Le principe d’Hanania

10112011

La côte méditerranéenne a connu pendant une semaine des intempéries et une très forte houle liée à une énorme dépression centrée en pleine mer. Ces conditions climatiques apocalyptiques ont fait plusieurs morts. En plus des pluies, des orages, des vents violents jusqu’à 130 km/heure en rafales et des cours d’eau en crues, c’est une très forte houle qui est venue s’abattre sur la côte en ce mardi 8 novembre 2011. Comme l’a très bien expliqué Evelyne Dheliat au JT de Laurence Ferrari, il s’agit d’une dépression à cœur chaud qui se comporte un peu à la manière d’un cyclone avec son œil au centre et les vents qui tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. En marge du G20 de Cannes et des propos haineux envers Netanyahu, la côte varoise a été ravagée. Une forme de malédiction qui illustre en grandeur nature le songe des trombes, car cela vient vite et fait retomber des masses d’eau considérable sur les bateaux pris dans leur champ d’activité. Mais cela n’est pas fini, ça commence !

meteoevelynedheliat.jpg

Ce que nous vivons en ce moment je l’appellerais le principe d’Hanania. Dans le royaume de Juda du temps de Sédécias fils de Josias, la vie se poursuivait tranquillement, mais c’était une illusion. Les gens se rendaient encore au temple, mais c’était pour la forme, car au-dehors ils menaient une vie de bâton de chaise. Pourtant Jérémie le prophète avertit le roi et le peuple que bientôt le temple et le peuple seront soumis et déportés à Babylone. Les religieux considèrent les paroles de Jérémie contre le temple et Jérusalem comme blasphématoires. Ils vont donc lui faire un procès en bonne et due forme avant de le lapider. Contrairement aux chefs religieux, les chefs politiques qui étaient aussi les juges officiels décident de l’écouter et lui sauve la vie.

Dans le royaume de Juda, on sent que la fin approche malgré la prétention des religieux et faux prophètes qui clament bien haut que Dieu ne permettra jamais que Jérusalem et son temple soient détruits. Ces hommes représentaient une classe d’ultrafondamentalistes qui avaient dissocié la pratique religieuse de la vie morale. Afin d’illustrer de manière frappante la prochaine déportation du peuple, l’Eternel demande à Jérémie de se confectionner un joug de bois et de le porter, les lanières et les barres de bois symbolisant l’asservissement à Babylone. Hanania se présente alors comme prophète de l’Eternel et brise le joug de Jérémie en affirmant que la déportation n’aura pas lieu. L’Eternel par la voix de Jérémie annonce la mort d’Hanania et alourdit le jugement sur Juda, le joug de bois deviendra un joug de fer.

Aujourd’hui la situation est identique. Lorsque souffle le vent de la tempête, le réflexe de l’homme est de rechercher premièrement les causes naturelles de l’évènement; il analyse ses propres données, parce que sa vérité repose sur sa vision. Pourquoi un volcan en éruption? N’est-ce pas le rôle d’un volcan d’entrer en éruption, puisque les jours de la terre ne sont pas terminés, et que la terre a besoin de la chaleur de la terre afin de vivre ses saisons. Nous avons eu des évènements catastrophiques qui soulignaient souvent des avertissements du Seigneur. Mais le monde, surtout le monde religieux n’en tient pas compte.

Puisqu’il en ainsi, alors le jugement des rebelles à l’Eternel va être alourdi et renforcé. Ce blog a débuté en 2007 au début du mandat présidentiel de Sarkozy et ce n’est certainement pas un hasard. Depuis je ne cesse de dénoncer les agissements et directions politiques que prend cet homme. Il est un instrument majeur pour placer un joug de bois sur les épaules de la France afin de la placer sous la tutelle catholico-européenne. Mais comme le soulignait Bernard Guetta sur France Inter ce matin, l’Europe communautaire qui se façonne aujourd’hui est exclusivement économique et seule la préservation de la monnaie est sa justification. Dans un processus totalement antidémocratique, car sans référendum populaire pour l’appuyer, l’Union européenne avance inexorablement vers un fédéralisme contraint, qui révèlera alors le vrai visage de la Bête de l’Apocalypse. Mais alors vous aurez un joug de fer sur les épaules de l’Europe.

L’Allemagne a repris depuis plus d’un mois les rênes de l’Europe. Avec un message sans ambiguïté : l’Europe sera fédérale ou ne sera pas. Et quand l’Allemagne dit « fédérale », elle pense « allemande » très fort. L’Allemagne a repris depuis plus d’un mois les rênes de l’Europe. Avec un message sans ambiguïté : l’Europe sera fédérale ou ne sera pas. Et quand l’Allemagne dit « fédérale », elle pense « avec une rigueur allemande ».

Observez combien de fois le mot convergence a été prononcé depuis quelques jours. Le président de la République l’a cité à de nombreuses reprises dans son interview télévisée et Bruno Le Maire nous a même expliqué qu’il passait plus de temps à Berlin qu’à Paris pour travailler sur les projets budgétaires et « s’inspirer » du modèle allemand.

Le reproche fait à l’euro et à la zone euro depuis des années, et en particulier depuis la crise de la dette, c’est qu’on ne peut pas avoir de monnaie commune sans gouvernance économique et convergence budgétaire et fiscale. Depuis la crise grecque, la situation évolue rapidement. Après un ultimatum à la Grèce de Papandréou : « Le plan ou la porte », l’Allemagne s’est tournée vers l’Italie de Berlusconi avec un message clair : « L’austérité ou la porte », et même l’austérité pour l’Italie ET la porte pour Berlusconi qui ne passera pas le cap du printemps 2012 à la tête du gouvernement italien. Mais, plus subtilement, l’Allemagne a fait comprendre à la France qu’elle était la prochaine sur la liste. Même si Angela Merkel a accepté de faire de Nicolas Sarkozy le porte-parole de son gouvernement européen, cela ne l’a pas empêché de lui adresser un message clair : « Réduction du déficit ou la porte ». De retour du sommet européen, on n’a d’ailleurs plus entendu parler que de nouveau plan d’austérité en France et le mot à la mode va être la convergence. Le message est bien passé.

Contrairement aux apparences, l’Europe avance. Vite. Plus vite qu’on n’aurait pu l’imaginer il y a encore quelques mois. Grâce aux crises successives, convergence et fédéralisme économiques sont devenus des évidences.

Lors d’un débat avec des étudiants le 8 novembre à Strasbourg où siège du Parlement européen, Sarkozy s’est déclaré en faveur du fédéralisme, condition selon lui du bon fonctionnement de la monnaie unique. Il a cependant estimé que cette notion entrait en contradiction avec l’idée d’élargissement de l’Union européenne. « Nous sommes 27. Il faut, à l’évidence, qu’on s’ouvre à terme aux Balkans. On sera 32, 33 ou 34. Personne ne pense que le fédéralisme, l’intégration totale, c’est possible à 33, 34, 35 pays. » Mais « il n’y aura pas de monnaie unique sans un accroissement de l’intégration économique et de la convergence, et c’est ce vers quoi l’on va. » « Clairement, il y aura deux vitesses européennes : une vitesse vers davantage d’intégration dans la zone euro et une vitesse plus confédérale dans l’Union européenne », a ajouté le chef de l’Etat. Il a, par ailleurs, de nouveau qualifié d’« erreur » l’entrée dans la zone euro, en 2001, de la Grèce.




Next target > ITALY

9112011

A peine la poussière des gravats provoquée par l’effondrement de la Grèce retombe t’elle, que les marchés se cherchent une nouvelle cible et pas n’importe laquelle, l’Italie. Cette fois on s’attaque à du lourd et les dégâts vont être immenses.

f16missile.jpg

Le coût de financement de la dette de l’Italie a atteint de nouveaux sommets ce mercredi, au lendemain de l’annonce du départ du président du Conseil Silvio Berlusconi. Pour la première fois de l’histoire de la zone euro en 1999, le rendement des titres souverains à échéance 10 ans du pays a dépassé 7%. A midi, il touchait 7,6%.  Il s’agit d’un niveau jugé insoutenable à long terme. « Si l’on considère l’Europe, il faut être conscient que la zone euro ne peut survivre que si les rendements des obligations d’Etat de pays tels que l’Italie et l’Espagne restent proches de ou inférieurs aux niveaux actuels. Ces pays ne sont pas en mesure de supporter des niveaux beaucoup plus élevés pendant une période prolongée. », explique Ad van Tiggelen, stratégiste Senior chez ING IM.

Le gouvernement italien a peu apprécié les remarques de Nicolas Sarkozy sur l’Italie lors du dernier sommet européen et estime que le président français a favorisé les « attaques spéculatives » des marchés financiers à l’égard de l’Italie. Evènement rarissime, le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, est monté au créneau pour s’en prendre à mots couverts à l’attitude du président français. Selon lui, et outre le fameux sourire échangé avec Angela Merkel à l’évocation de la situation italienne, les propos de Nicolas Sarkozy affirmant qu’en cas d’échec des négociations l’Italie serait la prochaine cible des marchés a provoqué des « attaques spéculatives ».

De toute façon ces attaques auraient eu lieu, car les américains n’ont plus d’autre alternative pour financer leurs déficits commerciaux et publics que de maintenir un feu roulant sur l’euro, pour tenter de sauver encore un peu le dollar. Mais tout cela n’est qu’affaire de temps et ils y viendront aussi tôt ou tard. Cependant il convient d’analyser la situation actuelle dans son fond. Si nous n’avions pas placé autant d’hommes politiques corrompus par la logique du pouvoir et de l’argent là où ils sont, aujourd’hui la crise de la dette n’existerait pas.   »Car, lequel de vous, s’il veut bâtir une tour, ne s’assied d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi la terminer, de peur qu’après avoir posé les fondements, il ne puisse l’achever, et que tous ceux qui le verront ne se mettent à le railler, en disant: Cet homme a commencé à bâtir, et il n’a pu achever ? » Luc 14:28-30

Quand vous mettez les pires individus au pouvoir, vous n’obtiendrez que le pire des résultats. Mais ces hommes ne sont que la représentation d’un résultat électoral, le choix d’une nation qui vote selon ses convictions. Ils sont la projection politique d’un corps électoral totalement corrompu que Paul décrit ainsi : « Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là. » (II Tim. 3:1-5).

C’est une puissante prophétie sur l’avilissement du caractère, dans « les derniers jours ». Ce moment est arrivé — et les conditions empirent quotidiennement ! Regardez autour de vous. Le comportement des gens change rapidement — pour le pire. La meilleur preuve en est le choix politique de leurs élus. Ils votent ce qu’ils ont dans leurs cœurs et c’est le péché qu’ils choisissent.

La dégénérescence des attitudes et du comportement des gens est flagrante comparée à celle de la génération passée. Il y a toujours eu des actes de grande violence mais, maintenant, ils se produisent plus souvent. Il y a toujours eu des menteurs mais, maintenant, le problème de séduction est plus omniprésent. Il y a toujours eu de l’adultère mais, maintenant, le pourcentage de gens qui le commettent est plus élevé que jamais. Il y a toujours eu des divorces mais, maintenant, cela est beaucoup plus commun. Il y a toujours eu des jeunes irrespectueux. Bientôt toute une génération aura oublié le cinquième Commandement: « Honore ton père et ta mère. » Quoiqu’il y a toujours eu des vols, les statistiques révèlent que cela n’a jamais été aussi pire — même dans les pays les plus riches, où déjà les gens possèdent beaucoup plus de biens matériels juste à cause de l’endroit où ils sont nés !

On pourrait en dire davantage sur chaque terme ou phrase que l’apôtre Paul utilisa. Et, nous n’avons pas parlé de la pornographie, des enfants violentés, de la violence et la propension dans le sexe illicite, de l’usage de la drogue, de la haine et de la guerre ! Toutes ces conditions se sont combinées afin de créer un âge que l’apôtre Paul a décrit avec justesse comme « périlleux » — ou très dangereux ! Toutes ces choses indiquent que nous sommes dans les derniers jours !

Je me suis parfois demandé pourquoi tant de songes portaient sur la finance, il est clair aujourd’hui, avec les évènements actuels, que tout autre problème que celui de la dette est relégué aux Calendes grecques. Comment parler à des chrétiens de choses spirituelles quand leurs seuls préoccupations sont d’ordres matériels ? En leur ôtant leurs richesses terrestres, car alors peut être un petit nombre reviendra t’il aux richesses de la Parole divine. « Quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. » Matthieu 7:21-24




Des évènements en trombes

2112011

Comme tout le monde, aujourd’hui je suis très surpris par les nouvelles qui tombent à une cadence incroyable, notamment par leur importance et profondeur sur les nations dans le monde. Pourtant le dernier songe nous avait prévenus, des évènements majeurs vont s’abattre en trombes sur la mer des peuples.  Ayant été établi pour observer et prévenir quant aux évènements eschatologiques, le message du Seigneur est clair. Désormais rien n’empêchera plus les nations d’être emportées par les forces antéchrists qu’elles génèrent elles-mêmes, mais pour le reste fidèle, il convient de se concentrer sur le chemin balisé par Christ, dont les ordres stricts énoncés dans les évangiles doivent être suivis à la lettre. Pour les mous, les tièdes, les œcuménistes ou mégachurchistes la messe est dite, car ils vont rester cloués au bord de la falaise à regarder et subir des évènements qui les effraient et qu’ils ne comprennent plus. Ceux qui sont sur le chemin se reconnaitront, qu’ils sachent que leur marche, contrairement aux autres, continue et poursuit sa course le long du rivage, mue par une dynamique voulue par Jésus qui est lui-même le chemin.

Ce qu’ils voient venir en trombe (soit très rapidement) sont des turbulences, politiques, économiques ou religieuses qui vont les aspirer de grés ou de force dans leurs tourbillons. Voilà donc ce qui fut écrit début octobre. Maintenant voyons ce qui s’est passé ces derniers jours dans l’actualité politique, économique et religieuse. 

Le printemps arabe a connu un rebondissement énorme avec la fin brutale de Kadhafi. A peu près au même moment les bons résultats du parti Ennahda aux élections tunisiennes  et l’importance accordée à la charia, le même jour, par Moustapha Abdeljalil, le président du Conseil national de transition (CNT) libyen, illustrent le poids des islamistes après la chute de régimes autocratiques qui les ont longtemps opprimés. C’est particulièrement remarquable en Egypte où les islamistes s’en prennent désormais ouvertement aux coptes qui fuient en masse le pays face aux persécutions et à une recrudescence de violence de la part du Hamas à Gaza où la frontière redevenue une passoire, laisse passer armes et terroristes dans tous les sens pour attaquer Israël. Attaques islamistes qui débordent désormais en France devenue la Nation qui soutient le plus activement la révolution arabe muée en révolution islamique.

chariahebdo.jpg

« Charlie Hebdo », rebaptisé pour l’occasion « Charia Hebdo », a décidé de faire de Mahomet le « rédacteur en chef » de son prochain numéro à paraître mercredi. Six ans après le procès des caricatures, on prend les mêmes et on recommence ? Peut-être de manière encore plus radicale : les locaux de l’hebdomadaire satirique ont été incendiés dans la nuit du mardi 1er au mercredi 2 octobre et le site Internet a été piraté.

« 100 coups de fouets si vous n’êtes pas morts de rire » s’exclame en une, un Mahomet facétieux qui vient « fêter » l’arrivée au pouvoir du parti islamiste Ennahda en Tunisie. Rebaptisé Charia Hebdo, l’hebdomadaire s’ouvre sur un édito du prophète, ou plus exactement sur une prosopopée autour de son personnage, qui ne cache pas l’inquiétude que suscite la victoire des islamistes qui ferait presque regretter à certains la période Ben Ali : « Quel intérêt aurait un parti religieux à prendre le pouvoir pour ne pas appliquer ses idées ? », dit en substance un édito intitulé apéro halal en référence aux apéros saucisson vin rouge organisé par les Identitaires. Une provocation qui en répond à une autre : celle qui consiste à dire qu’il n’y a rien à craindre avec les islamistes au pouvoir et que tout va bien Madame la Marquise

Dans le même registre islamo-politique il faut ajouter la décision, notamment de la France, de faire entrer comme Nation à part entière, la Palestine à l’UNESCO. Un beau geste pour la paix pensaient nos politiques français. Mais ils vont déclencher un chaos dans la région dont ils ne mesurent pas l’ampleur. Arabiser les lieux saints juifs, et plus précisément le caveau des patriarches à Hébron pour en faire une mosquée, reviendrait  en France à transformer Lourdes en mosquée pour les catholiques, c’est tout simplement inacceptable pour un juif. La guerre religieuse est désormais déclarée en Israël et le monde va rapidement comprendre le poids que représente cette Nation pour l’Eternel. Le Premier ministre israélien a annoncé mardi qu’il ordonnait la construction de 2.000 logements destinés à des Israéliens et dont la majorité se trouveront à Jérusalem-Est, revendiquée par les Palestiniens comme la capitale de leur futur Etat souverain. Benyamin Nétanyahou a précisé dans un communiqué que les nouvelles constructions incluraient des colonies situées près de Jérusalem et dont il estime qu’elles devraient revenir à l’Etat hébreu dans le cadre d’un accord de paix. Un responsable israélien s’exprimant sous le couvert de l’anonymat a expliqué que l’accélération des constructions à Jérusalem-Est était une réponse à de récentes initiatives unilatérales palestiniennes. Les Palestiniens exigent l’arrêt de la colonisation avant toute reprise des négociations de paix avec Israël, qui rejette cette exigence. La paix n’est désormais plus possible et cela à cause de la folie du monde et de ses choix antéchrists.

Et pendant ce temps en Europe, la Bête européenne est confrontée à ses démons. L’écho médiatique du show sarkosien  retentissant encore dans nos oreilles après sa solennelle allocution télévisée où il affirmait avoir sauvé le monde du chaos grâce à sa maestria, la Grèce dans sursaut démocratique annonce un referendum.  Il s’en suit un séisme politico-financier sur tout le continent.

A la surprise générale, le Premier ministre grec a annoncé la possible tenue, en décembre, d’un référendum sur le plan d’aide européen à son pays au début de 2012. Pour lequel il a obtenu le soutien de son gouvernement. Sa décision a fait lourdement chuter les marchés. Les dirigeants européens se réunissent ce mercredi en urgence avant le sommet du G20. Il est vrai que toute forme de démocratie directe concernant l’Europe est interdite sur le continent et personne ne s’attendait à ce revirement démocratique, tant nos autocrates ont pris l’habitude de bafouer la liberté des peuples dans l’empire de la Bête de l’Apocalypse.

 paiqueeurope.jpg

Ce coup de théâtre a déclenché une forte chute des marchés financiers. Les taux payés par l’Italie, devenus le baromètre du risque de contagion dans la zone euro, se sont à nouveau envolés, malgré l’intervention massive de la Banque centrale européenne (BCE). Et la déclaration commune franco-allemande qui se dit déterminée à appliquer les décisions prises la semaine dernière n’ont pas même réussi à freiner le mouvement. Il est vrai que l’accord de Bruxelles, par son flou, n’avait déjà guère convaincu les marchés. Mais il est certain que désormais la tension aura de la peine à retomber. Face à la panique généralisée, peu de voix se sont faites entendre pour soutenir la décision de George Papandréou. L’association alter-mondialiste Attac salue cependant «une première avancée démocratique».




La paix de l’UNESCO

31102011

Dimanche après-midi, les sirènes ont retenti dans les localités du sud d’Israël. Une pluie de missiles s’est abattue dans plusieurs villes : Ashdod, Ashkelon, Gan Yavné et Sdérot. Ce weekend une trentaine de missiles ont donc été tirés depuis la bande de Gaza. Un de ces missiles a explosé à proximité de la base où travaille ma fille dans le cadre d’une coopération avec l’armée. C’est la première fois qu’une de ces armes tirées au hasard sur des civils, explose si loin de son pas de tir. Cela signifie que des missiles d’un type nouveau, de portée et de puissance accru sont arrivés dans la bande de Gaza récemment et sont utilisés sans considération du geste de paix que représente l’échange du prisonnier Gilad contre 1000 terroristes. Voilà qui en dit bien plus sur les intentions réelles des palestiniens que tous les discours trompeurs relayés par les médias occidentaux.

islamicjihadmissile.gif

Ce que signifie vivre sous le feu des roquettes et missiles lancés depuis la Bande de Gaza pour des milliers de civils israéliens… http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=28134

Pour un citoyen français préoccupé par la crise et les élections présidentielles à venir, le plus souvent désinformé par des médias hexagonaux quant au conflit israélo-palestinien – voir Un œil borgne sur la planète de France 2 -, des tirs quasi quotidiens depuis la Bande de Gaza sur le Sud d’Israël, cela paraît importer bien peu. Pourtant la vie de centaines de milliers de citoyens israéliens est rendue invivable au mépris des lois internationales et des droits de l’Homme. Une roquette, cela terrifie, détruit, tue ou blesse…Ce qui ne soulève aucune émotion ici, alors que la pseudo Flottille de la Paix coup de pub et propagande aura fait couler tant d’encre et suscité tant d’indignation de la part de citoyens bernés.

Il est 8 h du matin le 29 octobre près d’Ashkelon. Moshe Ami, qui revient de Petah Tikva où il est allé rendre visite à son frère, appelle sa compagne, Ela. Il lui dit qu’il vient la chercher pour aller faire des courses. Celle-ci entend l’alarme qui annonce l’arrivée d’une roquette. C’est près de chez elle. Elle le rappelle. Pas de réponse. Elle le rappelle une seconde fois. Il lui dit qu’il a été blessé par des éclats mais que ça va. Il est emmené en ville à l’hôpital Barzilai Medical Center. Il mourra une heure et demie plus tard sur la table d’opération. Ses blessures à l’abdomen l’ont tué.

De manière laconique le ministère des Affaires israélien indique que « 4 enfants lui survivent » et que l’enfant d’Ela l’appelait « Abba » – Papa-… Derrière cette pudeur on imagine le drame humain de ces vies bouleversées par un tir au hasard contre des populations civiles. Tirs qui constituent des attaques terroristes répétées contre les populations civiles du Sud d’Israël, ce qui est, bien évidemment, contraire à toute loi internationale, viole la Résolution 1860 du Conseil de Sécurité – résolution contraignante –. Ces vagues, qui arrivent par vagues de plus ou moins forte intensité, de manière totalement imprévisible, au petit malheur la chance, peuvent « seulement » terroriser et tomber dans des terrains vagues, mais peuvent aussi détruire des bâtiments, vides ou pas, blesser et tuer…

Le 26 octobre des dizaines d’Israéliens en état de choc ont dû être traités. Le 27 au matin plus de 3.000 enfants israéliens n’ont pas pu se rendre à l’école par mesure de protection.

Ce que souligne l’Ambassadeur Ron Prosor, Représentant permanent israélien auprès de l’ONU, qui ajoute qu’Israël ne peut laisser à la seule chance le soin de protéger ses citoyens, comme il le rappelle le dans une lettre envoyée au Président du Conseil de Sécurité et au Secrétaire général des Nations unies, leur demandant d’intervenir. Comme il demande à la communauté internationale de réagir. Israël se doit de répliquer en prenant pour cibles des terroristes , leurs QG, leurs camps , leurs zones de tirs. D’autant que la portée des fusées lancées depuis Gaza est de plus en plus longue et leur charge explosive de plus en plus importante, donc létale.

Cette nouvelle vague d’attaques est d’autant plus incompréhensible, note cet Ambassadeur israélien, qu’Israël facilite actuellement l’activité commerciale et les mesures de développement international dans la Bande de Gaza…Et s’est dit prêt à reprendre les négociations avec les Palestiniens. Sans conditions.

Pendant ce temps en France on titre : Unesco : un jour «historique» pour la Palestine

parisunesco.jpg

Le 31 octobre 2011 restera gravé comme une date «historique» pour toute la Palestine. Le territoire vient en effet d’être reconnu et pour la première fois, comme membre à part entière de l’Unesco (*), qui, il ne faut pas l’oublier, est l’une des principales agences de l’ONU. C’est au cours d’un vote au siège de l’Unesco à Paris, que cette adhésion a été adoptée avec 107 voix, contre 14 contre. L’ histoire retiendra que la première pierre de l’État palestinien a été posée à Paris avec le soutien de la France.

La  résolution a été adoptée par 107 voix pour, 52 abstentions et 14 voix contre, parmi les pays présents. A l’issu des résultats, le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne, Riyad al-Malki n’a pas caché sa joie. «C’est vraiment un moment historique qui rend à la Palestine certains de ses droits. Ce vote permettra d’effacer une infime partie de l’injustice faite au peuple palestinien», s’est-il réjoui.

Parmi les pays qui ont voté pour, la France, elle, a créé la surprise. Il y a quelques jours pourtant, le pays jugeait encore l’idée «prématurée». Dans le camp des «contre», si les Etats-Unis et Israël ne se faisaient aucune illusion, la claque, elle, fait mal. L’échec est d’autant plus cuisant pour Washington que jusqu’au bout, les Américains ont tenté de faire plier l’organisation en la menaçant de lui couper les vivres (22 % du budget).
Et puisque le vote est positif, reste à se poser la question de la survie de l’UNESCO dans la mesure ou les Etats-Unis devraient couper tous les fonds alloués à l’organisation… Soit 22% du budget annuel. En fait, grâce notamment à la France, c’est un organisme particulièrement anti-israélien de l’ONU qui verra ses contributions fortement diminuer dans les prochains mois. L’Unesco n’a pas un budget très élevé donc elle survivra sans doute même sans l’argent Américain. En revanche cette organisation ne mérite plus son nom depuis longtemps, car elle s’occupe davantage de politique que de culture.

L’Allemagne et le Canada ont voté contre, tandis que l’Italie et le Royaume Uni se sont abstenus. Les Etats-Unis ont voté contre également. Ils avaient annoncé quelques heures plus tôt que les fonds américains attribués à l’Unesco seraient supprimés. Ceux d’Israël devraient suivre également, amputant de près d’un quart le financement global de l’organisation.

De manière unilatérale l’UNESCO rebaptisait le Tombeau de Rachel sous un nom islamique il y a quelques mois. Puis l’UNESCO a voulu interdire aux juifs de fouiller archéologiquement le sol de Jérusalem. Le classement comme faisant partie de la culture arabe au patrimoine mondial des lieux saints chrétiens et juifs comme la tombe des patriarches à Hébron, le tombeau de Rachel, le tombeau de Joseph, l’esplanade du Temple à Jérusalem rebaptisé esplanade des mosquées, le Mur occidental qu’ils rebaptiseront mur de Bourak… etc. D’une certaine manière c’est la mémoire biblique des lieus saints israéliens que les musulmans veulent effacer et cela avec l’aval de l’UNESCO et de la France qui entre dans le club des négationnistes bibliques.

Car avec cette première victoire diplomatique, la Palestine aujourd’hui a gagné du terrain dans sa démarche d’adhésion à l’ONU en tant qu’Etat membre. Le 23 septembre dernier, Mahmoud Abbas s’était rendu à Washington pour en faire solennellement la demande. Il va maintenant falloir attendre le 11 novembre, date à laquelle le Conseil de sécurité doit rendre sa décision. Et cette fois, les Etats-Unis vont jouer leur droit de veto, ne laissant ainsi aucune chance à la Palestine.




Les fleurs de lys de la République sarkosienne 2

26082011

Deutéronome 5:29  Oh ! s’ils avaient toujours ce même cœur pour me craindre et pour observer tous mes commandements, afin qu’ils fussent heureux à jamais, eux et leurs enfants !

laepoleemploi.jpg

Dans le contexte qui est le nôtre, celui de la fin des temps, il est particulièrement important de savoir où se situer, par rapport à la Parole de Dieu. Alors que l’apostasie et l’iniquité vont grandissantes, que l’empire de la Bête et son faux prophète prennent la dimension biblique que les écritures ont annoncé depuis longtemps, comment tout cela s’inscrit-il dans notre actualité contemporaine.

Force est de constater que plus l’Epouse s’enfonce dans le profond sommeil qui précède le retour de l’Epoux, plus on s’agite du côté de l’adversaire pour préparer le terrain du combat à venir. Dans la malédiction qui accompagne ceux qui défient l’Eternel, croît l’arbre inique de la connaissance du bien et du mal, qui portera bientôt le fruit antéchrist de ceux qui œuvre à son avènement.  Ap 17:13  Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête.

Nicolas Sarkozy avait déjà un lourd passif sur les finances publiques. En 1995, Alain Juppé avait affirmé que le ministre du budget d’Edouard Balladur avait laissé les finances publiques dans un état « calamiteux », qui avait abouti à de fortes hausses d’impôts pour tenir les objectifs de Maastricht. En 2007, Philippe Séguin avait dénoncé le « paquet fiscal » et un rapport de la Cour des Comptes de 2010 affirmait que plus de la moitié de la hausse des déficits ne venait pas de la crise. Ceux qui n’ont pour seuls desseins que de donner toujours plus d’autorité et de puissance à la bête par des traités trompeurs comme à Maastricht ou Lisbonne, contribuent également au développement de la malédiction qui frappe la bête. Endetter le pays par des mesures iniques, aura eu pour conséquence finale d’exiger une plus grande intégration dans l’Union européenne en favorisant une réelle gouvernance par un exécutif fédéral.

Il y a peu, les médias titraient « Travailler plus pour gagner plus », le slogan de la campagne présidentielle française de 2007 lancé par Nicolas Sarkozy. Elle symbolise la volonté du candidat de favoriser la croissance économique par la vertu du travail, plutôt que par l’assistanat. Aujourd’hui les chiffres tombent les uns après les autres, telle une serpe qui couperait et taillerait dans le vif de l’arbre symbole de la croissance économique que s’est choisie notre nation pour être représenté sur la pièce d’un euro.  La pierre de faîte assise au pinacle de la Nation française voit encore tomber trois autres fleurs de lys de sa couronne mariale gagnée lors de son intronisation comme chanoine au Latran.

Emploi, pouvoir d’achat et croissance, les trois vertus cardinales de notre Grand Chanoine s’effacent comme l’écho de ses promesses jamais tenues. Comme excuse on nous assène la crise la plus grande jamais connue depuis 1929. Alors que l’on connait parfaitement quel fut le moteur financier qui précipita le monde dans le gouffre, absolument aucune décision politique ne fut prise pour contrecarrer ou arrêter le moteur, au contraire. Bien que successivement en commençant par le sud les gouvernements de la Bête promettaient du sang et des larmes à leurs populations respectives pour assainir les finances publiques asséchées par la dette, les établissements financiers  distribuaient des dizaines de milliards de bénéfices et des bonus comme si rien ne s’était passé.

Résultat de la folie collective de ceux qui nous gouvernent. Le chômage a encore augmenté en juillet, totalisant 36 100 nouveaux demandeurs d’emploi, il faut ajouter 47 900 chômeurs qui ont été rayés des listes de Pôle emploi. Des radiations administratives, résultat de la dématérialisation du service public. Un mois de juillet noir, qui atteint les 84 000 chômeurs, si l’on additionne les radiations aux nouveaux demandeurs d’emploi. Gauche et syndicats mettent en cause les priorités du gouvernement depuis l’accession de Nicolas Sarkozy à l’Elysée : paquet fiscal autrefois et plan de rigueur aujourd’hui.

« L’Europe vient de faire une comparaison, elle a sorti les chiffres juste avant l’été : entre la France et les autres pays européens, le pouvoir d’achat depuis 2007, n’a cessé de croitre dans notre pays : +3,7%, là ou contraire il a stagné dans tout le reste de l’Europe », a déclaré Frédéric Lefebvre, secrétaire d’Etat au Commerce, vendredi matin sur Europe 1. En général plus le mensonge est gros et mieux il passe. Vu la taille de celui-ci, il devrait passer sans problème. L’inflation ayant largement mangé les hausses de salaires depuis l’entrée en vigueur de la monnaie mariale, il fallait oser la sortir celle-là, juste au moment où le gouvernement annonce un train de mesures d’austérité.  Mais Lefebvre n’a pas totalement tort, une catégorie de français a vu fortement progresser son pouvoir d’achat depuis 2007, c’est les 1% les plus riches. Mais les riches vont faire preuve de solidarité face à la dette, et une modeste obole leur sera ponctionnée pour la forme. En cela François Fillon s’avère être le digne héritier de Joseph Caillaux ministre des finances de Clémenceau qui déclarait : « Faites payer les pauvres ! Bien sûr, les riches ont la capacité de supporter des impôts plus lourds, mais les pauvres sont tellement plus nombreux »

Les chiffres trimestriels de la croissance viennent de tomber et ne sont pas franchement encourageants puisque l’économie française a enregistré une croissance de 0% au deuxième trimestre. Il y a trois mois, Christine Lagarde se glorifiait de la réussite de notre économie et s’en attribuait immédiatement le mérite. Il faut dire que l’ancienne ministre de l’économie, est coutumière des excès de communication lors de la publication des chiffres de croissance. En effet, on pouvait déjà objecter que 70% de la croissance annoncée (0.7 point sur 1) venait de la hausse des stocks, ce qui relativise fortement les résultats. Pire, outre le fait que notre économie a stagné au second trimestre, la révision des chiffres du premier s’est faite par le bas, puisque le PIB a finalement augmenté de 0.9%, dont 90% attribuable aux stocks ! Bref, tout ceci relativise grandement le discours triomphateur de l’équipe gouvernementale. Dans un contexte général ou la population française croît de 0,6% par an, depuis la présidence Sarkozy, nous sommes clairement en récession permanente et c’est encore pire quand on passe d’un PIB nominal au réel qui est corrigé de l’inflation.

Pour ce qui concerne les chrétiens qui veillent, ils en restent peu,  mais ils existent. La situation va empirer car les hommes se confient dans le mal en se soumettant à la Bête au travers du catholicisme et de leurs dirigeants soumis au pape. Il faut clairement sortir du système antéchrist en cours, si vous ne voulez pas mourir avec lui. Sortir de Babylone n’est pas un conseil, c’est un ordre de l’Eternel.




Victoires sur tous les tableaux

22082011

1,5 million de jeunes représentant 193 pays, 800 évêques et cardinaux, 14 000 prêtres ont participé à  la messe géante de clôture, qui marque la fin des JMJ 2011.

jmj201107.jpg

C’est dans le fracas du monde que se sont déroulés ces JMJ : effondrement des Bourses, attentats en Afghanistan et en Israël, répression sanglante en Syrie et chute de Kadhafi à Tripoli. Indéniablement ces JMJ furent un immense succès pour l’Eglise catholique, qui redore son blason très entaché. «N’ayez pas peur d’être catholiques», «La foi n’est pas une théorie», en portugais il a averti les jeunes catholiques qu’ils allaient «se sentir à contre-courant» dans «la culture relativiste qui renonce à chercher et posséder la vérité», soyez «des témoins courageux et sans complexes, authentiques et crédibles», a-t-il recommandé en français après l’Angélus. L’Angélus qui est récitée en versicule et en répons avec la salutation « Je vous salue Marie ! » Ce qui nous rappelle que juste avant les JMJ, Benoît XVI a présidé la prière de l’angélus, à midi, dans la cour du palais de Castel Gandolfo, en présence de nombreux pèlerins, ce lundi 15 août 2011, en la fête de l’Assomption de la Vierge Marie, véritable patronne de ces JMJ. Le pape souligna en effet le parallèle biblique entre Adam et Eve, vaincus par le mal, et le Christ, Nouvel Adam, définitivement vainqueur du mal, et Marie, Eve nouvelle, qu’il fait entrer dans sa victoire. « C’est un grand mystère que celui que nous célébrons aujourd’hui, et surtout, un mystère d’espérance et de joie pour nous tous », affirme Benoît XVI. Quasiment simultanément ce jour de l’Assomption, le pape saluait les vertus mariales, alors que j’en dénonçais l’apostasie, seul… La lampe de la vierge sage est encore bien éteinte et son sommeil bien profond, alors que l’adversaire veille et poursuit son œuvre.

L’autre évènement majeur de ce dimanche mémorable, sera l’offensive Sirène sur Tripoli et la chute du colonel Kadhafi ne semble plus être qu’une question de temps. Pendant des heures, tout au long du week-end, ils ont suivi en direct à la télévision la progression des rebelles vers et dans Tripoli. Et dès dimanche soir, des dizaines de milliers d’habitants de Benghazi en délire ont envahi les rues de la « capitale » rebelle dans l’Est de la Libye pour célébrer la fin prochaine du régime du colonel Mouammar Kadhafi.

chutetripoli.jpg

 

Les rebelles sont en effet parvenus à entrer dans Tripoli. Ils ont rapidement atteint le cœur de la capitale libyenne dans la nuit de dimanche à lundi. Des scènes de liesse se sont emparées des principales villes du pays, à l’instar de Benghazi. Le clan Kadhafi vacille. Les insurgés libyens exultent en plein centre de Tripoli. Sur la place verte des centaines d’opposants à Mouammar Kadhafi célèbrent déjà leur victoire après plus de six mois de combat. Cette place était jusque là réservée aux rassemblements des partisans du dirigeant libyen.

Les Etats-Unis ont intensifié ces derniers jours leur activité aérienne autour de Tripoli, en utilisant notamment des drones armés, ce qui a pu contribuer à faire pencher la balance en faveur des rebelles libyens, a rapporté dimanche le New York Times. Jusqu’à samedi, les avions de l’Otan et des alliés de l’Alliance auraient mené au total 7.459 missions en Libye, attaquant des milliers de cibles, du lance-roquettes aux quartiers-généraux des forces libyennes. Des raids qui ont non seulement détruit les infrastructures militaires du régime mais également fortement réduit la capacité des officiers loyalistes à diriger leurs troupes, dans l’incapacité de se déplacer, de se ravitailler, ou de mener des opérations, selon le quotidien.

Avec la chute de Kadhafi, les révolutions arabes font la démonstration que le monde arabe opère une mutation de fond. Désormais ce qui semblait improbable il y quelques mois, soit la construction d’une véritable Union pour la Méditerranée se rapprochant de l’Union européenne se confirme. Les révolutions ont considérablement affaibli la situation économique et sociale de ces pays, qui vont avoir besoin d’un fort soutien financier pour affermir les nouvelles démocraties. Il ne fait aucun doute pour moi, que la reine du ciel va bientôt voler au secoure de l’UPM grâce à l’euro. La monnaie européenne et ses exigences vont forcer au fédéralisme et à l’intégration dans la bête de l’Apocalypse. Ainsi se recomposera l’ancien empire romain d’Orient et d’Occident sous nos yeux, telle que la Bible l’a toujours annoncée.




Les quatre vents des cieux

21082011

De la théorie à la pratique. Alors que l’étude sur les cathédrales entre dans les considérations les plus profondes des notions d’épouses, comme mystère de l’union entre l’Eglise et Dieu, le pape de Rome aux JMJ de Madrid l’illustre d’une manière magistrale.

jmj201104.jpg

Le pape Benoît XVI a été contraint samedi soir d’interrompre son homélie en raison des pluies diluviennes qui se sont abattues sur Madrid lors de la veillée de prières célébrée sur l’aérodrome de Cuatro Vientos (quatre vents), point d’orgue des 26e Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) où plus d’un million de personnes se sont réunies samedi soir. « Une forte tempête s’est abattue sur la capitale et les responsables ont suspendu les programmes étant donné qu’il était impossible pour le pape de continuer à se battre contre les éléments », a indiqué un témoin. Le vent s’est brusquement levé, accompagné de pluie, d’éclairs et de fortes bourrasques, arrachant le couvre-chef du Souverain pontife, tandis que le grand parapluie blanc ne suffisait pas à le protéger. Des chaises disposées tout près du gigantesque autel de 200 mètres de long ont également été renversées. Peu après, acclamé par les jeunes fidèles, Benoît XVI a pu reprendre, souriant, son homélie.

Jeté à terre à Noël, puis aujourd’hui dans la tempête des quatre vents, ce pape aime à illustrer mon blog par des signes forts. Au chapitre 7 du livre de Daniel, le prophète vit le développement des empires du monde jusqu’à la fin de la civilisation actuelle; ce développement lui fut représenté au travers du symbole d’animaux. Il observait comment les quatre vents des cieux agitaient la grande mer de ce monde, de laquelle sortirent alors quatre bêtes. Dans le langage symbolique de la prophétie il s’agit de la mer des peuples qui sera agitée de toutes les directions des cieux, et de laquelle ces quatre empires différents sortirent à la suite les uns des autres. Dan 7 : 17  Ces quatre grands animaux (ou quatre vents), ce sont quatre rois qui s’élèveront de la terre ; 18  mais les saints du Très-Haut recevront le royaume, et ils posséderont le royaume éternellement, d’éternité en éternité. Les quatre vents ou royaumes ne sont qu’une autre illustration de la statue de Daniel. De Daniel aux chapitres 2 et 7 ressortent clairement les développements historiques annoncés à l’avance. Les empires décrits au chapitre 2.31-43 et au chapitre 7.1-7 sont identiques. Le dernier empire, conformément au conseil divin, se terminera subitement comme un coup de tonnerre dans un ciel serein; cela parce qu’elle aura pris part au grand combat contre Israël. Daniel le décrit ainsi: “Tu vis, jusqu’à ce qu’une pierre se détacha sans main; et elle frappa la statue dans ses pieds de fer et d’argile, et les broya; alors furent broyés ensemble le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or, et ils devinrent comme la balle de l’aire d’été; et le vent les emporta… et la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne qui remplit toute la terre” (Dan. 2.34,35). Cette pierre est Christ; c’est ce qui nous est dit dans de multiples passages bibliques (Es. 8.14; Zach. 3.9; Ps. 118.22; Mat. 21.42; 1 Pier. 2.4; etc.).

Apocalypse 13 : 3  Et je vis l’une de ses têtes comme blessée à mort ; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l’admiration derrière la bête. 4  Et ils adorèrent le dragon, parce qu’il avait donné l’autorité à la bête ; ils adorèrent la bête, en disant: Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle ? Le catholicisme aurait dû être éradiqué par la réforme protestante à la sortie du Moyen Age puis par les révolutions en Europe, mais bien que blessé à mort il se relève triomphalement dans ces temps de troubles, en offrant une alternative spirituelle à la culture protestante américaine. Les Etats-Unis sont devenus un type de prostituée spirituelle, car cette nation c’est totalement laissée dominer par l’argent et entre dans son jugement. Avec ses capitales du jeu, de la prostitution, des homosexuels ou de la finance, les américains font figure de nouvelle Sodome et Babylone commerciale qui sonne le glas de l’ère protestante.  

Le Tea Party est devenu l’expression politique de cette Amérique en décomposition. Huit candidats à l’investiture républicaine se sont affrontés au cours d’un vote-test dans l’Iowa. Résultat : c’est Michele Bachmann, nouvelle coqueluche du Tea Party, qui remporte le scrutin au coude à coude avec Ron Paul, autre représentant de la droite populaire. Le Tea Party, est « un vrai problème » pour le Parti conservateur. Plus que pour un programme, c’est contre un contexte conjoncturel que le mouvement s’affirme. Contexte de crise économique, de déclin de la puissance américaine… Le Tea Party promet d’y revenir à un âge d’or révolu. La frange populaire du Parti républicain élabore son programme autour de trois grands axes : le protectionnisme économique, le conservatisme moral et la sécurité nationale. C’est l’Amérique de Ron Paul. Vainqueur ex æquo du scrutin de samedi, ce représentant de la droite populiste a fait du retour au libre-échange économique son cheval de bataille. Son programme est radical : suppression de la Réserve fédérale (FED), diminution de l’intervention de l’État fédéral au profit d’une décentralisation vers les États fédérés, imposition et assurances sociales minimums. Le sénateur applique la théorie classique de la main invisible à la lettre. « Le slogan moins d’État, moins d’impôts est celui des républicains depuis vingt ans, précise Nicole Bacharan. La spécificité du Tea Party, c’est le refus catégorique du compromis. » Cette ligne politique sans concessions a contribué à la stagnation du débat sur le plafond de la dette en juillet.  C’est l’Amérique de Michele Bachmann. Cette mère de famille de l’Iowa fait campagne autour des valeurs morales de l’Amérique conservatrice : contre l’avortement, contre le mariage homosexuel, pour une gouvernance ouvertement religieuse. Selon Pierre Toullec, président de GOP France, association des amis du Parti républicain, « environ un tiers des électeurs choisit le Tea Party pour ses positions morales incarnées notamment par Michele Bachmann ». Elle aurait recueilli 23 orphelins au cours de sa vie, vu Dieu deux fois et créé une « clinique chrétienne » fortement soupçonnée d’avoir pour but la « conversion » des homosexuels. Ce Tea Party de tous les extrêmes, va devenir l’instrument politique qui va briser et déchirer l’Amérique pour la précipiter dans l’abîme en anéantissant l’unité de la nation dans sa foi et son fédéralisme.

Alors que la période pentecôtiste héritière d’Azusa Street s’achève dans les shows mondains organisés par les télé-évangélistes millionnaires  des mégachurches. Le catholicisme opère un virage à 180°, comme au Moyen Age avec les ordres mendiants créés pour faire face aux hérétiques. Dans un courant spirituel radicalement opposé à celui des Etats-Unis, le pape œuvre à la paix de Dieu en Europe. Dans le cadre majestueux de la cathédrale Sainte Marie la Royale de la Almudena, Benoît XVI a incité les séminaristes du monde entier à vivre leurs années de préparation au sacerdoce en se laissant configurer au Christ. « Nous devons être saints pour éviter la contradiction entre le signe que nous sommes et la réalité que nous voulons signifier ». Déjà en arrivant le souverain pontife a plaidé pour une économie qui privilégie “l’homme” et non “le profit”. “L’homme doit être au centre de l’économie”. L’Eglise catholique d’habitude très réactionnaire sur les sujets économiques se retourne contre elle et la condamne dans ses excès. L’Europe sous la garde de la Reine du Ciel et avec sa monnaie mariale, survivra au chaos qui vient, ce qui est bien la preuve que la Vierge Marie est toute puissante et que les hérétiques américains sont dans l’erreur car jugés.

jmj201105.jpg

C’est dans cet esprit que le pape Benoît XVI a présidé vendredi soir dans un grand recueillement un chemin de croix, le moment central des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de Madrid. Le pape a appelé les jeunes pèlerins catholiques à intervenir contre toutes les souffrances et injustices, y compris les crimes sexuels contre les enfants. Et s’il est une partie de la jeunesse à laquelle le pape (père) veut consacrer une attention toute particulière, ce sont bien les séminaristes, qui sont en quelque sorte ses « fils spirituels ». Lors de la messe à la cathédrale de Madrid, ce 20 août à 10 h devant 6000 séminaristes, on a pu l’entendre formuler une exigence radicale : « Cette sainte cathédrale Sainte Marie la Royale de la Almudena est aujourd’hui comme un immense cénacle où le Seigneur célèbre sa Pâque avec un ardent désir, en compagnie de ceux qui désirent présider un jour en son nom les mystères du salut. »  « Comme séminaristes, vous êtes en chemin vers un but saint : prolonger la mission que le Christ a reçu du Père. ». Le pape accorde un soin tout particulier à veiller sur les nouvelles générations de prêtres, en mettant en avant la cohérence de leur vocation, pour éviter à l’avenir les situations qui ont abouti à la crise des abus sexuels sur mineurs dans l’Eglise: « N’avancez jusqu’au sacerdoce que si vous êtes fermement persuadés que Dieu vous appelle à être ses ministres et pleinement décidés à exercer ce ministère dans l’obéissance aux dispositions de l’Eglise. » Pour Benoît XVI,  le programme de formation des séminaristes est clair, quasi monacal : « Silence intérieur, prière permanente, étude constante, insertion progressive dans les actions et les structures pastorales de l’Eglise. ». Avec un signal : « Nous devons être saints pour éviter la contradiction entre le signe que nous sommes et la réalité que nous voulons signifier. ». Celle-ci doit être marquée par une disponibilité totale, faite du « célibat, du détachement des biens de la terre, d’une sobriété de vie, d’obéissance sincère et sans dissimulation ». Ce dernier point est important aux yeux de Benoît XVI, car « personne ne choisit le contexte ou les destinataires de sa mission ».

Nous allons maintenant clairement entrer dans un temps nouveau, où les saints des derniers jours devront livrer leur dernier combat spirituel avec la Bête. L’effondrement inéluctable des Etats-Unis sera le signe du retour triomphal de la Bête blessée à mort qu’ils adoreront et serviront en Europe. Face à la terrible crise économique et financière qui vient, aux guerres en cours et soubresauts de la nature, les hommes rechercheront du secours auprès de l’Eglise  qui sera les mener vers la Reine du ciel et son faux prophète. Et ces choses ne viennent pas, elles sont là aujourd’hui et se déroule sous vos yeux. Vous verrez bientôt l’Amérique ruinée se briser et se désunir, alors que dans un mouvement inverse l’Europe poussée par les évènements œuvrera dans le sens du fédéralisme. Le chef de l’Etat français et la chancelière allemande n’ont-ils pas récemment proposé un renforcement de la gouvernance économique de la zone euro ?  Et certains responsables estiment qu’ils ouvrent ainsi la voie aux euro-obligations, dont le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a réaffirmé samedi que les pays européens ne pourraient se doter tant qu’ils n’harmoniseront pas leur politique fiscale et budgétaire. 




Bientôt 7 milliards d’hommes sur terre

18082011

L’Institut national d’études démographiques (Ined) a publié un rapport jeudi dans lequel elle affirme que le chiffre de la population mondiale va dépasser les 7 milliards à la fin de l’année. Vers septembre/octobre  symboliquement, la terre devrait compter 7 milliards à partir de cette période. Le cap des 6 milliards avait été dépassé en 1999 et il faudra 14 ans pour arriver à 7 milliards. http://www.ined.fr/fr/tout_savoir_population/animations/

ined2011.jpg

Comme on peut le constater, la croissance de la population mondiale est quasi exponentielle, et les problèmes que cela génère, également… Les incidences socioéconomiques relatives à cet état de fait, sont immenses. Vieillissement au nord et explosion démographique au sud, où l’Afrique verra doubler sa population en quelques décennies.  En occident on bascule rapidement vers une société de rentiers, dont on peut mesurer les effets sur les richesses créées dans le monde, en comparant les parités monétaires relativement à l’or. L’Exemple parfait est l’archétype du capitalisme occidental que sont les Etats-Unis qui se révèle être totalement ruiné.

dollarenordepuis1900.jpg

Si on compare cela avec les réserves de change Chinoise par exemple, où la population travaille et produit une réelle croissance économique, on constate que la messe est dite. La croissance occidentale est assurée exclusivement par l’endettement qui suit lui aussi une trajectoire exponentielle qui a mené à la crise monétaire actuelle. Si comme le préconise « les marchés », l’occident rentière revient à l’orthodoxie budgétaire et résorbe ses déficits de 7% du PIB, la croissance qui est assurée par des services de plus en plus orientés vers le soutient des rentiers disparaitra pour basculer, non dans la récession, mais la dépression.  L’occident en dépression, c’est revenir aux années 30 et ses conséquences.  Mais cette fois en pire…

Les raisons de l’effondrement occidental  ne sont pas purement économiques, mais morales et religieuses. 1 Ti 4 : 1 Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons. Les couples se marient de moins en moins et les homosexuels en acquièrent le droit. Aujourd’hui en France, plus de la moitié des naissances sont illégitimes et pour les autres naissances, religieusement parlant, le nombre d’enfants issus de familles réellement chrétiennes, tend vers le zéro. La nouvelle génération qui vient, ne nait plus dans la bénédiction, mais sous la malédiction, car la société occidentale se détourne massivement du christianisme pour se tourner vers d’autres croyances ou l’athéisme. Au mieux ils ignorent Dieu, au pire ils le combattent.

Et comment mieux illustrer mon propos que par les évènements du jour. A son arrivée jeudi 18 août à Madrid, dans le cadre des Journées mondiales de la jeunesse qui réunissent depuis mardi et ce jusqu’à dimanche, plus d’un million de jeunes catholiques venus du monde entier, le souverain pontife a plaidé pour une économie qui privilégie « l’homme » et non « le profit ». « L’homme doit être au centre de l’économie », « cela se confirme dans la crise actuelle (…) L’économie ne peut se mesurer par le maximum de profit », a déclaré le pape avant sa descente d’avion à l’aéroport de Barajas, où l’attendait une foule de pèlerins criant « Viva el papa ». Ainsi les pontifes de Rome qui bénissent urbi et orbi depuis des lustres tout en adorant le Reine du ciel, s’émeuvent-ils d’une situation dont ils sont les artisans en Europe du moins.   

Quand à Israël, elle nage en pleine confusion, après une série d’attaques meurtrières aujourd’hui près de la station balnéaire d’Eilat. Selon un bilan toujours provisoire, 14 personnes ont trouvé la mort, dont sept des assaillants. « Il s’agit d’une grave attaque terroriste coordonnée, qui traduit  l’affaiblissement du contrôle de l’Egypte sur la péninsule du Sinaï et  l’extension de l’activité terroriste« , a réagi le ministre israélien de la Défense Ehud Barak. Cela, après que le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas ait hissé mercredi le drapeau de « l’Etat de Palestine » sur la représentation palestinienne à Beyrouth, devenue officiellement ambassade. Le président Abbas est à Beyrouth pour tenter de rallier le soutien du Liban, qui présidera en septembre le Conseil de sécurité de l’ONU, à la future demande d’adhésion d’un Etat de Palestine aux Nations unies. « Jusqu’à présent, 122 Etats (sur 193 pays membres de l’ONU) nous soutiennent pour parvenir à cet objectif », a souligné M. Abbas, selon des déclarations reprises par l’agence officielle libanaise (ANI). Les Palestiniens vont demander le 20 septembre une adhésion à part entière à l’ONU et la reconnaissance de la Palestine sur les lignes du 4 juin 1967, avant la guerre des Six Jours, soit la totalité de la Cisjordanie, de la bande de Gaza et de Jérusalem-Est.

Dans un mois le monde va passer symboliquement la barre des 7 milliards de personnes et devra se prononcer sur le statut de Jérusalem… Cela revient à défier Dieu dans sa création et les conséquences ne seront pas neutres.

Esaïe 13 : 9  Voici, le jour de l’Eternel arrive, Jour cruel, jour de colère et d’ardente fureur, Qui réduira la terre en solitude, Et en exterminera les pécheurs. 11  Je punirai le monde pour sa malice, Et les méchants pour leurs iniquités ; Je ferai cesser l’orgueil des hautains, Et j’abattrai l’arrogance des tyrans. 12  Je rendrai les hommes plus rares que l’or fin, Je les rendrai plus rares que l’or d’Ophir.

Les nations dans leur globalité sont comparées à une statue dans Daniel. Elle représente l’évolution des civilisations de Babylone à nos jours. Babylone représente la tête d’or et l’empire romain les jambes d’acier. On pourrait donc s’imaginer ce que représenterait l’homme sur terre après le jugement de Dieu, si on le ramène à la production cumulé d’or depuis l’antiquité, soit environ 140 000 tonnes.  Puis, si on le compare à la production mondiale d’acier d’une seule année, soit 1,4  milliard de tonnes en 2010. Au retour de Jésus Christ sur terre, il ne restera au mieux, qu’un homme pour 10 000 ; soit 1 homme pour une ville. Et encore, sans la grâce de Dieu, il n’en resterait aucun !

Matthieu 24 : 21  Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. 22  Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé ; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés. 25  Voici, je vous l’ai annoncé d’avance.

Ces choses n’arriveront pas brutalement en un seul jour, mais par séquences successives comme les convulsions d’une femme enceinte. L’apocalypse nous apprend que d’abord un quart de l’humanité disparaitra et il s’agira d’un avertissement ! Apocalypse 9 : 20  Les autres hommes qui ne furent pas tués par ces fléaux ne se repentirent pas des œuvres de leurs mains, de manière à ne point adorer les démons, et les idoles d’or, d’argent, d’airain, de pierre et de bois, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher ; 21  et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leurs enchantements, ni de leur impudicité ni de leurs vols. Mais les hommes poursuivront leurs voies mauvaises jusqu’à leur quasi extinction.  Le résultat de ce désastre humain n’est pas de la volonté de Dieu ; mais du seul choix de l’humanité d’écouter le diable. Ez 33 : 11  Dis-leur : je suis vivant ! dit le Seigneur, l’Eternel, ce que je désire, ce n’est pas que le méchant meure, c’est qu’il change de conduite et qu’il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie ; et pourquoi mourriez-vous, maison d’Israël ?




La reine du ciel à l’offensive

17082011

L’actualité étant ce qu’elle est, il est temps je crois de reprendre le fil de son histoire et de revenir à l’objet premier de mon blog, soit commenter l’actualité eschatologique. Si vous avez suivi et compris l’étude sur les cathédrales, vous aurez compris que le catholicisme est plus qu’une religion, car il a façonné toute l’Europe dans un espace géopolitique et économique nouveau. A partir du XVIème siècle  les guerres de religion remettront son hégémonie en question et la révolution française la brisera, mais ils ne viendront pas  totalement à bout du catholicisme qui connaitra un nouvel essor. Apocalypse 13 : 3  Et je vis l’une de ses têtes comme blessée à mort ; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l’admiration derrière la bête. 4  Et ils adorèrent le dragon, parce qu’il avait donné l’autorité à la bête ; ils adorèrent la bête, en disant: Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle ?

Le couple franco-allemand s’est mis en première ligne, mardi, pour tenter d’enrayer la spirale de défiance qui frappe la zone euro. Au premier rang des propositions de Paris et de Berlin, la création d’un «gouvernement de la zone euro».

 merkelsarkozyaout2011.jpg

La France et l’Allemagne vont proposer à leurs partenaires européens de créer un «véritable gouvernement de la zone euro», qui serait nommé pour deux ans et demi. Les deux dirigeants ont suggéré que ce «nouveau gouvernement économique» soit dirigé par l’actuel président de l’Union européenne, Herman Van Rompuy. «Nous allons vers une intégration économique renforcée de la zone euro», s’est félicité Nicolas Sarkozy, alors que le manque de coordination entre pays ayant adopté la monnaie unique a fait récemment tanguer les marchés.

Montrer qu’en pleine tempête estivale, il y a un capitaine à la barre de la zone euro. À l’issue d’une réunion de travail, mardi à l’Élysée avec la chancelière allemande Angela Merkel, Nicolas Sarkozy – qui a interrompu ses vacances pour l’occasion – a remis en avant le rôle moteur du couple franco-allemand pour sortir la monnaie unique de l’ornière. Les deux dirigeants ont réaffirmé leur «volonté absolue de défendre l’euro ». Avec, à la clef, une proposition choc: «Nous allons proposer que les 17 pays membres de la zone euro adoptent, avant la mi-2012, une règle d’or budgétaire.» Concrètement, Paris et Berlin veulent que chaque pays membre s’engage sur une trajectoire de réduction de ses déficits et la fasse graver dans le marbre de sa Constitution. Une ­telle mesure permettrait de rassurer les marchés financiers en leur démontrant la volonté absolue des pays de la zone de réduire leurs déficits et leur endettement. Pour assurer la croissance à moyen terme de la zone euro, il est essentiel, selon Nicolas Sarkozy, « de ramener la confiance avec des programmes de soutenabilité de la dette».

L’adversaire pousse les feux afin d’accélérer le fédéralisme de la Bête européenne, car il faut un gouvernement unique pour le règne de l’antéchrist. Il apparait clairement, que les désordres monétaires liés à un endettement excessif généralisé, dictent la conduite à tenir aux gouvernements de la planète. Cela revient à dire que l’argent gouverne le monde. A partir de ce constat il suffit de remonter à la source monétaire pour trouver le maître de l’argent : monnaies > banques centrales > banque centrale des banques centrales > BRI > Bâle (le maître). http://schoenel.unblog.fr/2010/01/07/lilith-bat-le-rappel-des-ses-troupes/

jmj2011.jpg

Bien que le « maître » ait réussi à marquer de sceau l’empreinte de sa couronne mariale sur sa monnaie, il repart également à l’offensive spirituellement. Faisant suite à la fête de l’assomption de la Reine du ciel, des centaines de milliers de pèlerins venus des cinq continents ont envahi le centre de Madrid pour une messe géante en plein air mardi, coup d’envoi des Journées mondiales de la Jeunesse, six jours de fête et de prières.   

jmj201102.jpg

Surplombée d’une grande estrade blanche décorée d’une effigie de la Vierge et de l’Enfant, la place de Cibeles, en plein centre de la capitale espagnole, a accueilli la messe d’ouverture célébrée par l’archevêque de Madrid, le cardinal Antonio Maria Rouco Varela. Il était accompagné de plusieurs centaines de jeunes choristes en uniforme bleu ou blanc, de 800 évêques, archevêques et cardinaux, et de 8 000 prêtres pour cette eucharistie dédiée à Jean Paul II. En hommage au pape décédé en 2005, une relique contenant une goutte de son sang avait été placée sur le pupitre où était posé l’Evangile.

plazadecibelescibeles.jpg

Au centre de la place se trouve une fontaine représentant la déesse Cybèle. Grande Déesse, Déesse Mère ou encore Mère des dieux. Cybèle est sans doute l’une des plus grandes déesses de l’Antiquité au Proche-Orient. Selon la mythologie grecque, elle initie Dionysos à ses mystères. Epouse d’Attis, cette divinité n’est qu’une des représentations du culte babylonien de l’antique Ishtar épouse de Tammuz, représentée souvent sous la forme allégorique du lion. Les liens sont trop évidents aux JMJ,  en partant de la fête de l’assomption, à la place de Cybèle et au culte marial, pour ne pas y voir une seule et même idole adorée comme reine du ciel depuis l’âge d’or de Babylone. Il n’y a rien de neuf sous le soleil…




Expertise de la Miviludes sur le danger des sectes

15062011

1 Thessaloniciens 5:1 Pour ce qui est des temps et des moments, vous n’avez pas besoin, frères, qu’on vous en écrive. 2  Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. 3  Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point.

Actes 1 : 6 Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël ?

7  Il leur répondit : Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité.

Matthieu 24 : 36  Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul.

Quoi qu’en disent les prophètes, Sibylles ou les Pythies actuelles, seuls les textes de l’évangile déterminent de manières claires comment appréhender les derniers jours. En aucun cas il ne convient de se focaliser sur un jour précis, ou un évènement précis, mais au contraire il s’agit d’être particulièrement vigilant sur un ensemble de faits précis annoncés dans les Ecritures. Par exemple, le retour des juifs en Israël après 2000 ans d’errance est concomitant de la montée de la Bête de l’Apocalypse en Europe, d’une dégradation morale et spirituelle en occident, mais cependant chacun peut constater que Jésus ne règne pas dans le monde.  Je me permets cette introduction pour faire suite au rapport des « experts » de la Miviludes.

La fin du monde est fixée au 21 décembre 2012, et ce sera la 183 e  annonce du genre depuis que l’homme existe ! Cette prophétie, qui peut prêter à sourire, est prise au sérieux par la Miviludes, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, qui lui consacre un large volet dans son rapport annuel. Un document de plusieurs centaines de pages remis mercredi au premier ministre.

Supposée venir du calendrier maya, cette prédiction qui fait aujourd’hui le tour de la planète à travers le Net sous-tend des discours apocalyptiques et anxiogènes pouvant conduire à l’irréparable. «Des drames récents survenus sur notre territoire nous le rappellent», souligne l’ancien magistrat Georges Fenech, président de la Miviludes.

Selon le rapport, ces risques sont d’ailleurs plus prégnants au sein de ­cette vaste mouvance millénariste. Les groupes apocalyptiques «sont plus aliénants et plus manipulatoires que les autres», y est-il écrit. Avec la peur qui amplifie l’emprise, ces structures sont «plus hystérisées et plus fanatisées». Ce que confirme à sa manière Dominique Lorenzato, qui, durant plus de vingt ans, a vécu dans ce climat destructeur. Cet homme de 41 ans a passé vingt-deux ans au sein d’une communauté spirituelle dont le gourou présumé, Robert Le Dinh, a été condamné l’an passé à quinze ans de réclusion criminelle pour viols et abus de faiblesse. Une peine contre laquelle ce dernier a fait appel.

Interrogé par Le Figaro, Dominique Lorenzato l’avoue : «Robert Le Dinh m’aurait demandé de tuer, je l’aurais fait.» Tout avait été fait pour lui ôter ses capacités de discernement, dit-il : «Les réunions quotidiennes jusqu’à tard dans la nuit, la peur de la fin du monde…» Robert Le Dinh, qui se disait investi de l’esprit du Christ et qui, au passage, exigeait de ses adeptes de notables sacrifices financiers, annonçait régulièrement l’Apocalypse. Quand elle n’avait pas lieu, il invoquait alors l’influence salvatrice de son travail mental, comme le relate Dominique Lorenzato, embarqué dans ces folles croyances en plein cœur de l’Ariège avec vingt autres personnes.

Ce genre de petite structure autour d’un seul individu fleurit sur notre territoire, souligne le rapport : «Des groupes de taille plus réduite coexistent avec des grands mouvements structurés souvent de taille internationale avec représentation française.»

Pour rebondir sur le rapport des « experts » de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires qui a acquis une solide expérience, et qui est repris de manière tonitruante par tous les médias, je me joins au concert général, pour dénoncer un grand mouvement structuré de taille internationale, qui pendant mille ans exerça un pouvoir religieux sans partage sur l’Europe, afin de maintenir tous ses peuples dans l’obscurantisme, la superstition, la barbarie ou le paganisme, tout en combattant sans relâche toutes les formes d’émancipation religieuse, qu’elles soient juives ou chrétiennes, les torturant, pillant, massacrant sans retenu et cela pour des millions de personnes en Europe.

La révolution française ayant balayée son autorité temporelle, son action spirituelle reste encore vive, comme en témoigne les multiples symboles religieux encore présent dans notre société moderne aujourd’hui. Mais avec justesse les « experts » de la Miviludes s’inquiètent encore aujourd’hui de « l’horreur des drames que les sectes ont provoqué ces der­nières années par leur dis­cours extrê­me­ment anxiogènes« . Car en effet, dans de nombreux lieux de cultes ouverts au grand public, les témoignages les plus obscures se référant aux  signes du Zodiaque, les prophéties antiques des Sibylles et les symboles sataniques se mêlent aux textes apocalyptiques pour entretenir les croyances les plus sombres de notre civilisation moderne.

Dans la mythologie grecque, la sibylle est une prêtresse d’Apollon qui personnalise la divination et prophétise. Elles le faisaient dans un langage énigmatique permettant de nombreuses interprétations, ce qui les mettait à l’abri de toute contestation ultérieure.

Cette pratique, ainsi que l’ambiguïté de leur apparence, a donné le qualificatif de «sibyllin» qu’on attribue à des écrits ou des paroles obscures, énigmatiques, mystérieuses ou à double sens. La sibylle figure l’être humain élevé à une dimension surnaturelle, lui permettant de communiquer avec le divin et d’en livrer les messages, tels le possédé, le prophète, l’écho des oracles, l’instrument de la révélation. Les sibylles furent considérées comme des émanations de la sagesse divine, aussi vieilles que le monde, et dépositaires de la révélation primitive : elles seraient à ce titre le symbole même de la révélation. Aussi n’a-t-on pas manqué de rapprocher le nombre des douze sibylles de celui des prophètes bibliques et de peindre ou de sculpter leurs effigies dans des églises soi-disant ‘chrétiennes’. Sur la fresque de la Chapelle Sixtine au Vatican, des doubleaux se prolongent en trônes qu’occupent douze Voyants 5 sibylles païennes et 7 prophètes juifs. Si les prophètes et les sibylles sont surdimensionnés par rapport aux autres personnages, c’est pour alourdir la retombée des arcs autant que pour introduire un ordre dans la lecture des fresques.

sixtine.jpg

Dès le IIIe siècle av. J.-C., une série de livres connus sous le nom d’Oracles Sibyllins, dont certains sont parvenus jusqu’à nous via des copies datant des XIVe et XVIe siècles. Ces livres, au nombre de douze, comprennent des oracles antiques, des oracles juifs et des écrits chrétiens. Les Pères de l’Église catholique n’ignoreront pas ces textes obscurs. À leur suite et pendant longtemps, les auteurs catholiques chercheront, avec plus ou moins de bonheur, à voir dans les vaticinations des Sibylles des marques sans équivoque de l’attente du Messie Sauveur par le monde païen. Ainsi c’est dans le 8e livre des Oracles Sibyllins que l’on trouve des vers, attribués à la Sibylle d’Érythrée, annonçant le second avènement du Christ le jour du Jugement Dernier. Cependant, Virgile, qui vécut au Ier siècle av. J.-C. se fit aussi l’écho de cette prophétie dans ces vers célèbres de ses « Bucoliques » : « Voici venir les derniers temps prédits par la sibylle de Cumes, et de nouveau l’ordre qui fut au commencement des siècles. Voici revenir la Vierge et voici l’âge d’or. Voici que va descendre du haut des cieux une race nouvelle. Diane pure et lumineuse, protège cet enfant qui va naître et fermant l’âge de fer ressuscitera sur toute la terre la génération du siècle d’or. ». Les premiers catholiques vont peu à peu s’emparer de la sibylle et intégrer cette prophétie dans leur littérature et iconographie religieuse. Ainsi seront invoqués au Moyen-Age, tour à tour des personnages de l’Ancien et du Nouveau Testament, puis des figures païennes comme les Sibylles pour préparer le nouveau culte de la Reine du Ciel dédié à la Vierge à l’enfant mère de Dieu.

Les Sibylles ont été représentées sur les portails, les vitraux ou le mobilier des églises ou les cathédrales (cathédrale Saint-Pierre de Beauvais, cathédrale Sainte-Marie d’Auch). Ces représentations sont nombreuses au XVe siècle et XVIe siècle. Pour ce qui concerne les représentations païennes la cathédrale Notre Dame de Paris qui dédie la capitale et donc la France à la Reine du ciel est très édifiante. Des références y sont faites à Cybèle, aux Sibylles, le Zodiaque et même Lilith… La rosace ouest développe vingt-quatre rayons sur trois cercles concentriques. Au centre la Vierge Marie, couronnée comme une reine, tient son enfant Jésus assis sur son bras gauche. Da sa main droite elle brandit le sceptre de royauté, à fleurs de lys. La partie inférieure de la rosace, contient les signes du zodiaque, comme sur le portail de gauche de cette même façade, le portail de la Vierge.

rosacenotredameparis.jpg

Les sibylles apparaissent dans l’art de l’Occident catholique vers le XIIe siècle, pour fleurir à partir du XVe siècle quand on redécouvre l’Antiquité, comme en témoigne un ouvrage attribué à Jean de Paris qui fut copié entre 1474 et 1477 intitulé La Foi catholique prouvée par l’autorité des païens, où il est dit : « des vierges pleines de l’esprit de Dieu, qu’on appelait Sibylles, ont annoncé le Sauveur à la Grèce, à l’Italie, à l’Asie Mineure : Virgile, instruit par leurs livres, a chanté l’enfant mystérieux qui allait changer la face du monde. ». L’iconographie proposera en face des douze prophètes, les douze Sibylles, y associant parfois les douze apôtres, dans un souci d’harmonie où le visuel vient relayer le sens d’une symbolique religieuse profonde. En Bretagne, trois églises, Brennilis, autel au sud, Plonévez-du-Faou, église de Saint-Herbot, chancel, côté du chœur, Lampaul-Guimiliau, poutre de gloire, présentent, le grand cortège des Douze Sibylles.

Comme nous le prouvent de nombreux lieux de cultes en France, un grand mouvement structuré de taille internationale avec représentation française, entretenant depuis des siècles des révélations apocalyptiques élevant une vierge au statut de Reine du ciel,  et qui relève certainement de ces groupes apocalyptiques qui «sont plus aliénants et plus manipulatoires que les autres», comme en témoigne des discours apocalyptiques et anxiogènes courant pendant tout le Moyen-Age et jusqu’à aujourd’hui,  sévit sur le territoire national. Secte pouvant conduire à l’irréparable comme elle le fit déjà dans le passé, surtout que nombre de ses prêtres ont été condamné pour  viols et abus de faiblesse.







Aumônerie 5ème de soisy / s... |
Romane à Quimper |
Salem alikoum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eazy Islam
| Josue
| Passion Templiers