D’Amaterasu à la voix de l’empereur

17 03 2011

De 4:19  Veille sur ton âme, de peur que, levant tes yeux vers le ciel, et voyant le soleil, la lune et les étoiles, toute l’armée des cieux, tu ne sois entraîné à te prosterner en leur présence et à leur rendre un culte : ce sont des choses que l’Eternel, ton Dieu, a données en partage à tous les peuples, sous le ciel tout entier.

On parle de plus en plus d’Apocalypse, de dimension biblique, ou d’exode massif en ce moment. Tous ces termes relatifs à la Bible ont pour but de souligner l’ampleur des catastrophes qui secouent l’humanité. Tout cela fut annoncé il y a bien longtemps, mais les hommes ne l’ont pas cru et n’ont pas rendu le culte qu’ils devaient rendre au Seigneur. Ils ont ignoré la grâce en Jésus-Christ, pour se confier dans des religions trompeuses ou leur science, et aujourd’hui au terme des jours et de la patience de Dieu, les hommes doivent en payer le prix. Si encore des voix s’élevaient dans le monde pour crier à la repentance, mais même l’Epouse de Christ enfoncée dans son sommeil reste absente, car endormie.

Attendant un enlèvement hypothétique, résultat d’une mauvaise interprétation des écritures et entretenu par un courant antéchrist au sein même des églises, beaucoup espèrent échapper au jugement en cours. Mais si l’Epouse de Christ ne se réveille pas et reste folle, alors elle sera jugée de la même manière que le monde et en subira les mêmes châtiments. Prêcher l’enlèvement pour échapper aux tribulations, revient à détourner l’Epouse du Christ, du rôle majeure qu’Elle doit jouer dans la fin des temps. Persister dans cette doctrine est une apostasie, car elle vide de toute sa substance le contenu prophétique du Verbe divin. Je préfère donc mille fois plus être condamné par les aveugles antéchrists qui polluent l’Eglise de leurs doctrines mensongères, que de perdre l’Esprit.

Aujourd’hui le monde semble se battre contre les éléments et la fatalité, mais c’est faux. Le monde se bat contre son créateur et contre sa Parole. Il faut bien comprendre que le combat en cours est premièrement spirituel. Comme lorsque l’Eternel est intervenu Lui-même pour combattre contre l’Egypte pour libérer son peuple de pharaon, aujourd’hui l’Eternel combat pour son Epouse. Il est une chose essentielle et rarement enseignée dans ce combat contre l’Egypte, qui est la dimension spirituelle de la bataille. Car pour chaque plaie qui frappa l’Egypte, du Nil au fils du Pharaon, c’est en fait un dieu égyptien qui est symboliquement frappé. Le Dieu des hébreux a méthodiquement et de manière progressive en remontant l’échelle du panthéon égyptien, abattu toutes les divinités les plus représentatives du pays, pour à la fin être déclaré comme le seul Dieu de l’univers. Ecoutez l’audio sur la fête de Pâque, pour en savoir plus : http://lettrealepouse.free.fr/menora/7fetes/7fetes01.html

Les séismes les plus importants qui frappent ces derniers temps, frappent souvent des symboles  religieux forts, Haïti et son Vaudou, Concepcion et sa Vierge au Chili, Christchurch et maintenant le shintoïsme par le biais d’un pays qui conserve encore un dieu vivant sur son sol. L’empereur Akihito du Japon qui est sorti hier de son silence pour une allocution télévisée – du jamais vu – en dit long sur la gravité des événements que vit depuis vendredi l’archipel, et avec lui le monde entier.  Au japon, la discrétion de l’empereur est quasi-légendaire. Le symbole est immense dans un pays où l’empereur n’exerce pas le pouvoir, mais détient une fonction honorifique et religieuse respectées par la grande majorité des Japonais. Une allocution extraordinaire intitulée “message aux sinistrés “. Costume gris, cravate et ton grave, celui qui a succédé à son père Hirohito a appelé les Japonais “à s’entraider main dans la main”. Il a dit “prier pour la sécurité du plus grand nombre”.

akihitotelevision2011.jpg

“Traditionnellement, même en cas de situation exceptionnelle, l’empereur ne s’exprime pas. La dernière fois, c’était le 15 août 1945 (quelques jours après les bombardements de Nagasaki et Hiroshima, pour annoncer la reddition du pays, )”, précise Jean-François Sabouret, sociologue spécialiste du Japon, interrogé sur Europe 1. “Hirohito avait alors demandé au peuple japonais de ‘supporter l’insupportable’.

Il a existé en japonais plusieurs appellations respectueuses pour l’empereur, employées à diverses époques et dans différentes circonstances (par les ministres, par l’empereur lui-même, lors des cérémonies religieuses etc.), mais beaucoup n’existaient que sous forme écrite et se lisaient toutes Sumemima no mikoto ou Sumera mikoto, « sublime souverain qui règne au-dessus des nuages ». Mikado littéralement « sublime porte » (Babylone signifie la porte des dieux), désignant à l’origine le palais impérial, fut adopté par métonymie pour désigner la fonction impériale (comme l’Élysée désigne la fonction Présidentielle en France) aux époques Heian et Edo. L’appellation la plus usitée de nos jours est Tennō, « empereur céleste ».

LA SUITE…


Actions

Informations






Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers