église catholique officielle), y compris éventuellement l’excommunication du roi infidèle ;
    lors du sacre, par cette investiture nécessaire même lorsque l’élection par les grands feudataires aura disparu.
    Cette conception qui séparait pouvoir spirituel (des évêques, même nommés par le roi) et pouvoir temporel (du roi par naissance, même soumis à l’Église) est loin d’avoir toujours rencontré les faveurs des monarques ! Les derniers Mérovingiens et les Carolingiens ne s’y sont guère pliés, préférant être les maîtres en toutes choses, à la manière des rois germaniques. Les Capétiens eux-mêmes rechigneront parfois. Les guerres de religion seront l’occasion pour l’État français de se replacer au-dessus de l’Église, par l’édit de Nantes. Louis XIV poussera à l’extrême l’utilisation de la religion pour justifier sa mainmise du pouvoir, suite au traumatisme politique de la Fronde. Sa monarchie absolue ne reposait donc plus sur le droit divin manifesté par la loi salique et le sacre, mais désormais tous devaient s’agenouiller devant le Roi-Soleil.
    Cette nouvelle conception fera partie des raisons qui mèneront le peuple souverain, représenté désormais hors de tout autre droit que le sien, lors de la Révolution française, à proclamer la déchéance du Roi en même temps que les Droits de l’homme.

  3. 25 02 2011
    NO2NWO (18:22:39) :

    Je ne suis certainement pas pro royaliste (roi) mais pour la démocratie et la vérité. A partir d’une analyse de P Hillard, je voulais juste montrer la main cachée de réseaux ou sectes cachés (dont la franc-maçonnerie et les Jacobins) qui a été sûrement derrière la révolution française.
    Mal conseiller les gouverneurs, mettre en colère le peuple (politique d’austérité, pénurie de nourriture,…), lui dire vers qui se plaindre sans qu’il voit la manipulation, organiser des manifestations.
    C’est cette stratégie qu’il me semble voir encore avec l’influence de forces étrangères.

  4. 25 02 2011
    NO2NWO (18:33:05) :

    Si réveil et révolution du peuple il doit y avoir, elle se fera sans violence. Toute réaction violente (sans parler de la légitime défense) est à se méfier.
    La révolution est intellectuelle et est dans la prise de conscience de ce qui se passe pour avoir le plus grand libre arbitre qu’il soit et ne pas coopérer avec les forces trompeuses satanistes.

  5. 25 02 2011
    schoenel (18:46:01) :

    La franc maçonnerie à l’origine de la révolution française? Certainement pas. Ils étaient dans tous les camps, aussi bien royaliste que jacobin. Certains ont été guillotinés sous la Terreur. Aucune des figures marquantes de la Convention (Danton Robespierre et Saint Just) n’a appartenu à la Maçonnerie. La thèse de la Révolution complot maçonnique a été forgée par des historiens royalistes ( Abbé Barruel, P. Gaxotte) Par la suite, des Francs-Maçons républicains l’ont reprise à leur compte, pour s’en glorifier.

    Mais qu’il y ait intrication maçonnique dans le processus révolutionnaire français est une évidence. Il est un fait que durant la Révolution de 1789 quelques francs-maçons ont été exécutés par les révolutionnaires pour des raisons diverses, cependant les faits historiques concernant l’implication de la franc-maçonnerie dans la Révolution Française restent les mêmes. Ils sont accablants. Les francs-maçons ont laissé leurs traces dans la Constitution, la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, et l’Abolittion des Privilèges. Comment expliquer que le triangle ou pyramide avec un oeil a l’intérieur qui est la représentation franc-maçonnique, se trouve sur la Déclaration des Droits de l’Homme?

    A la Renaissance, l’Europe recueille tout un héritage ésotérique venant de l’Antiquité. L’alchimie, la kabbale, l’astrologie, la sorcellerie et la magie connaissent un grand développement dont le Rosicrucianisme marque l’aboutissement au XVIIe siècle. Ce mouvement est à mettre en parallèle au vent du renouveau spirituel qui prend naissance en Europe lors de la Réforme dans la période de la Renaissance sous l’impulsion de dissidents catholiques tels que Martin Luther puis Jean Calvin. A ce renouveau spirituel le diable répond par une contre-réforme alliant ésotérisme, religion et science occulte, pour amener l’humanité vers une aube nouvelle de bonheur, de fraternité et de paix satanique. Ces idées se cristallisent autour du mouvement rosicrucien,
    Sur le plan historique, la Franc-Maçonnerie naîtra un siècle plus tard en Angleterre et reprendra les idées de la réforme rosicrucienne. C’est ce qui explique pourquoi certains auteurs, comme J. G. Buhle en 1804 ou Thomas de Quincey en 1824, voient en elle une émanation de la Rose-Croix. Sans procéder directement de la Rose-Croix qui a fleurit au siècle précédent, elle se développe dans un terreau préparé par le Rosicrucianisme. Quelques années après sa naissance, la Franc-Maçonnerie intègrera d’ailleurs un grade de « Chevalier Rose-Croix », puis en vient même à créer plusieurs mouvements rosicruciens, scellant ainsi la fusion occulte des deux ordres. Il est donc plus que probable que la franc-maçonnerie ne soit pas un prolongement des corporations médiévales, mais bien une réponse occulte au renouveau spirituel lié à la réforme protestante de Luther, puis celle de Wesley en Angleterre qui initia le mouvement de réveil Méthodiste et qui mènera encore un siècle plus tard à celui du grand réveil de la Pentecôte. Le maçonnisme n’étant que le pendant occulte des réveils chrétiens en Angleterre et en Amérique.
    Le reste est ici : http://lettrealepouse.free.fr/breves/LAE9.htm

  6. 25 02 2011
    NO2NWO (20:56:44) :

    Ma théorie sur les évènements du passé (car je n’ai pas les documents originaux) d’après ce que je lis sur internet depuis 3 ans :
    La secte satanique des Illuminatis (illuminés de Bavière) qui veut dominer le monde use des ses réseaux d’Elites pour faire avancer son agenda de concentration des pouvoirs et de domination hégémonique.
    La secte constituée d’oligarques apatrides aurait utilisé Adam Weishaupt (pseudonyme) pour moderniser la secte et infiltrer la Franc maçonnerie. (voir notamment John Robison, Fritz SPRINGMEIER, le père Regimbald, le nouveau testament de Satan découvert en 1784, …).
    Afin de créer un coup d’état sur Louis XVI en 1789, je devine que les Illuminatis auraient convaincu le roi de participer à la guerre d’indépendance américaine au nom de la liberté pour aggraver fortement la dette du pays et rendre malade l’économie du pays. D’un autre côté, des idées de déconsidération du roi auraient été diffusées par les franc-maçons dans les esprits du peuple jusqu’à survienne la pénurie du pain (provoquée, aidée, ou ?) et ainsi de suite.
    Dans la structure pyramidale des Illuminatis et de la franc-maçonnerie, les éléments de la base sont plus ignorants que ceux du haut. Ceux de la base ne sont pas au courant des projets finaux de ceux du haut.
    Les Illuminatis ont souvent la stratégie de créer des camps (thèse et antithèse) pour ensuite les opposer afin d’aboutir à la synthèse. Peuple contre roi => fausse démocratie à peu près contrôler par eux.
    Aujourd’hui, c’est plutôt Musulmans contre les autres => régulateur dictatorial mondial contrôler par eux

  7. 25 02 2011
    NO2NWO (21:33:28) :

    Robespierre et Danton sont tous les deux issus de la même loge maçonnique, la loge des 9 soeurs. Le confirmez-vous ?

  8. 26 02 2011
    schoenel (08:02:19) :

    Il n’y a pas de structure pyramidale conspirationniste à l’échelle planétaire, si tel était le cas, la Parole de Dieu nous éclairerait sur le sujet. La seule structure politico-religieuse d’envergure révélée dans les écritures est relative à la Bête de l’Apocalypse. Son contour géographique épouse grosso modo la forme de l’ancien empire romain occidental et oriental. Cette entité appelée la Bête dans l’Apocalypse est l’Europe associée à l’UPM et le Vatican, tout le reste n’est que du flan pour moi.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9ories_du_complot_Illuminati

    Les théories du complot Illuminati sont des théories conspirationnistes qui prétendent que la « société de pensée » allemande des Illuminati de Bavière, historiquement dissoute en 1785, aurait perduré dans la clandestinité et poursuivrait un plan secret de domination du monde. Ces théories, dont la première mention remonte à l’ouvrage de John Robison, Proof of a conspiracy, publié en 1797, se confondent avec les théories du complot maçonnique en avançant que les Illuminati réalisent leur plan en infiltrant les différents gouvernements, en particulier ceux issus de révolutions, et les autres sociétés secrètes dont la franc-maçonnerie.
    Si les études historiques estiment que les derniers Illuminati n’ont pas survécu au-delà du XVIIIe siècle[1],[2], la dénomination « Illuminati » reste utilisée comme terme générique dans le folklore du complot, pour synthétiser des théories identifiant comme conspirateurs des groupes divers (francs-maçons, sionistes, communistes, sociétés secrètes diverses, organisations internationales) et pour désigner, dans le système qui en résulte, le noyau dur des « maîtres du monde ».

    Quand à confirmer que l’un ou l’autre fait ou faisait partie de la franc-maçonnerie, c’est le dernier de mes soucis puisqu’ils agissent dans le secret. Je pense que seul l’intéressé lui-même est à même de le confirmer.

  9. 26 02 2011
    deux ou trois (08:27:55) :

    Peut importe COMMENT et AVEC QUI Satan va amener le monde au chaos, le résultat est là ….. nous y allons. Et de ce chaos provoqué va surgir l’antichrist qui se fera passer pour Dieu et qui écrasera tous ceux qui sont de Dieu, y compris Israël qui passera par des moments très sombres, pour enfin reconnaître son Messie. Mais nous devons garder les yeux fixés sur notre cher Seigneur, pour « marcher » sur ces eaux tumultueuses et vaincre le vent de cette mauvaise tempête. Gloire à notre Sauveur et Maître et à Son Père céleste. Deux ou trois




Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers